L'Antidote Mortel

Soumis par HashtagCeline le dim 11/04/2021 - 20:55

"J'entendis le claquement d'un fouet, le hennissement réprobateur d'une monture, puis les roues s'ébranlèrent.

Je fus propulsée d'un côté à un autre sans ménagement.

L'espace empestait le crottin de cheval et la nourriture avariée.

Malgré la douleur qui montait déjà dans mes mollets ankylosés, je n'avais jamais été aussi heureuse de toute ma vie.

Je n'étais plus une princesse, et j'adorais ça."

#BoîteMagique

Ce roman, je l’ai reçu dans une boîte magique. Un coffret concocté par les éditions Didier Jeunesse avec un soin rare et des goodies de folie (carnet, fiole de sirop à la violette, petits biscuits, lettre cachetée...). Pour me mettre dans l’ambiance, je ne sais pas si on pouvait faire mieux.
Une fois toutes les petites attentions découvertes, le livre... Brillant, magnétique, magique lui aussi.
J’attendais le bon moment pour me lancer dans ce pavé de plus 500 pages. J’avais un peu peur, comme à chaque fois, d’y trouver des longueurs, des passages à vide. Rien, rien de tout cela dans L’Antidote Mortel que j’ai littéralement dévoré !
Aventure, magie, rebondissements en pagaille, émotion, secrets, trahisons, suspense, scènes à la tension intenable… L’Antidote Mortel est un bijou à côté duquel il ne faudra pas passer et le nom de son autrice, Cassandre Lambert, est à retenir pour les mois et années à venir. Elle risque de beaucoup faire parler d'elle. 

En attendant, je vous conseille vraiment de lire ce livre.

C'EST UN IMMENSE COUP DE COEUR !

#QuatrièmeDeCouv'

"Whisper, princesse prisonnière du palais, subit la tyrannie de son père et refuse l'avenir qu'on lui impose.

Eden, orpheline, ne vit que pour accomplir une sombre vengeance, qui nécessite ruse et sacrifices.

Jadis, jeune et modeste paysan, doit porter à la reine une mystérieuse fiole. Sans savoir que sa mission pourrait faire basculer le royaume tout entier...

Trois personnages, et trois destins aussi liés qu’opposés.
Au bout de leur route périlleuse, il faudra que justice soit rendue."

#AfinQueJusticeSoitRendue

L’Antidote Mortel est un véritable page turner (je n'aime pas trop ce terme mais il est parlant) qui met en scène trois héros singuliers : Jadis, Whisper et Eden. On pourra y rajouter l’horripilant Alistair qui prend petit à petit de la place au sein du trio. A tour de rôle, ils vont nous livrer le récit de leurs aventures. Ainsi, chaque chapitre est raconté du point de vue de l'un des trois (ou quatre sur la fin), ce qui donne beaucoup de rythme au récit. J'aime beaucoup ce procédé qui est ici parfaitement maîtrisé.

Grâce à l'alternance de leurs voix, on apprend à connaître ces trois personnages. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu'ils sont assez différents les uns des autres. Jadis est honnête et courageux, Whisper semble naïve et curieuse quand Eden apparaît sanguine et révoltée. Tout les oppose sauf leur détermination à mener à bien leur projets.

Ils forment un groupe étonnant mais qui finalement fonctionne plutôt bien. Enfin presque. Les objectifs qu'ils se sont tous trois fixés vont générer quelques petites complications... Vous verrez. Nous, nous savons que ça va finir par coincer. Et loin de gâcher le suspense, ça ne fait que l'accentuer.

Et autre chose... Pour une fois, je me suis attachée à tous les personnages ! C’est rare. Souvent, il y en a un qui finit par m’agacer mais là, clairement, les histoires personnelles des trois protagonistes m’ont toutes touchée. Leurs passés, les drames qu'ils ont vécu, les pressions subies... Tout cela m'a grandement émue et m'a immédiatement impliquée dans leurs combats, leurs plans.

Cassandre Lambert leur fait vivre des aventures rocambolesques, folles et pleines de danger mais toujours très bien décrites. Les poursuites, les combats, tout prend vie sous nos yeux grâce au talent certain de l’autrice qui parvient à nous plonger dans chaque action. C'est très cinématographique.
C'est comme pour ses personnages, je me les suis très bien représentés. Jadis et sa "marque du diable" ou encore Eden et son regard particulier. J'ai une image d'eux assez nette.
Je les ai accompagnés avec curiosité et plaisir durant ces 500 pages. J’ai tremblé, j’ai souri, j’ai retenu mon souffle jusqu’au bout. Car il y a beaucoup de retournements de situation et rien n’est tout noir ou tout blanc dans ce roman.

