Amélia Fang et le bal barbare

Soumis par HashtagCeline le mar 30/10/2018 - 13:45
"Que c’est barbant, un Bal barbare !" En tout cas, barbant, ce roman, lui, ne l'est pas.
#LauraEllenAnderson

 

J’ai découvert son coup de crayon dans Malicia Peps (Milan jeunesse) et je l’ai retrouvé dans Harper et le parapluie rouge (Albin Michel Jeunesse).
Jusqu’à présent, Laura Ellen Anderson illustrait uniquement. Avec Amélia Fang, elle est désormais autrice ! Tant mieux pour les jeunes lecteurs car ce premier volet des aventures de la vampirette est effroyablement amusant.
 

 

#RésumonsUnPeu

 

Amélia Fang est une jeune vampirette pleine de vie, enfin… presque. Son monde est bien différent du nôtre. Elle vit à Nocturnia, une cité du Royaume des Ténèbres, avec ses parents le Comte Drake, IIIe du nom et la Comtesse Frivoletta.
Elle a une citrouille de compagnie, Trouille et deux meilleurs amis : Grimaldi Mort-De-Faux et Florence Patata, une jeune yéti d’une espèce très rare.

Tous les ans, les parents d’Amélia organisent un bal où malheureusement elle s’ennuie mortellement : le Bal Barbare.

Cette année, elle est contente. Le roi Vladimir sera présent avec son fils qui doit avoir à peu près son âge. Elle aura cette fois-ci un compagnon de jeu pour passer le temps.
Sauf que rien ne va se passer comme prévu. En effet, le jeune prince est tout simplement…détestable !
Il est prétentieux, odieux et excessivement capricieux.

Et avec Amélia et surtout Florence, le courant ne passe vraiment pas. Il va même enlever la pauvre petite et si mignonne Trouille d'Amélia... C’en est trop! Mais pourquoi est-il aussi méchant ?
 

 

#RognuresD'OnglesEtBoulettesBuboniques

 

Ce roman est un vrai plaisir pour les yeux et une bonne séance d’exercices pour les zygomatiques. C’est beau et c’est drôle.
Laura Ellen Anderson nous propose un formidable voyage dans son univers macabre et loufoque.

J’ai vraiment passé un bon moment en compagnie des héros de ce roman et des personnages gentiment horribles qui le peuplent. Toutes les descriptions et les références peu ragoûtantes se rapportant à l'univers d'Amélia sont vraiment géniales ! On y retrouve des éléments de notre monde à nous mais version Nocturnia. 

J’ai également trouvé très drôle la présence des “Créatures de Lumière” qui effraient Amélia et ses amis : “les abominables licornes à paillettes, les méchantes fées étincelantes, et les mignons anges-chatons de la terreur tout doux.”
C’est assez amusant comme l’autrice inverse les choses. En effet, tout ce qui pour nous semble innoffensif et mignon est source de terreur pour Amélia et les Nocturniens. Mais là aussi, les apparences sont trompeuses.
Les descriptions des repas sont également particulièrement savoureuses, enfin, façon de parler… Vous pourrez d’ailleurs retrouver quelques recettes en fin d’ouvrage. En revanche, pas sûr que cela soit une bonne idée de les tenter. A voir...
Dans ce roman, le suspense est bien là sous le terrible secret que cachent le roi et son fils. Tangine est vraiment l’enfant pourri gâté par excellence ! Il est assez agaçant. Mais on se doute qu’il y a une raison à cette grande méchanceté.
Amélia, Florence et Grimaldi vont former une fine équipe de détectives d’outre-tombe pour venir à bout du mystère qui entoure le prince et surtout tenter de récupérer Trouille que Tangine a enlevée à notre héroïne.
 
Enfin, impossible de ne pas saluer le talent de dessinatrice de Laura Ellen Anderson. Les illustrations qui accompagnent le roman sont irrésistibles. Elles contribuent largement à nous amuser. Sans elles, je crois que l’ensemble n’aurait pas la même énergie ni peut-être le même charme. C'est un tout !
Bref, c’est une lecture fort sympathique qui j’en suis sûre amusera les enfants grâce à l’humour de son texte et de ses dessins.
 
