The last one to die

Soumis par HashtagCeline le mer 15/09/2021 - 21:50

"Sans réfléchir, je m'avance un peu plus alors même qu'une petite voix me hurle de sortir. Il y a un truc qui cloche."

#SouviensToi...

Légendes urbaines, époque victorienne, tueur en série… Je dois bien dire que ce roman réunissait tous les ingrédients pour me séduire.
Sans être un coup de coeur (tous les livres qui me passent entre les mains ne peuvent en être un), j’ai passé un très bon moment en compagnie de Niamh (à prononcer Neve) malgré tout ce qui lui arrive de terrible et bien flippant.

#QuatrièmeDeCouv'

"Niamh, 17 ans, a travaillé dur pour se payer des cours d'été dans la plus grande école d'art dramatique de Londres. Elle imaginait découvrir une ville accueillante mais se heurte à une ambiance glaçante : de nombreuses jeunes filles, dont ses nouvelles amies, se font violemment agresser. Toutes ont le même profil, celui de Niamh... qui va se retrouver au coeur du plus effrayant des films d'horreur !"

#L'ÉtéDernier...

J’ai beaucoup aimé l’ambiance de ce roman qui débute sur les chapeaux de roue. Le premier meurtre intervient dans les 25 premières pages. Pas le temps de trop réfléchir. Et la spirale infernale se met en place. Niamh qui n’a rien demandé à personne va se retrouver témoin de nombreux drames. Est-elle visée? Est-ce un hasard? 
On se pose la question tout du long.
Des recoins sombres de la bibliothèque qu’elle fréquente, aux décors du Musée où elle travaille, en passant par les couloirs de sa résidence étudiante ou encore ceux du métro, Niamh semble en danger partout. Et à sa place, je ne sais pas si j’aurais persisté, malgré la passion pour le théâtre qui l’anime… J’avoue. Je pense que j’aurais craqué dès le premier drame, le meurtre de future cette camarade de classe. Je serais rentrée bien gentiment chez moi. Le roman n’aurait eu aucun intérêt, je vous l’accorde.
Malgré l’envie de connaître l’issue et l’atmosphère toute particulière, j’ai aussi eu quelques doutes qui, au final, se sont avérés exacts.
Mais cela n’a pas gâché ma lecture. Vraiment pas. J’ai aimé déambuler dans les rues de Londres (j’ai eu la chance d’y aller il y a deux ans et ça m’a rappelé des souvenirs) en quête de vérité sur ces horribles agressions qui semblent copier celles perpétrées parJack Talons-à-Ressort (moins connu que Jack L’éventreur mais tout aussi inquiétant). J’ai aussi beaucoup apprécié tous les moments passés dans le musée où Niamh fait son stage. Il a l’air trop cool ! Et puis, déformation professionnelle oblige, je me suis sentie bien dans la bibliothèque malgré la présence inquiétante de Will, l’assistant qui y travaille.
Bon après pour le reste, c’est mon goût prononcé pour les romans d’horreur et les histoires un peu glauques qui l’a emporté sur le côté peut-être un peu convenu du reste. J’ai trouvé que cela fonctionnait tout de même bien.
Niamh est une héroïne courageuse et passionnée. Elle a travaillé dur pour venir à Londres et intégrer ce cursus artistique. Alors elle continue, quoi qu’il arrive, malgré le danger. 
Elle va se faire des amies, les perdre, subir les reproches voire les accusations d’élèves malveillants (surtout une) et aussi, malgré tout, tomber amoureuse.
Alors que pourtant, rien ne va se passer comme prévu, dès le départ. Tout déraille et Niamh devra se faire violence pour suivre la voie qu’elle s’est tracée.
En résumé, c'est un bon roman qui tient toutes ses promesses : celle de nous tenir en haleine mais aussi de nous renvoyer dans le passé avec la peur au ventre de croiser ce mystérieux tueur qui rôde dans les rues londoniennes.

#PourQui?

Pour ceux et celles qui rêvent d’aller à Londres.
Pour ceux et celles qui aiment les voyages dans le temps.
Pour ceux et celles qui aiment l’Histoire, les légendes et les crimes.

Pour tous et toutes à partir de 14 ans.
 

Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
272
Prix
15.95 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Catch, tournevis et lutins-robots
"Je m'appelle Pénélope et des lutins-robots sont en train de kidnapper mon petit frère. Non : je commence mal mon histoire. Il faut que je raconte les choses dans l'ordre, sinon vous n'allez rien…
#catchtournevisetlutinsrobots, #hlenoir, #mariemorelle, #sarbacane, #pepix
Droit devant Droit devant

"Le pire truc quand tu grandis, c'est de t'apercevoir petit à petit de toute la laideur autour de toi.

C'est comme ces jeux à gratter que tu achètes au bureau de tabac. Ils sont recouverts…
#droitdevant, #emmanuellerey, #samir, #prixcendres

Un été à Sommerby
"Tout a commencé par une terrible nouvelle. Il en va parfois ainsi : il arrive quelque chose d'épouvantable, mais quand on y repense quelques années plus tard, on se rend compte que c'est par là,…
#uneteasommerby, #kirstenboie, #fleurus, #lireengrand
Butter
Quand le mal-être est trop grand, il arrive que des décisions complètement déraisonnables soient prises. Butter va nous le prouver.
#butter, #erinlange, #ecoledesloisirs, #mediumplus
Télévizor
"Mon nom est Noémie Nombre, et ça fait un an jour pour jour que je guette la réapparition de mon papa."
#televizor, #stephanegisbert, #miozlamine, #sarbacane, #pepix
Sirius
En ouvrant un roman de Stéphane Servant, on sait que l’on s’aventure sur un chemin sombre, tortueux et que la forêt de pages que l’on va traverser sera dense. On sait que les rencontres que l’on fera…
#postapocalyptique, #survie, #animaux, #aventure, #nature
Le coeur des louves
Il est difficile de résumer en quelques lignes Le Cœur des louves. Ce roman dense et rythmé raconte l’histoire d’un village et de ses habitants confrontés à des choix lourds de conséquences. C’est…
#secret, #famille, #nature, #louve, #animaux
Little Monsters
Un roman que j'ai découvert grâce à NetGalley. Entre Gone girls et Pretty little liars? Il y a un peu de ça effectivement.
#littlemonsters, #netgalleyfrance #karathomas, #castelmore
Dix
Avec Dix, Marine Carteron signe une excellente version revisitée du roman culte d'Agatha Christie. Le résultat : un roman implacable d'une efficacité redoutable qui vous captive autant qu'il vous…
#dix, #marinecarteron, #lerouerguejeunesse, #doadonoir, #agathachristie
Timoto
Timoto : la nouvelle collection chez Nathan signée... Rémi Courgeon !
#timoto, #remicourgeon, #nathan, #aimerlireavecnathan