Comme l'oxymore de son titre l’indique, rien n’est aussi simple qu’il y paraît. Et chaque personnage possède un secret ou une part d’ombre. Et ça, ça m’a beaucoup plu car tout est possible !

Les rencontres que l’on fait au fil des aventures sont également très variées et surprenantes. Il y a des très méchants (affichés ou plus sournois), des bonnes âmes (pas beaucoup finalement) et des êtres étonnants. Les routes se croisent par de heureux ou malheureux hasards mais tout se tient !
Au gré des pérégrinations des trois héros, on visite des lieux fantastiques qui font rêver (Flamencia) et d’autres un peu moins, je dois bien l’avouer (la mine de Kirvar). J'en ai pris plein les yeux tout en restant chez moi.

Bref, vous l'aurez compris, je suis conquise par ce roman de fantasy qui, comme La Passe-miroir de Christelle Dabos à l’époque, m’avait complètement transportée dans son univers dense et complet.

Vivement la suite de ce livre. Car oui, j’ai quelque chose à quoi me raccrocher après le manque que la dernière page a créé... En septembre prochain, nous pourrons retrouver Whisper, Jadis et Eden, là où nous les avons laissés.

Afin que justice soit rendue...

#PourQui?

Pour ceux et celles qui aiment les romans de fantasy.

Pour ceux et celles en quête de rencontres inoubliables.

Pour ceux et celles qui aiment les secrets.

Pour ceux et celles qui aiment l'aventure et les retournements de situation.

Pour tous et toutes à partir de 12-13 ans.

Oui, tout le monde devrait lire L'Antidote Mortel !

Coup de cœur !
Illustrateur
Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
544
Prix
18.90 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Les vacances sont finies !
Voici le programme des réjouissances pour les jours et semaines à venir!
#rentree, #comingsoon, #lectures
Le canard le plus paresseux du monde et autres incroyables records
"Au cours de la rédaction de ce livre, [les auteurs] ont consommé 4978 sandwichs au bacon et bu 9983 bols de chocolat chaud."
#lecanardleplusparesseuxdumondeetautresincroyablesrecords, #johnyeoman, #queninblake, #littleurban, #premiersromans
Aimée et Medhi...au fil de la vie
Une jolie collection d'albums mettant en scène deux héros confrontés à des petits et grands bouleversements du quotidien.
#aimeeetmedhiaufildelavie, #sophiefurlaud, #laurentsimon, #casterman
Les aventures de Victor Catastrophe
"Victor est le plus petit de sa classe. A peine haut comme trois oeufs frais."
#lesaventuresdevictorcatastrophe, #virginylsam, #maureenpoignonec, #saltimbanqueeditions
Snap Killer
"La nuit est belle, noire, sans étoiles, sans lune, à peine fraîche."
#snapkiller, #sylvieallouche, #syrosjeunesse, #syros
Lino (et les autres) Lino (et les autres)

“En rentrant à la maison, j’avais besoin de réfléchir alors je me suis enfermé dans les toilettes et j’ai éteint la lumière. J’aimais rester dans le noir, assis sur la cuvette, à respirer…
#linoetlesautres, #mathieupierloot, #baptisteamsallem, #ecoledesloisirs, #neuf!

La maison sans sommeil Hanté

À ne surtout pas lire la nuit... Vous êtes prévenus.


#hante, #monamiedusoussol, #lamaisonsanssommeil, #benoitmalewicz, #rolandauda, casterman
D.O.G D.O.G

"Cétait quoi ça?

Comme du métal qui aurait râclé le mur ?

Et des pas?

- Il y a quelqu'un?

Pas de réponse.

- C'est pas drôle ! Répondez-m...


#dog, #nathaliebernard, #fredericportalet, #thierrymagnier

Le grand voyage
Emmett ouvre une bouteille de pétillant aux fleurs mauves. Cambouy, rêveur, promène son doigt sur le globe terrestre... "Il faut qu'on fasse un grand voyage!"
#legrandvoyage, #emmettetcambouy, #seuiljeunesse, #karenhottois, #delphinerenon
Le rêve de Gaëtan Talpa
"Gaëtan Talpa était une jeune taupe qui vivait dans un jardin extraordinaire. Sa maison sous terre était tout confort. Il ne manquait de rien, ni d'histoires, ni de jouets, ni de câlins."
#lerevedegaetantalpa, #stephaniedemassepottier, #adeleverlinden, #lesfourmisrouges