Le loup, le canard et la souris

Soumis par HashtagCeline le mer 19/09/2018 - 21:25
« Je vis très bien ici. J’ai peut-être été avalé, mais je n’ai aucune intention d’être mangé ! »
#MacBarnett&JonKlassen

 

J’adore cet auteur et cet illustrateur. Et alors quand les deux travaillent ensemble, je suis aux anges ! Dernier gros coup de cœur : Triangle paru chez Pastel (l'école des loisirs) en janvier de cette année. 

Et avec Le loup, le canard et la souris, j’ai encore une fois beaucoup ri.

 

 

#DeQuoiCaParle?

 

Une souris croise un loup et se fait dévorer « vite fait ». 

Mais heureusement pour nous l’histoire ne s’arrête pas là. Ce n’est que le début…

A l’intérieur du loup, la souris fait la connaissance d’un canard qui, ma foi, n’est pas trop mal installé. Il s’est fait un petit intérieur fort douillet. La souris et le canard deviennent colocataires et mènent la belle vie, ce qui occasionne quelques maux de ventre au loup. 

L’histoire pourrait cette fois s’arrêter là. Sauf qu’un chasseur entre en scène, bien décidé à régler son compte au loup déjà affaibli et ballonné... 

Ah mais non ! Si le loup se fait tuer, que vont devenir la souris et le canard ? Pas question de se laisser mettre à la rue ! Les deux petits animaux, du fond du ventre du loup, vont venir en aide à leur hôte !

 

 

#VentreSweetVentre

 

Bon, vais-je réussir à être impartiale ? Je ne suis pas sûre.

Déjà, rien qu’en le feuilletant, cet album m’a plu. Le dessin de Jon Klassen me parle vraiment. Je trouve qu’avec peu de choses (dans Triangle c’est encore plus flagrant) il arrive à faire passer beaucoup d’émotion, d’expressions différentes et d’humour. Les yeux de ses personnages surtout sont géniaux. Je ne peux m’empêcher de sourire quand je me plonge dans ces regards fixes mais très vivants en même temps.

Ici, on retrouve également les couleurs propres au travail de l’illustrateur : le noir, le marron, le gris…des tons foncés avec très peu de touches de teintes plus vives (une ou deux oreilles, un bec...) Bref, son dessin bien que sombre est travaillé. J’aime les textures, les effets et les reliefs qu’il donne à ses décors et personnages. C’est du Jon Klassen et c’est inimitable ! 

Concernant l’histoire racontée par Mac Barnett, aucune déception. L’absurde est de mise. En partant d’un fait de base somme toute classique dans les livres pour enfants (un loup mange un animal, point), l’auteur nous développe une suite complètement farfelue. Je trouve cette première scène où la souris arrive, dérangeant le canard avec son bonnet de nuit vraiment drôle. Et tous ces moments où la souris et le canard cuisinent, prennent de bons repas, font la fête et tout ça, dans le ventre du loup, que c’est amusant ! 
Ce fameux loup devient finalement le dindon de la farce de cette histoire. Tout s’inverse ! 

Comme le chasseur surgissant comme une menace mais qui se retrouve, lui aussi, tourné en ridicule.

Bref, les codes du conte sont repris et complètement chamboulés pour notre plus grand plaisir. 

Hormis le comique de la situation, les textes qui accompagnent cette histoire ne sont pas en reste. C'est très rythmé et désopilant.

Les deux héros de cette aventure sont sans conteste la souris et le canard. Après avoir su rebondir face à l’adversité (être mangé par un loup et vivre dans son ventre), ils vont lutter pour défendre leur territoire ! 

Le loup, le canard et la souris est à découvrir, je vous l’assure, et pas uniquement parce que l’auteur et l’illustrateur de cet album sont parmi mes préférés. 

Vous le lisez et, si ça vous dit, on en reparle ?

 

Petit plus : A la fin de ce livre, nous découvrons enfin pourquoi le loup a tendance à hurler à la lune.

 

 

 

 

#PourQui?

 

Pour les enfants qui aiment les histoires de loup.

Pour les enfants qui aiment les histoires de souris et de canard.

Pour les enfants qui aiment l’humour.

Pour tous les enfants à partir de 5-6 ans.

 

 

#Extrait

 

« La souris regarda autour d’elle.

« Eh bien, dehors, c’est le matin. »

« Ah bon ? dit le canard. C’est difficile de le savoir. Ah si seulement ce ventre avait une fenêtre ou deux. En tout cas, c’est l’heure du petit déjeuner ! » »

Coup de cœur !
Auteur
Illustrateur
Collection
Public
Date de sortie
Nombre de pages
48
Prix
13.90 €
Note
10
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Comment on fait les bébés?
"Qui saura répondre à cette question?" Euh... Pas les parents de cette histoire apparemment.
#commentonfaitlesbebes, #isabellejameson, #maudlegrand, #les400coups, #grimace
Boo
"Thelma me serre le bras et dit : T'en fais pas, Oliver. Tout va être au poil. Esther grommelle : -A ta place, je ne parierais pas ma vie dans l'au-delà là-dessus."
#boo, #neilsmith, #ecoledesloisirs, #mediumplus
Lumière
Carole Trébor est passionnée par la Russie et son Histoire. Après sa série Nina Volkovitch (Gulf Stream), Lumière, son nouveau roman, en est encore une fois la preuve. Magique et envoûtant.
#russie, #magie, #identité
Le plongeon Le plongeon

"J'ai horreur de ce genre de couvre-lit. Tissu rêche, couleur moche, poussière, cendre. Couleur mort, on dirait qu'ils le font exprès.

Je déteste ce papier peint, cette peinture écaillée,…
#leplongeon, #severinevidal, #victorlpinel, #grandangle, #babelio

Celle que je suis
“J’ai fermé les yeux et serré très fort les paupières, pour que le destin que j’entrevoyais, et auquel j’aspirais tant, ne puisse jamais s’échapper.”
#cellequejesuis, #anneloyer, #slalom
Le canard le plus paresseux du monde et autres incroyables records
"Au cours de la rédaction de ce livre, [les auteurs] ont consommé 4978 sandwichs au bacon et bu 9983 bols de chocolat chaud."
#lecanardleplusparesseuxdumondeetautresincroyablesrecords, #johnyeoman, #queninblake, #littleurban, #premiersromans
Je te plumerai la tête
"Tous savent mon attachement à Papa Lou - j'appelle ainsi mon père. Ils pourraient me charrier : " La fille à son Papa ! La tit'princesse, gâtée, pourrie, a son daddy adôôôôôré!" Mais pas du tout."
#jeteplumerailatete, #clairemazard, #syros
L'épouvantable bibliothécaire
"-LA BIBLIOTHÈQUE EST FERMÉE ! Suzanne se retourna. Une vieille femme lui faisait face. Elle était voûtée et faisait peur à voir, avec ses cheveux gris noués en chignon serré et ses verrues plein le…
#lepouvantablebibliothecaire, #annegaellebalpe, #ronanbadel, #pepix, #sarbacane
Virgile & Bloom Virgile & Bloom

"- Désolée.

- T'inquiète.

- C'est particulier la colère, pas vrai? Ca fait comme des insectes dans…
#virgileetbloom, #joannerichoux, #actessudjunior

Phalaina -Phalaina-

“Cette gamine, il faut bien le dire, avait tout du Malin.
Ses yeux rouges, déjà, étaient une étrangeté qui avait plusieurs fois fait frissonner Monsieur l’abbé… Le fait qu’elle ne parle pas…
#phalaina, #rouerguejeunesse, #alicebrierehaquet