Après la chute

Soumis par HashtagCeline le lun 06/09/2021 - 09:20

"Quand elle fixe le plafond de sa chambre dans l'appartement désert, elle se voit inlassablement virevolter autour des barres.

Mille fois elle recommence.

Elle ne sait pas comment désactiver la sensation.

Comment faire pour supporter.

Avoir été un oiseau et ne plus pouvoir voler."

#VolerAutrement...

Si je n’ai jamais lu jusqu’à présent de romans qui se passaient dans le milieu de la gymnastique, je me suis retrouvée à en lire deux presque coup sur coup. Celui-ci donc mais également Push d’Annelise Heurtier paru chez Casterman. Je n’ai pas eu le même ressenti puisque les deux adoptent un angle d’attaque différent et finalement se complètent.

Après la chute de Marie Leymarie m’a vraiment passionnée et montrer à quel point ces athlètes sont obligés de se soumettre à une discipline très forte quitte à se mettre en danger…
Je n’ai fait aucun sport de façon suivie et encore moins à un haut niveau… J’ai donc découvert ici un univers complètement inconnu.

Ici, nous allons suivre Lilou pour qui la gymnastique est tout. Elle a quitté sa famille a 11 ans pour intégrer un pôle et vit pour cette passion qui prend le pas sur tout le reste.
Il faut dire que sa situation familiale est compliquée et que ce sport lui permet aussi d'échapper à l’ambiance étouffante de son foyer. En effet, sa soeur aînée a pris ses distances depuis quelques années - depuis que Lilou a passé un cap supérieur en gym. Clara, sa jeune soeur est autiste et capte toute l’attention de ses parents.
Lilou s’entraîne, donne tout pour la gym, oubliant les préoccupations des jeunes filles de son âge.
Et puis, elle se blesse. Une talonnade va l’obliger à s’arrêter ou du moins devrait l'obliger à s’arrêter… Mais Lilou va continuer, mettant en danger sa santé et peut-être même sa vie.

Je ne vous dévoile pas la suite de l’histoire mais Marie Leymarie parvient vraiment à nous tenir en haleine. Elle nous fait entrer dans la tête de la jeune gymnaste qui ne peut imaginer sa vie sans le sport. Elle a l’impression qu’elle ne sera plus rien, inutile, vide si elle arrête.
A-t-elle déjà eu l’occasion de se poser pour y réfléchir ? Et sa famille est-elle prête à accepter ce changement ? 
On découvre que la situation est bien plus complexe qu’il y paraît. Les enjeux sportifs, l’investissement fourni, l’après… C’est vraiment bien décrit. On comprend que Lilou est conditionnée. Elle n’a rien connu d’autre. Comment faire le deuil? Lilou ne peut s’y résoudre.
Beaucoup de moments m’ont vraiment secouée. Lilou s’oublie totalement. Elle m’a fait peur. Mais elle m'a aussi impressionnée par sa force mentale, son abnégation...

Le sujet central de ce livre est donc la gymnastique mais l’histoire de Lilou soulève d’autres questions.
Il y a aussi une histoire familiale bouleversante et bouleversée par l’arrivée de Clara dont le handicap a pris de la place. Lilou accepte mal cette soeur pas comme les autres. Petit à petit, au fur et à mesure que Lilou lâche prise, elle va la regarder différemment. C’est assez bien traité aussi. L’autrice montre combien cela est difficile de gérer le handicap au sein d’une famille, aussi bien pour les parents que pour les autres enfants.
(D’ailleurs, pour aborder ce sujet, il faut également lire Annie au milieu d’Emilie Chazerand paru chez Sarbacane)

Bref, c’est un roman qui montre l’univers impitoyable du sport de haut niveau (même si on voit aussi de nombreuses jeunes gymnastes s’y épanouir fort heureusement) et les dérives de ce milieu.

Après la chute nous dresse le portrait émouvant d’une jeune fille qui rêve de voler toujours plus haut quitte à se brûler les ailes.
Un coup de coeur inattendu et un livre que je vous conseille vivement de lire.
 

#PourQui?

Pour ceux et celles qui aiment le sport de haut niveau.
Pour ceux et celles qui aiment les histoires de famille émouvantes.
Pour ceux et celles qui cherchent un roman avec une héroïne forte et faible à la fois.
Pour tous et toutes à partir de 13 ans.
 

Coup de cœur !
Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
256
Prix
16.95 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

La fille d'avril
Annelise Heurtier... Une de mes autrices préférées dont je ne me lasse pas de vous parler.
#lafilledavril, #anneliseheurtier, #casterman, #letsread
La dormeuse La dormeuse

"Elle fit un rêve très agité

Et se trouva la tête au pied

Puis elle roula hors de son lit"


#ladormeuse, #vincentpianina, #camillefloue, #albinmicheljeunesse
La maison aux 36 clés La maison aux 36 clés

"- Quand y en a plus, y en a encore...ai-je dit.

Suspendues à des clous, il y avait là une douzaine de clés. Il ne nous restait plus qu'à remplir le trousseau et à refaire le tour des…
#lamaisonaux36cles, #nadinedebertolis, #antoninfaure, #magnardjeunesse

Les Nuées Livre 1 Érémos Les Nuées Livre 1 Érémos

 


#lesnuees, #eremos, #nathaliebernard, #thierrymagnier

Corentino Corentino

"Entre fantasmes et désillusions, un jeune colombien part à la conquête de ses rêves."


#corentino, #benjaminlesage, #editionscourtesetlongues, #ultraviolet
L'héritage de Judith Blackwood L'héritage de Judith Blackwood

“Elle poussa le battant, remercia une dernière fois le cocher et s’aventura sur le chemin. Très vite, elle fut avalée par l’obscurité. Pourtant le cocher resta de longues minutes sans bouger,…
#lheritagedejudithblackwood, #nathaliesomers, #didierjeunesse

Les tribulations d'Esther Parmentier Les tribulations d'Esther Parmentier - Cadavre haché Vampire fâché

 

"L'humour avait toujours été ma seule porte de sortie, l'unique manière que j'avais trouvée pour m'extirper des situations les plus inextricables. D'un point de vue émotionnel, j…
#lestribulationsdestherparmentier, #maelledesard, #rageot #sorcierestagiaire

Sous-sol Sous-sol

"À la fin du Notre Père, on pouvait ajouter des souhaits plus personnels comme par exemple 'S'il te plaît, protège Papa, Maman, Amy, et fais qu'on soit toujours en bonne santé'. C'était…
#soussol, #martinepouchain, #sarbacane, #exprim

Le plongeon Le plongeon

"J'ai horreur de ce genre de couvre-lit. Tissu rêche, couleur moche, poussière, cendre. Couleur mort, on dirait qu'ils le font exprès.

Je déteste ce papier peint, cette peinture écaillée,…
#leplongeon, #severinevidal, #victorlpinel, #grandangle, #babelio

Comme des sauvages Comme des sauvages

"Tout à l’heure, hier, à propos des règles de chasse de la communauté, il avait pensé : «Quand je serai adulte», et c’était une pensée répugnante – mais il subodorait que dès lors qu’on l’a conçue…
#commedessauvages, #vincentvilleminot, #pocketjeunesse, #pkj