L'invention du dimanche

Soumis par HashtagCeline le mar 14/07/2020 - 16:53

“Polly a le cafard. C’est normal, c’est dimanche après-midi.”

#PoulpementRéussi

Je savais que j’allais aimer L’invention du dimanche.

Pourquoi? J’adore Coline Pierré (Nos mains en l’airRouergue 2019, La révolte des animaux moches, Rouergue 2018) et j’adore Estelle Billon-Spagnol (Piouh, Grasset  Jeunesse, 2018 ou  Le Préau des Z’héros, Alice Jeunesse 2012).

Et puis, j'ai fait de belles découvertes dans les parutions des éditions Poulpe fictions, notamment avec certains titres de la collection Mini-Poulpe que j'ai lus avec mon fils tout récemment (L’école des mini-garous de Julien Hervieux et Juliette Lagrange pour ne citer que celui-ci).

Alors, je partais enthousiaste. Et puis avec ce titre et ce résumé... Comment pouvais-je ne pas l’aimer?

Donc... sans surprise, c'est un maxi coup de coeur pour ce Mini-Poulpe !

Intérieur

#QuatrièmeDeCouv'

“Polly déteste le dimanche : tout y est gris, fade et plein d’ennui. Elle est bien décidée à changer les choses.

Avec l’aide de Monsieur Samedi et de Monsieur Dimanche, les gardiens du week-end, elle va tenter de trouver la recette parfaite pour rendre cette journée extraordinaire.”

Intérieur

#LaRecetteDuBonheur

Ce petit roman, je l’ai aimé. Vraiment beaucoup.

Il s’en dégage des souvenirs d’enfance et beaucoup de nostalgie. J'ai trouvé que c’était une bonne idée de parler de ce syndrôme du dimanche maussade qui touche bon nombre d’entre nous, que l'on soit enfants, ados et adultes. 

J’en souffre moins depuis que je travaille et que, depuis longtemps (en tant que libraire et maintenant bibliothécaire), je ne travaille plus le lundi. Du coup, tout est un peu décalé pour moi. Mais bon, j’arrête, ce n'est pas le propos, je raconte ma vie…

L’idée de base était bonne donc. Amusante et originale. Mais encore fallait-il en faire quelque chose. C’est ce qu’a parfaitement réussi Coline Pierré en écrivant cette histoire farfelue d'inventeurs des jours de la semaine. Ainsi, avec Polly, notre jeune héroïne qui s'ennuie, nous allons faire une petite promenade dans "la rue de la Semaine" et découvrir que chaque jour a sa propre couleur, son humeur et ses spécialités. Polly, qui était un peu dépitée en sortant de chez elle, va vite se concentrer sur autre chose que son cas personnel. Car oui, il y a plus grave que le cafard du dimanche après-midi ! Et surtout, il y a une explication !

Avec ses grandes lunettes et sa chevelure un peu folle, Polly est une jeune héroïne à qui les enfants peuvent s’identifier : curieuse, râleuse, vive et très enthousiaste quand il s’agit d’aider les autres et de les rendre heureux ! 

Et qui de mieux pour lui donner vie qu’Estelle Billon-Spagnol? (Oui, je sais, je ne suis pas très objective... Mais quand même, qui?) Avec son dessin gai et coloré, elle met en scène une Polly comme on se l'imagine. Pour les autres personnages, tout aussi expressifs et amusants, nous ne sommes pas en reste. C’est parfait ! Pour chaque jour, le ton est donné. Alors que nous sommes avec Monsieur Dimanche, le dessin se fait sombre et tristounet, mais quand on arrive chez Monsieur Samedi, c’est l’explosion de rires, de joie et de vie ! On ressent ainsi très bien toutes les émotions et l'histoire est aussi largement portée par les illustrations. 

Côté texte, c'est tout ce que j'aime chez Coline Pierré. Et pourtant, c'est court mais c'est un bon concentré. C’est drôle, c'est plein de vie, c'est bien trouvé, c’est réconfortant et ça donne juste envie d'être enfin dimanche pour suivre pas à pas la recette concoctée par Polly et ses deux nouveaux amis. 