Et juste pour dire, je suis sûre qu’après avoir lu cette aventure, vous aurez, comme moi, une envie folle d’avoir une citrouille de compagnie. Trouille est si mignonne !

 

 

#PourQui?

 

Pour les enfants qui n’aiment pas les licornes et les paillettes.

Pour les enfants qui aiment avoir un petit peu peur.
Pour les enfants qui aiment rire.
Pour les enfants qui aiment les rognures d’ongles (si, si… je suis sûre qu’il y en a)

Pour tous les enfants à partir de 9-10 ans.
 

 

#Extraits

 

 

“Oh non, pas le Bal barbare ! gémit Amélia Fang en s’écroulant sur sa chaise. C’est toujours plein de vieux monstres avec trop de dentelles ! Des croulants qui empestent le Poubel n°5.”
(...)
“Amélia Fang! Ne fais pas ta pipistrelle, la gronda sa mère. Tout d’abord, le Poubel n°5 est le plus délicieux parfum de Nocturnia. Il est composé de bave de chauve-souris et d’une touche de banane pourrie, figure-toi ! Ensuite, le Bal barbare est une tradition familiale. C’est l’occasion de montrer à quel point nous sommes Fang-astiques.” p14-15
 
“Ce soir, les enfants, vous allez préparer des cakes aux rognures d’ongles et de la confiture d’orteils, annonça Miss Vertébra. Pensez à bien creuser sous les ongles de pieds pour en sortir toutes les bonnes choses!” Amélia, Florence, Grimaldi et Tangine s’assirent en silence. La tension et l’odeur de pieds envahissaient l’atmosphère.” p.122

 

 

Illustrateur
Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
224
Prix
10.90 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Pour un oeil de poupée
Parfois, le pire qu’on pensait vivre n’est pas le pire qui peut nous arriver…
#pourunoeildepoupee, #marinacohen, #thierrymagnier, #horreur, #maisondepoupees, #peur
Charlie est unique !
Chouette, chouette, chouette ! Un nouvel album de Rob Biddulph !
#charlieestunique, #robbiddulph, #milan, #difference, #chien
Suzon
Après Gus le chevalier minus (2016), la collection « Mes petits héros », chez Gulf Stream, accueille une nouvelle héroïne plus ancrée dans le réel : Suzon, fillette pétillante et jamais à court d’…
#humour, #chipie, #ecole, #piquenique, #nature, #animaux
La maison abandonnée
Une maison abandonnée qui pourtant semble encore habitée. Quels terribles secrets vont découvrir les héros de cette histoire?
#lamaisonabandonnée, #actessudjunior, #joelasutherland, #terreur
Méga-Souris
Des super-héros imaginés par Barroux et Séverine Vidal. J'adore !
#megasouris, #barroux, #severinevidal, #mangojeunesse
Amélia Fang et le bal barbare
"Que c’est barbant, un Bal barbare !" En tout cas, barbant, ce roman, lui, ne l'est pas.
#ameliafang, #lauraellenanderson, #casterman
Le monstre chez moi Le monstre chez moi

"Ma tête tourne ; mes yeux ont du mal à refaire le point. Ça me choque, comme toujours. Mais la brûlure n'est déjà plus qu'un souvenir. Ce n'est jamais la douleur, le pire. La douleur est vite…
#lemonstrechezmoi, #amygiles, #nathan, #lireenlive

Familles Familles

"Une famille, c'est comme un nid, comme un terrier. On s'y sent protégé et aimé."


#familles, #georgette, #didierjeunesse
Magda La souris minuscule Magda La souris minuscule

"Magda trottine sur la pointe des pattes, le museau en l'air pour grandir un peu."


#madga, #magdalasoursiminuscule, #karenhottois, #anaismassini, #didierjeunesse
Swimming pool
Le nouveau roman de Sarah Crossan dont j'entends énormément parler traduit par Clémentine Beauvais que je connais et j'adore.
#swimmingpool, #sarahcrossan, #rageot, #clementinebeauvais