Hanté

Soumis par HashtagCeline le sam 31/10/2020 - 16:05

À ne surtout pas lire la nuit... Vous êtes prévenus.

#MonArticlePageDesLibraires

 

« Pire que vos pires cauchemars. » Voilà la promesse faite par la nouvelle collection « Hanté » des éditions Casterman. Pas de doute, c’est un véritable plongeon dans l’horreur que vous allez faire en lisant l’un ou l’autre de ces deux premiers titres. Êtes-vous réellement prêts pour ça?

Des romans qui font vraiment peur. Voilà ce que vous avez entre les mains. Ici, pas de petites histoires qui font semblant, qui effleurent le frisson, qui font rire et peur en même temps. Non, là, c’est l’angoisse. La vraie. La collection joue le jeu de l’horreur sans demi-mesure. Elle le revendique et l’assume.

Dans La Maison sans sommeil, dès le prologue, le ton est donné et l’on comprend que l’auteur va tout s’autoriser pour nous faire trembler. Son histoire? Celle de bien des récits du genre : un héros qui vient d’emménager dans une nouvelle maison aux phénomènes inquiétants. Des bruits, la nuit. Des voix, des grincements, des frottements… Et puis des cauchemars qui le réveillent non pas dans son lit mais dans la cave. Il y a quelqu’un ici. Ou quelque chose. Benoît Malewicz, plus connu sous le nom de Thibault Vermot [ Colorado Train, La route froide, parus chez Sarbacane], tire les bonnes ficelles pour faire monter la peur. Certaines scènes, très cinématographiques, sont glaçantes. Résultat : on s’y croirait et c’est terriblement efficace.

Dans L’Amie du sous-sol, les ressorts de l’épouvante ne sont pas les mêmes mais fonctionnent tout aussi parfaitement. Ici, le jeune héros est soucieux de ne plus voir une de ses camarades en classe. Il s’aventure jusque chez elle, dans un logement attenant à une miroiterie désaffectée, et la retrouve quelque peu différente de d’habitude. Peu importe, il est heureux de passer du temps avec elle. Mais l’état mental de son amie et ses propos vont progressivement le déstabiliser. Doit-il la croire? Quelle vérité va-t-il finalement découvrir? Une chose est sûre, elle sera terrible et difficile à digérer. Rolland Auda, avec un ton faussement léger, nous entraîne différemment sur le chemin de l’horreur mais avec un résultat similaire au premier : la peur et de quoi alimenter quelques nuits de cauchemars.

Mon amie du sous-sol

#EncorePlusDeFrissons...

Deux nouveaux titres sont parus en septembre 2020 : 

- Le dernier petit singe de Sarah Cohen-Scali (autrice de Gingo paru chez Gulf Stream - gros coup de coeur)

- Les élèves de l'ombre d'Anaïs Vachez

Je n'ai pas encore eu l'occasion de les lire mais c'est prévu. Je ne me lasse pas de ce genre d'histoires à frissons.

Collection
Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
120
Prix
4.95 €
Langue
Français
Paru dans Page des Libraires
Parution dans Page n°
201

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Miss Charity
"Charity est une fille. Une petite fille. Elle est comme tous les enfants : débordante de curiosité, assoiffée de contacts humains, de paroles et d’échanges, impatiente de créer et de participer à la…
#misscharity, #marieaudemurail, #philippedumas, #ecoledesloisirs
Héros 1/2 Le Réveil
Quand la réalité dépasse la fiction... cela donne le roman dense et inspiré de Benoît Minville.
#heros, #benoitminville, #sarbacane, #exprim
Refuges
En attendant son prochain roman, j'ai enfin découvert Refuges que je n'avais jamais pris le temps de lire alors que je suis une fan inconditionnelle d'Annelise Heurtier !
#refuges, #anneliseheurtier, #casterman
Pombo Courage
"Pombo était d'un naturel paresseux. Il passait son temps à rêvasser, les pieds bien au chaud dans ses pantoufles."
#pombocourage, #emilecucherousset, #clemencepaldacci, #memo, #petitepolynie
Tout plutôt qu'être moi
Un texte sur la dépression contre laquelle l'auteur a essayé de se battre. Malheureusement, en vain...
#toutplutotquetremoi, #nedvizzini, #depression, #internement
J'ai suivi un nuage
Maëlle Fierpied nous propose un très joli roman tout en délicatesse et subtilité sur un sujet assez lourd : la maladie mentale. A travers le regard d'un enfant, elle nous montre les hauts et les bas…
#jaisuiviunnuage, #maellefierpied, #julieguillem, #ecoledesloisirs, #neuf
Félines
"Depuis que le monde est monde, il a toujours la même tête et elle n'est pas très jolie. D'autres que moi diraient même qu'il a franchement une sale gueule."
#felines, #stephaneservant, #epik, #lerouerguejeunesse
Proxima du centaure
“En plus, il était huit heures sept, l’heure de sa naissance à six minutes près". Ma mère est appliquée, patiente, généreuse. Elle précise l’horaire de ma chute à chaque visiteur. Je n’ai pourtant…
#proximaducentaure, #clairecastillon, #flammarionjeunesse, #amour, #hopital, #accident, #famille
Très vite ou jamais
“Ce que j’ai sur le coeur, c’est simple, je ne peux en parler à personne. Alors il faut que je l’écrive. Il faut que j’évacue ce trop-plein de désespoir et de colère qui m’étouffe. Une colère de…
#tresviteoujamais, #ritafalk, #mlesromans, #magnardjeunesse
L'âge des possibles L'âge des possibles

"J'ai fermé les yeux pour me concentrer, pour visualiser le fil sur lequel je me tenais en équilibre. Le moindre coup de vent et je tomberais. Rachel savait que j'étais près du bord. Ou alors c'…
#lagedespossibles, #mariechartres, #emmanuelpolanco, #mediumplus, #edlromans, #ecoledesloisirs