Moi, Oscar et le fantôme de ma sœur

Soumis par HashtagCeline le lun 12/02/2024 - 13:39

"Elle commence où cette foutue histoire ? On a le droit de dire qu'il y a plusieurs débuts à une même histoire ? Non, ça ne se fait pas, je crois. Mais tant pis, on s'en fiche, c'est moi qui raconte."

#AmourMonFrère...

Pas évident d'écrire un roman qui fasse sourire sur le deuil. Eh bien c'est pourtant ce qu'arrive à faire Laure Pansiot avec ce texte à la fois très émouvant mais aussi, étonnamment, plein d'humour.
 

#DeQuoiÇaParle?

Oscar a vécu un drame. Sa sœur est morte. Toute la famille est dévastée et chacun réagit à sa manière. Son père se réfugie dans le boulot et vit quasiment dans sa voiture. Sa mère est mutique, enfermée dans sa chambre. Et Oscar ? Lui, il a décidé de mettre tout ce qui lui rappelait sa sœur dans un carton bien scotché au grenier et fait comme si elle n'avait jamais existé. Ne pas y penser. Cela lui semble la meilleure solution.
Cela marche un temps jusqu'au retour inattendu de sa sœur dans sa vie… Oscar n'est pas prêt à cela (qui le serait ?) Et de nouveaux bouleversements sont à prévoir.
 

#EtMaSoeurÉvidemment

Moi, Oscar et le fantôme de ma sœur est une excellente surprise. Je l'ai lu d'une traite.

Paru dans la collection Éclair+ des éditions Auzou, ce titre a été finaliste du concours du premier roman Auzou 2022. Et je comprends pourquoi ! J’ai immédiatement adhéré au style de l'autrice et au ton adopté.

Pourtant, le sujet est lourd et grave mais grâce à Oscar (et sa légèreté feinte) on ne s'apitoie pas. On est touché nécessairement vu la situation familiale et le drame qui plane sur le récit mais on n'est pas dans le larmoyant. Et on doit tout ça à Oscar, héros “moyen” noyé dans son chagrin qu'il refoule et cache derrière une apparente normalité. Oscar avec sa façon de nous raconter son histoire nous met a distance et nous fait passer un bon moment malgré tout. On suit son récit, sous forme de journal, avec beaucoup de plaisir malgré la tristesse environnante. On est toujours entre deux sentiments. C'est ça qui est fort.

Et puis, il y a aussi Olivia et puis Alex. 
La première est celle qui va refaire battre le coeur d'Oscar qui s'est arrêté il y a six mois. Avec “ses yeux de calanque”, elle met le jeune garçon -et pas que lui - dans tous ses états La deuxième, c'est le fantôme de celle qui est à l'origine de cette mise à l'arrêt : sa sœur, l’absente omniprésente.
Car oui, il y a une petite incursion du fantastique. Oscar voit une personne disparue et peut aussi entendre les pensées des autres en les touchant. 
Décidément, les nerfs déjà bien à vif de notre héros sont mis à l'épreuve. 
Mais tout ces phénomènes et événements s’imbriquent parfaitement et contribuent à rendre le récit particulièrement prenant. Ça fonctionne. Laure Pansiot amène habilement les choses.

Oscar avec un humour dont il n'a sûrement pas conscience, nous entraîne dans son méli-mélo amoureux et son incroyable connexion avec l'au-delà.
Mais attention, si je dis qu'une certaine forme de légèreté est présente, l'émotion est là, tout du long car on sait ce qui se cache derrière le côté farfelu et irréel. Il va bien falloir faire face.
Pour continuer à vivre et aimer.

C'est décidément un très joli texte sur le deuil, l'amour, la famille, la résilience et sur la vie qui continue.

À découvrir !

#PourQui?

Pour ceux et celles qui aiment les comédies dramatiques.
Pour ceux et celles qui aiment les histoires d'amour compliquées.
Pour ceux et celles qui aiment les histoires de fantômes.
Pour tous et toutes à partir de 12 ans.
 

Coup de cœur !
Auteur
Collection
Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
200
Prix
12.95 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Little Urban
Little Urban a fait un sacré chemin depuis ses débuts. L'éditeur a su imposé sa patte dans le secteur jeunesse grâce à des albums bien originaux. Moi, je suis littéralement fan.
#littleurban, #123onesttousdescats, #lelivreblanc
Lumière
Carole Trébor est passionnée par la Russie et son Histoire. Après sa série Nina Volkovitch (Gulf Stream), Lumière, son nouveau roman, en est encore une fois la preuve. Magique et envoûtant.
#russie, #magie, #identité
Passé minuit Passé minuit

"Ma vie est un livre à trous. Au beau milieu d'une phrase, soudain un grand vide. L'histoire reprend trois feuillets plus tard. Si je tombais sur un bouquin pareil, j'appellerais l'éditeur pour me…
#passeminuit, #emmanuellecosso, #sarbacane, #exprim

Felix ever after Felix ever after

"Salut maman,

Tu vois ces moments où ta vie est complètement en vrac ? Tu te dis que ça ne peut pas être pire, et c'est là que la vie te sort : "Vas-y, on parie?" Et pour bien enfoncer le…
#felixeverafter, #kacencallender, #slalom

Mon école de Aïe à Zut Mon école de Aïe à Zut

“Aïe, aïe, aïe, affreux asticots

Vous m’assommez ! aboie la maîtresse à bout…”


#monecoledeaieazut, #elisabethbrami, #popymatigot, #saltimbanqueeditions, #album
Miss Charity
"Charity est une fille. Une petite fille. Elle est comme tous les enfants : débordante de curiosité, assoiffée de contacts humains, de paroles et d’échanges, impatiente de créer et de participer à la…
#misscharity, #marieaudemurail, #philippedumas, #ecoledesloisirs
Ici et seulement ici Ici et seulement ici

"Chaque sonnerie me fait vibrer. Les bruits des baskets, des stylos, des insultes, des rires, des portes, des cahiers, des escaliers, des leçons, des ballons, des capuchons, des sifflets, des…
#icietseulementici, #christelledabos, #gallimardjeunesse

La fille d'avril
Annelise Heurtier... Une de mes autrices préférées dont je ne me lasse pas de vous parler.
#lafilledavril, #anneliseheurtier, #casterman, #letsread
Comment apprivoiser une grenouille Comment apprivoiser une grenouille

“Fais bien attention à ne pas t’endormir, les montagnes sont pleines d’animaux sauvages et effrayants. Le plus féroce de tous est certainement le TERRIBLE OURS À MOUSTACHES. (On écrit toujours…
#commentapprivoiserunegrenouille, #rudyspiessert, #ecoledesloisirs

C'était un accident
"Mon corps me lâche, mes jambes se dérobent sous moi, je me retrouve assise tandis que l'information se fraie un chemin jusqu'à mon cerveau avec peine car celui-ci la refuse en bloc."
#cetaitunaccident, #isabellelagarrigue, #librinova