Intérieur

Ce Mini-Poulpe m'a fait penser à un petit de conte moderne.  En effet, notre pauvre gardien du dimanche a hérité d'une bien triste recette, une sorte de malédiction qu’il va falloir briser. Polly, aidée de Monsieur Samedi, va tout faire pour  trouver le bon dosage et les bons ingrédients qui permettront que le dimanche retrouve un peu de gaieté. Ainsi la semaine s'achèvera en douceur et enfin, ce jour maudit apportera lui aussi son lot de petits plaisirs.

C’est un texte amusant et sensible, simple mais qui fait réfléchir à la façon dont on aborde les choses dans la vie : il suffit parfois de peu pour que tout soit plus joyeux. 

Une jolie lecture pour le dimanche, les coups de mou, les moments de tristesse et tous les autres jours aussi.

A découvrir sans plus attendre !

Intérieur

#PourQui?

Pour ceux et celles qui n'aiment pas le dimanche.

Pour ceux et celles qui aiment rire et s'amuser.

Pour ceux et celles qui aiment les belles histoires avec un peu de magie.

Pour ceux et celles qui aiment inventer des recettes et des histoires.

Pour tous et toutes à partir de 7 ans.

Illustrateur
Collection
Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
48
Prix
6.50 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

D'un trait de fusain
Qu’on se le dise tout de suite, ce roman est magnifique. Et en plus d’être magnifique, il est merveilleusement bien écrit. Les critiques ont été dithyrambiques à son sujet et je comprends enfin…
#duntraitdefusain, #cathyytak, #talentshauts, #lesheroiques
Après la chute Après la chute

"Quand elle fixe le plafond de sa chambre dans l'appartement désert, elle se voit inlassablement virevolter autour des barres.

Mille fois elle recommence.

Elle ne sait pas comment…
#apreslachute, #marieleymarie, #syros

L'été où j'ai vu le tueur
" La lumière de la cave s'est éteinte, me plongeant dans des ténèbres épaisses et glacées. J'ai lâché ma lampe en poussant un cri."
#leteoujaivuletueur, #clairegratias, #lerouerguejeunesse, #doadonoir
Je suis triste
"Je suis triste. Est-ce que je me sentirai toujours comme ça?"
#jesuistriste, #michaelianblack, #debbieridpathohi, #les400coups, #album
Anna Caritas Anna Caritas T1 Le Sacrilège

"M-A-L-M-A-L-M-A-L-M-A-L

- Mal? s'est exclamée Sabrina. Mais qui nous veut du mal ? C'est Marianne, c'est ça?

La planchette s'est dirigée droit sur le NON…
#annacaritas, #lesacrilege, #patrickisabelle, #kennes

La Sourcière La Sourcière

"- Te voilà avec une soeur... dit Gallou à l'enfant, en les contemplant. C'est vrai qu'elles se ressemblent, la fillette et la renarde...

Même pelage roux, même regard noir, même…
#lasourciere, #elisefontenaille, #rouerguejeunesse, #epik

Pombo Courage
"Pombo était d'un naturel paresseux. Il passait son temps à rêvasser, les pieds bien au chaud dans ses pantoufles."
#pombocourage, #emilecucherousset, #clemencepaldacci, #memo, #petitepolynie
226 bébés
"Bert n'avait plus une minute à lui. Jour et nuit, il était en train de nettoyer une paire de fesses, essuyer un nez, tapoter un dos, préparer un biberon, confisquer une paire de ciseaux, chanter une…
#226bebes, #florevesco, #stephanenicolet, #didierjeunesse, #monmarquepageplus
L'épouvantable bibliothécaire
"-LA BIBLIOTHÈQUE EST FERMÉE ! Suzanne se retourna. Une vieille femme lui faisait face. Elle était voûtée et faisait peur à voir, avec ses cheveux gris noués en chignon serré et ses verrues plein le…
#lepouvantablebibliothecaire, #annegaellebalpe, #ronanbadel, #pepix, #sarbacane
Les Enquêtes de la fourmi n°7707
"La fourmi n°7707 mène l'enquête pour résoudre les énigmes de la nature. Jusqu'à ce jour, aucune ne lui a résisté."
#lesenquetesdelafourmin7707, #thierrydedieu, #lemaridelamantereligieuseadisparu, #maisquiacrachesurlamaisonduherisson, #saltimbanqueeditions