Le monstre chez moi

Soumis par HashtagCeline le mar 14/07/2020 - 13:50

"Ma tête tourne ; mes yeux ont du mal à refaire le point. Ça me choque, comme toujours. Mais la brûlure n'est déjà plus qu'un souvenir. Ce n'est jamais la douleur, le pire. La douleur est vite oubliée. C'est la violence dont je me souviens toujours. La rage. La haine."

#PasséPrésent

J'ai lu ce thriller il y a quelques temps maintenant mais j'en garde un fort souvenir. L'histoire d'Hadley est terriblement captivante. Pourquoi? Dans Le Monstre chez moi, la narration nous fait faire des allers-retours incessants entre le passé et le présent, pour un effet réussi : celui de nous tenir en haleine de bout en bout.

#QuatrièmeDeCouv'

“HADLEY EST L’ÉLÈVE PARFAITE.

UNE ATHLÈTE ACCOMPLIE.

LA FILLE MODÈLE.

MAIS ELLE CACHE UN LOURD SECRET.

Lorsqu’un crash d’avion prend la vie de ses deux parents, les enquêteurs cherchent à savoir quel rôle a joué Hadley dans l’accident. Et pourquoi elle a tenté de se suiciderquelques jours après le drame.”

#ToutEncaisser

Je crois que ce que je vais retenir de ce thriller, c’est son réalisme. J’ai trouvé que l’autrice parvenait très bien à nous faire ressentir les émotions face à chacune des situations critiques ou non de cette histoire.

Il y a tout d’abord cette tension au coeur de la cellule familiale. Ce malaise latent dont on ne saisit pas toute l’horreur au départ. Ces interdits et ce contrôle total exercé par ce père effrayant mais tellement vrai lui aussi.  Les relations qu’Hadley entretient avec sa mère qui se voile la face et cette incompréhension grandissante. La complicité qui la lit à sa petite soeur et le rôle qu’elle s’est donnée vis-à-vis d’elle. Tout semble très réel. Terriblement réel.

Il y a aussi cette amitié forte qui unit Hadley à Meghan et Noah. Le trio qu’ils forment et la relation à la fois sincère et pleine de non-dits qu’ils entretiennent m’ont semblé également très authentiques. 

Et puis, il y a cette histoire d’amour impossible. Le secret que l’on doit garder, la peur de se faire attraper alors qu’il n’y a rien de mal. Juste envie d’être libre de s’aimer.

Hadley a tout de même 17 ans ! Mais elle a aussi de longues années d’emprise qui l’ont cassée et en quelque sorte “dressée” à ne faire que ce que son père lui ordonne. 

Tout du long, j’ai vraiment cru à tout ce que me racontait l’autrice, le bon, comme le mauvais.

Plusieurs scènes (les plus simples je vous rassure! Les moments entre amis, le début avec Charlie...) m’ont rappelé des moments que j’avais pu moi-même vivre. 

Alors de fait, j’ai pris cette histoire très à coeur, encore plus car tout sonnait juste et vrai.

Et puis, il n’y a pas que ça. Il y a beaucoup de suspense dès la première page. On débute le roman sur une scène terrible, celle du crash d'un avion. L’autrice, après nous avoir accrochés, va s’arranger pour faire monter la pression, le suspense avec cette alternance de temporalité. Avant et Maintenant. 

L’un explique l’autre, permet de nous amener doucement à prendre conscience de l’ampleur du drame. Je l’ai déjà dit, j’aime beaucoup ce procédé qui suscite la curiosité et donne envie de savoir la vérité.

Un autre élément nous intrigue cependant… et nous fait douter sur le rôle d’Hadley dans la tragédie de départ: les interrogatoires de ses proches qui jalonnent le récit.

Que s’est-il passé? Hadley est-elle une victime ? Nous allons le découvrir petit à petit. 

En attendant d’avoir le fin mot de l’histoire, on ne peut que se dire que la vie d’Hadley est très difficile. Mais ce qui ressort aussi, c’est sa force de caractère, physique, mentale. Elle est impressionnante. 

Le monstre chez moi est un excellent thriller qui a su me convaincre, me captiver bien au-delà de son suspense insoutenable. Il m’a beaucoup émue aussi.

Un roman à découvrir.

#PourQui?

Pour ceux et celles qui aiment les histoires de famille complexes..

Pour ceux et celles qui aiment les sujets difficiles.

Pour ceux et celles qui veulent lire une belle histoire d’amour, même si elle est compliquée.

Pour tous et toutes à partir de 13-14 ans.

Coup de cœur !
Auteur
Editeur
Public
Nombre de pages
380
Prix
17.95 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Les vacances sont finies !
Voici le programme des réjouissances pour les jours et semaines à venir!
#rentree, #comingsoon, #lectures
Le canard le plus paresseux du monde et autres incroyables records
"Au cours de la rédaction de ce livre, [les auteurs] ont consommé 4978 sandwichs au bacon et bu 9983 bols de chocolat chaud."
#lecanardleplusparesseuxdumondeetautresincroyablesrecords, #johnyeoman, #queninblake, #littleurban, #premiersromans
Aimée et Medhi...au fil de la vie
Une jolie collection d'albums mettant en scène deux héros confrontés à des petits et grands bouleversements du quotidien.
#aimeeetmedhiaufildelavie, #sophiefurlaud, #laurentsimon, #casterman
Les aventures de Victor Catastrophe
"Victor est le plus petit de sa classe. A peine haut comme trois oeufs frais."
#lesaventuresdevictorcatastrophe, #virginylsam, #maureenpoignonec, #saltimbanqueeditions
Snap Killer
"La nuit est belle, noire, sans étoiles, sans lune, à peine fraîche."
#snapkiller, #sylvieallouche, #syrosjeunesse, #syros
Lino (et les autres) Lino (et les autres)

“En rentrant à la maison, j’avais besoin de réfléchir alors je me suis enfermé dans les toilettes et j’ai éteint la lumière. J’aimais rester dans le noir, assis sur la cuvette, à respirer…
#linoetlesautres, #mathieupierloot, #baptisteamsallem, #ecoledesloisirs, #neuf!

La maison sans sommeil Hanté

À ne surtout pas lire la nuit... Vous êtes prévenus.


#hante, #monamiedusoussol, #lamaisonsanssommeil, #benoitmalewicz, #rolandauda, casterman
D.O.G D.O.G

"Cétait quoi ça?

Comme du métal qui aurait râclé le mur ?

Et des pas?

- Il y a quelqu'un?

Pas de réponse.

- C'est pas drôle ! Répondez-m...


#dog, #nathaliebernard, #fredericportalet, #thierrymagnier

Le grand voyage
Emmett ouvre une bouteille de pétillant aux fleurs mauves. Cambouy, rêveur, promène son doigt sur le globe terrestre... "Il faut qu'on fasse un grand voyage!"
#legrandvoyage, #emmettetcambouy, #seuiljeunesse, #karenhottois, #delphinerenon
Le rêve de Gaëtan Talpa
"Gaëtan Talpa était une jeune taupe qui vivait dans un jardin extraordinaire. Sa maison sous terre était tout confort. Il ne manquait de rien, ni d'histoires, ni de jouets, ni de câlins."
#lerevedegaetantalpa, #stephaniedemassepottier, #adeleverlinden, #lesfourmisrouges