Kill all enemies

Soumis par HashtagCeline le lun 09/07/2018 - 23:06
Retour sur mes coups de coeur : Kill all enemies de Melvin Burgess. Un auteur que j'adore avec des textes qui dérangent.
#MonArticlePageDesLibraires

 

Billie est une adolescente révoltée, perturbée et hyper violente. Sa vie familiale est compliquée : sa mère, ancienne alcoolique, ne veut plus la voir. Placée dans une famille d’accueil, elle a du mal à se défaire de ses vieux démons et ne cesse de se battre. Une bagarre de trop met le feu aux poudres.

Rob, fan de heavy metal, vit un quotidien difficile auprès d’un beau-père violent qui le rabaisse sans arrêt. Sa mère, avant de quitter le domicile conjugal, lui fait promettre de veiller sur son petit frère et lui offre un tee-shirt de Metallica. Ce cadeau, en apparence anodin, va pourtant faire de la vie de Rob un enfer et le conduire à des comportements excessifs.

Chris a ses parents à ses côtés, mais il est en échec scolaire. Il n’a pas fait un seul devoir depuis quatre ans et ses parents ne savent plus quoi faire pour débloquer la situation. Chris, quant à lui, n’est jamais à court d’idées pour les faire enrager. Après une énième provocation envers un de ses professeurs, l’adolescent s’aventure lui aussi trop loin dans la provocation.

Billie, Rob et Chris sont envoyés à Brant, un établissement éducatif accueillant des jeunes en grande difficulté. Leur premier contact avec ce centre s’avère plus qu’explosif. C’est le début d’une cavale pour Billie et d’une amitié entre Rob et Chris.

De courts chapitres alternés permettent de découvrir tour à tour l’histoire de Billie, de Rob, de Chris ainsi que celle d’Hannah, une assistante sociale qui prend très à cœur son travail.

Cette construction apporte beaucoup de rythme et entretient le suspense. À chaque fois que l’on quitte un personnage, on a hâte de le retrouver dans les chapitres suivants.

Spécialiste des histoires douloureuses d’adolescents marginaux, Melvin Burgess dresse le portrait croisé de trois adolescents difficiles mais attachants.

On referme le livre avec le sentiment que, même si la vie ne leur a pas fait de cadeaux, tout espoir n’est pas perdu pour Billie, Rob et Chris.

Collection
Public
Date de sortie
Nombre de pages
372
Prix
15.50 €
Note
9
Langue
Français
Paru dans Page des Libraires

#VosCommentaires

#OnContinue ?

D'après mon adolescence D'après mon adolescence Journal intime

"Tu voudrais sauter cette case. Être déjà sur la ligne d'arrivée. Mais le top départ n'a pas encore été donné, tes jambes flageolent, tu crains de t'écrouler avant même de t'élancer.
Ne t'…
#dapresmonadolescence, #carolinesole, #albinmichel

J'ai tué un homme
" Je sais très bien pourquoi je suis là. - Pourquoi es-tu là ? – Parce que j’ai tué un homme. Vous m’enfermez pour que je ne recommence pas. Mais moi je sais pourquoi j’ai dû tuer cet homme."
#jaitueunhomme, #charlotteerlih, #actessudjunior
Quand vient la vague
Je vous annonce une tempête d'émotions avec ce roman écrit à quatre mains.
#quandvientlavague, #manonfagetton, #jeanchristophetixier, #rageot
Dear Evan Hansen Dear Evan Hansen

"Je sais que j'ai un truc qui cloche. Croyez-moi, j'en suis parfaitement conscient.

*Cette journée va être géniale*

Peut-être que ce sera le cas... si je reste enfermé…
#dearevanhansen, #valemmich, #stevenlevenson, #benjpasek, #justinpaul, #bayard

Passionnément, à la folie, à la folie Passionnément, à la folie, à la folie


#passionnémentalafoliealafolie

Les Mystères de Larispem
Après La Passe-Miroir de Christelle Dabos, lauréate de la première édition du prix du Premier roman jeunesse Gallimard-RTL-Télérama, son successeur, Lucie Pierrat-Pajot, apparaît comme un choix…
#lesmysteresdelarispem, #gallimardjeunesse, #laureat, #luciepierratpajot, #paris, #dystopie, #amitié
Miss Charity
"Charity est une fille. Une petite fille. Elle est comme tous les enfants : débordante de curiosité, assoiffée de contacts humains, de paroles et d’échanges, impatiente de créer et de participer à la…
#misscharity, #marieaudemurail, #philippedumas, #ecoledesloisirs
Oscar Goupil : A London mystery Oscar Goupil : A London mystery

"- Attendez ! Vous vous voulez dire que les autres tableaux...parlent aussi ?

Je me sentis défaillir (...)...je n'y comprenais rien.

- Cher ami, je vais finir par croire que vous…
#oscargoupil, #alondonmystery, #camilleguénot, #edlromans, #lecoledesloisirs

Le dernier sur la plaine
" Ses lèvres s'entrouvrent, elle avale un peu d'air pour dire à voix haute cette vérité qu'elle a entendu bien des fois de la bouche des anciens : - Dire le nom, c'est commencer l'histoire..."
#lederniersurlaplaine, #nathaliebernard, #thierrymagnier, #tomhaugomat
Dis Ours, tu sors?
"Ours! C'est moi, Canard ! Ton voisin ! Il a neigé, mon pote ! Tu sors?"
#disourstusors, #joryjohn, #benjidavies, #littleurban