Nos éclats de miroir

Soumis par HashtagCeline le jeu 02/05/2019 - 22:31
"Grandir est un drôle de truc. Le regard bien droit se pose sur une ligne démarquée par soi seul. Ca peut être n'importe quoi : le bord d'un meuble, le sommet d'un muret, le coude d'un adulte, quelque chose comme ça. Puis, quelques mois plus tard, le même regard bien droit donnera un peu le vertige parce qu'il sera désormais plus haut que le bord du meuble. On verra le paysage derrière le muret. Lorsqu'on posera sa tête contre la poitrine de l'adulte, elle cognera désormais son menton."
#JournalIntime

 

Florence Hinckel s’est inspirée de sa propre expérience mais aussi du journal d’Anne Franck pour nous livrer un roman sensible et singulier.

 

#QuatrièmeDeCouv'

 

« Je m'appelle Cléo, et j'aurai bientôt 15 ans, 1 mois et 20 jours. Cette date est importante pour moi, car c'est à cet âge-là que tu es morte, ma chère Anne Franck. Tu es mon écrivaine préférée ! Alors j'ai décidé de m'adresser à toi dans ce nouveau carnet. Je vais te raconter ce qui m'interroge, me fait rire ou bouleverser. Toutes ces choses que je n'oserais jamais dire à voix haute : le voile devant les yeux de ma mère ; ma meilleure et parfois cruelle amie Bérénice ; ma grande soeur, si forte et déterminée ; Dimitri, mon amour d'enfance perdu de vue ; la complexité du monde. Mais aussi mon reflet, si mouvant qu'il m'échappe...ou parfois se brise.

Je vais te parler de nos éclats de miroir.

Les tiens, les miens, les leurs. »

 

#ToutPourPlaire

 

Ce roman avait tout pour me plaire.

- Sa forme : le journal intime. J’aime beaucoup ce type de récit. J’ai moi-même tenu un journal intime très longtemps donc j’ai toujours plaisir à lire des romans qui adoptent cette façon de nous raconter une histoire, égrenant les jours pour bien prendre conscience du temps qui passe.

- Son personnage principal : Cléo est une adolescente très intéressante et en plein questionnement. Elle a 15 ans et elle s’interroge sur la vie, son quotidien, son avenir… Ses considérations sont très pertinentes, tout comme ses réflexions sur le monde qui l’entoure. Sa situation familiale douloureuse, sa relation complexe avec sa meilleure amie… Cléo couche sur le papier ses doutes, ses espoirs… C’est une véritable introspection.

- Ses références à l’Histoire : Cléo écrit son journal en prenant comme modèle Anne Frank. C’est un personnage inspirant pour elle, comme pour beaucoup d’entre nous. Pour Cléo, Anne est une figure forte qui lui fait relativiser les difficultés du quotidien. J’ai beaucoup aimé retrouver à travers les réflexions de Cléo des passages du journal d’Anne Frank.

- Son autrice : Florence Hinckel a su me séduire par le passé et j’aime sa façon d’écrire. Je l’ai appréciée ici aussi.

MAIS, je suis un peu passée à côté de ce texte. Je crois que finalement, malgré toutes ces choses qui prises une à une aurait dû faire un tout extraordinaire, un coup de cœur, je n’ai malheureusement pas réussi à m’approprier l’histoire de Cléo. 

Si les nombreuses réflexions que se fait la jeune fille tout au long de son journal intime m’ont vraiment inspirée, elles ont aussi contribué à me mettre beaucoup trop à distance de l’héroïne, me la rendant moins réelle et attachante. C’est dommage. Je le regrette.

Malgré cela, j’ai choisi de vous en parler car je salue quand même la belle idée de l'autrice. Le texte que nous livre Florence Hinckel est soigné, travaillé et très délicat avec des passages d'une très grande sensibilité. Je ne suis pas restée totalement de marbre face à l'histoire de Cléo.

