Little Urban

Soumis par HashtagCeline le ven 02/03/2018 - 15:41
Little Urban a fait un sacré chemin depuis ses débuts. L'éditeur a su imposé sa patte dans le secteur jeunesse grâce à des albums bien originaux. Moi, je suis littéralement fan.
#MonArticlePageDesLibraires

Attention, les éditions Little Urban débarquent sur le marché des livres pour la jeunesse ! En y faisant une entrée fracassante. Douze albums vont paraître au cours du dernier trimestre 2015.

La déferlante débute cet automne avec la sortie d’une collection « Petite enfance », et d’une section « Albums ». Comme il n’est pas possible de tous les présenter, en voici un avant-goût.

Le Livre blanc, contrairement à ce que pourrait indiquer son titre, est un album sur les couleurs. Un petit garçon, armé d’un rouleau laisse libre cours à son imagination et peint un mur blanc. En rose, il peint des oiseaux. Mais ceux-ci s’envolent. En bleu, il peint des poissons… et ceux-ci lui échappent également. Puis c’est un dinosaure vert qui l’attaque, un éléphant gris qui l’écrase, une girafe jaune qui le fait décoller du sol, un tapir violet qui lui vole son rouleau… jusqu’à ce qu’il fasse apparaître un chien orange dont il va se faire un ami. Une histoire sans texte, toute simple, au graphisme minimaliste mais terriblement efficace.

1,2,3… on est tous des cats est un album à conter et, aussi, à danser. Car dans ce livre, la nuit, les chats ne courent pas après les souris ; ils s’adonnent à toutes les sortes de danses : samba, boogie, tango, foxtrot… et bien d’autres. Vêtus de leurs plus beaux costumes, les chats dansent sur les toits des immeubles et partout où ils le peuvent. Avec grâce et légèreté, ils se livrent à un drôle de ballet. Ce qui, malheureusement, ne plaît pas à tout le monde… Mais pourra-t-on vraiment les empêcher de valser ? Tout en rimes, avec des airs de comédies musicales, cet album illustré par l’excellent Jon Klassen est un plaisir à lire et à regarder.

 

 

 

 

 

Editeur
Public
Langue
Français
Paru dans Page des Libraires

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Très vite ou jamais
“Ce que j’ai sur le coeur, c’est simple, je ne peux en parler à personne. Alors il faut que je l’écrive. Il faut que j’évacue ce trop-plein de désespoir et de colère qui m’étouffe. Une colère de…
#tresviteoujamais, #ritafalk, #mlesromans, #magnardjeunesse
Pëppo
Un coup de coeur pour ce roman qui allie humour, émotion et système D !
#peppo, #severinevidal, #bayardjeunesse
Ensemble à minuit
Est-ce la fin d'année? L'hiver? Le froid? L'envie de me pelotonner sous un plaid ? Toujours est-il que malgré quelques a priori sur ce titre que j'imaginais bien plus léger, je me suis trouvée prise…
#ensembleaminuit, #jennifercastle, #casterman, #letsread
Silhouette
À la croisée des littératures jeunesse et adulte, voici un recueil de nouvelles qui, c’est certain, ne laissera personne indifférent. Jean-Claude Mourlevat propose des histoires qui nous renvoient à…
#humournoir, #viequotidienne, #nouvelles, #pagedeslibraires
Le génie de la lampe de poche
Un excellent Pépix servi par une excellente auteure : Emilie Chazerand (La fourmi rouge chez Sarbacane)
#humour, #vacances, #magie
La Grande Parade des animaux
Approchez, approchez ! Venez assister à La Grande Parade des animaux !
#lagrandeparadedesanimaux, #danielegneus, #littleurban
Il était deux fois dans l'Ouest
Une grande aventure et une histoire d'amour façon Pépix.
#iletaitdeuxfoisdanslouest, #severinevidal, #sarbacane, #pepix
Chaque chose en son temps
Ouvrir ce nouveau roman de Lorris Murail, c’est faire un grand voyage dans le passé pour revenir sur l'une des périodes les plus noires du XXe siècle. Aux côtés de Reine, l’héroïne courageuse de…
#chaquechoseensontemps, #lorrismurail, #echos, #gulfstream, #sciencefiction, #histoire
Les enfants des Feuillantines Les enfants des Feuillantines

“- Combien d’enfants avez-vous à votre charge?

Désirée plissa les yeux. Elle détestait cette question. La réponse suscitait toujours des exclamations d’horreur et…
#lesenfantsdesfeuillantines, #celiagarino, #sarbacane, #exprim

La seizième clé
"Seize, seize, seize... Du jour où il s'était mis à compter, Oswald avait su que le seize serait pour lui un nombre à part. Un talisman? Une malédiction? Après toutes ces années, il hésitait encore."
#laseiziemecle, #ericsenabre, #didierjeunesse