Le plongeon

Soumis par HashtagCeline le dim 24/01/2021 - 22:19

"J'ai horreur de ce genre de couvre-lit. Tissu rêche, couleur moche, poussière, cendre. Couleur mort, on dirait qu'ils le font exprès.

Je déteste ce papier peint, cette peinture écaillée, cette odeur de vieillerie, de sang frais, de médicament.

Je hais le bruit de robinet qui fuit, ce ploc, ploc.

Oui, c'est à croire qu'ils le font exprès."

#LePlongeon

Après La maison de la plage paru en 2019 chez Marabulles, je retrouve avec un plaisir immense le duo Séverine Vidal et Victor L.Pinel pour un album sur un thème complètement différent mais tout aussi émouvant.
Comme elle sait si bien le faire, Séverine Vidal aborde ici encore un sujet difficile avec tendresse, sincérité et humour, malgré tout. Elle nous raconte la nouvelle vie d’Yvonne, 80 ans, veuve, au moment de quitter la maison de toute une vie pour vivre dans un EHPAD.
Yvonne est encore vive et le choc est rude. Elle rencontre là-bas d’autres résidents avec qui elle se lie d’amitié mais pas facile d’être confrontée à sa propre vieillesse, celle des autres, la démence ou la déchéance physique. Les journées d’Yvonne défilent, entre moments de bonheur volés et d’abattements…
C’est beau, émouvant, terriblement vrai. C’est tout le talent de Séverine Vidal qui sait toujours capter les petits et grands moments de la vie.
Et il faut bien avouer que les illustrations jouent un rôle très important dans cette BD. Ici, Victor L.Pinel a su saisir l’émotion du texte, la difficulté du sujet, la complexité des personnages. Les corps, les attitudes, tout est réaliste. La nudité s’affiche mais elle est naturelle et sans vulgarité.
Cet album nous montre aussi le rapport entre ces parents âgés placés et leurs enfants qui bien souvent ne sont pas forcément présents pour les accompagner une fois là-bas. Beaucoup des résidents de cette histoire, comme c’est le cas dans la vie réelle, sont seuls et ne reçoivent pas beaucoup de visite. On y voit aussi la difficulté du personnel en place, bien souvent en sous-effectif. Un véritable état des lieux derrière toute la beauté et la mélancolie de cette histoire.
En quelques pages, en quelques cases, Séverine Vidal et Victor L.Pinel frappent fort et juste.
Si l’humour, par la fantaisie d’Yvonne entre autres, pointe le bout de son nez, cet album m’a vraiment bouleversée. Je l’ai trouvé très triste, sans doute faisant écho à trop de souvenirs passés dans un lieu similaire…
Un très joli et un peu douloureux moment de lecture que je suis malgré tout heureuse d’avoir vécu.

Un bel hymne à la vie cependant à un âge où parfois on pense que tout est derrière soi.
 

Illustrateur
Collection
Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
80
Prix
17.90 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

D'un trait de fusain
Qu’on se le dise tout de suite, ce roman est magnifique. Et en plus d’être magnifique, il est merveilleusement bien écrit. Les critiques ont été dithyrambiques à son sujet et je comprends enfin…
#duntraitdefusain, #cathyytak, #talentshauts, #lesheroiques
Après la chute Après la chute

"Quand elle fixe le plafond de sa chambre dans l'appartement désert, elle se voit inlassablement virevolter autour des barres.

Mille fois elle recommence.

Elle ne sait pas comment…
#apreslachute, #marieleymarie, #syros

L'été où j'ai vu le tueur
" La lumière de la cave s'est éteinte, me plongeant dans des ténèbres épaisses et glacées. J'ai lâché ma lampe en poussant un cri."
#leteoujaivuletueur, #clairegratias, #lerouerguejeunesse, #doadonoir
Je suis triste
"Je suis triste. Est-ce que je me sentirai toujours comme ça?"
#jesuistriste, #michaelianblack, #debbieridpathohi, #les400coups, #album
Anna Caritas Anna Caritas T1 Le Sacrilège

"M-A-L-M-A-L-M-A-L-M-A-L

- Mal? s'est exclamée Sabrina. Mais qui nous veut du mal ? C'est Marianne, c'est ça?

La planchette s'est dirigée droit sur le NON…
#annacaritas, #lesacrilege, #patrickisabelle, #kennes

La Sourcière La Sourcière

"- Te voilà avec une soeur... dit Gallou à l'enfant, en les contemplant. C'est vrai qu'elles se ressemblent, la fillette et la renarde...

Même pelage roux, même regard noir, même…
#lasourciere, #elisefontenaille, #rouerguejeunesse, #epik

Pombo Courage
"Pombo était d'un naturel paresseux. Il passait son temps à rêvasser, les pieds bien au chaud dans ses pantoufles."
#pombocourage, #emilecucherousset, #clemencepaldacci, #memo, #petitepolynie
226 bébés
"Bert n'avait plus une minute à lui. Jour et nuit, il était en train de nettoyer une paire de fesses, essuyer un nez, tapoter un dos, préparer un biberon, confisquer une paire de ciseaux, chanter une…
#226bebes, #florevesco, #stephanenicolet, #didierjeunesse, #monmarquepageplus
L'épouvantable bibliothécaire
"-LA BIBLIOTHÈQUE EST FERMÉE ! Suzanne se retourna. Une vieille femme lui faisait face. Elle était voûtée et faisait peur à voir, avec ses cheveux gris noués en chignon serré et ses verrues plein le…
#lepouvantablebibliothecaire, #annegaellebalpe, #ronanbadel, #pepix, #sarbacane
Les Enquêtes de la fourmi n°7707
"La fourmi n°7707 mène l'enquête pour résoudre les énigmes de la nature. Jusqu'à ce jour, aucune ne lui a résisté."
#lesenquetesdelafourmin7707, #thierrydedieu, #lemaridelamantereligieuseadisparu, #maisquiacrachesurlamaisonduherisson, #saltimbanqueeditions