Ce texte permettra aussi aux adolescents de faire un parallèle nécessaire et tout à fait pertinent entre l’adolescence d’aujourd’hui et celle d’hier en temps de guerre (et encore de nos jours pour de trop nombreux pays) . 

Mon avis est donc, vous l’aurez compris, teinté de quelques regrets mais j’en suis sûre, Florence Hinckel saura, avec ce roman, en émouvoir d’autres que moi.

 

#PourQui?

 

Pour ceux et celles qui aiment les journaux intimes.

Pour ceux et celles qui s'intéressent à Anne Frank.

Pour ceux et celles qui aiment les histoires émouvantes.

 

Pour tous et toutes à partir de 12-13 ans.

 

#ALODGA

 

Retrouvez l'avis de Pépita du blog Méli-Mélo de livres : ICI.

 

Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
176
Prix
14.95 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Comment on fait les bébés?
"Qui saura répondre à cette question?" Euh... Pas les parents de cette histoire apparemment.
#commentonfaitlesbebes, #isabellejameson, #maudlegrand, #les400coups, #grimace
Boo
"Thelma me serre le bras et dit : T'en fais pas, Oliver. Tout va être au poil. Esther grommelle : -A ta place, je ne parierais pas ma vie dans l'au-delà là-dessus."
#boo, #neilsmith, #ecoledesloisirs, #mediumplus
Lumière
Carole Trébor est passionnée par la Russie et son Histoire. Après sa série Nina Volkovitch (Gulf Stream), Lumière, son nouveau roman, en est encore une fois la preuve. Magique et envoûtant.
#russie, #magie, #identité
Le plongeon Le plongeon

"J'ai horreur de ce genre de couvre-lit. Tissu rêche, couleur moche, poussière, cendre. Couleur mort, on dirait qu'ils le font exprès.

Je déteste ce papier peint, cette peinture écaillée,…
#leplongeon, #severinevidal, #victorlpinel, #grandangle, #babelio

Celle que je suis
“J’ai fermé les yeux et serré très fort les paupières, pour que le destin que j’entrevoyais, et auquel j’aspirais tant, ne puisse jamais s’échapper.”
#cellequejesuis, #anneloyer, #slalom
Le canard le plus paresseux du monde et autres incroyables records
"Au cours de la rédaction de ce livre, [les auteurs] ont consommé 4978 sandwichs au bacon et bu 9983 bols de chocolat chaud."
#lecanardleplusparesseuxdumondeetautresincroyablesrecords, #johnyeoman, #queninblake, #littleurban, #premiersromans
Je te plumerai la tête
"Tous savent mon attachement à Papa Lou - j'appelle ainsi mon père. Ils pourraient me charrier : " La fille à son Papa ! La tit'princesse, gâtée, pourrie, a son daddy adôôôôôré!" Mais pas du tout."
#jeteplumerailatete, #clairemazard, #syros
L'épouvantable bibliothécaire
"-LA BIBLIOTHÈQUE EST FERMÉE ! Suzanne se retourna. Une vieille femme lui faisait face. Elle était voûtée et faisait peur à voir, avec ses cheveux gris noués en chignon serré et ses verrues plein le…
#lepouvantablebibliothecaire, #annegaellebalpe, #ronanbadel, #pepix, #sarbacane
Virgile & Bloom Virgile & Bloom

"- Désolée.

- T'inquiète.

- C'est particulier la colère, pas vrai? Ca fait comme des insectes dans…
#virgileetbloom, #joannerichoux, #actessudjunior

Phalaina -Phalaina-

“Cette gamine, il faut bien le dire, avait tout du Malin.
Ses yeux rouges, déjà, étaient une étrangeté qui avait plusieurs fois fait frissonner Monsieur l’abbé… Le fait qu’elle ne parle pas…
#phalaina, #rouerguejeunesse, #alicebrierehaquet