Girlhood

Soumis par HashtagCeline le mer 21/02/2018 - 14:29
"L'amitié, c'est comme une allumette...... il suffit d'une étincelle pour se brûler les doigts."
#PerdueEtRetrouvée

J’ai découvert Cat Clarke en lisant son thriller psychologique Perdue et retrouvée paru en 2015. C’est un texte qui, à l’époque où je l’ai lu, m’avait beaucoup marquée. Pour preuve, trois ans après, mon souvenir est net et précis (alors que certains livres sont carrément tombés aux oubliettes).
Ce n’est pas le sujet de ce post mais je vous résume quand même rapidement Perdue et Retrouvée (ça me fait plaisir): 
Laurel, une petite fille kidnappée à l’âge de six ans, réapparaît treize ans plus tard. Avec ses proches, si le bonheur de se retrouver est bien naturel, réapprendre à vivre ensemble, se réapprivoiser et se reconstruire après un tel drame est plus difficile. Faith, la petite soeur de Laurel, a bien du mal à se faire à ce retour providentiel. Un doute va s’installer, terrible et insidieux. 
Je n’ai pas lu les autres romans de l’auteure mais je vous invite fortement à découvrir Perdue et retrouvée. Davantage encore que Girlhood qui m’a beaucoup plu mais moins, définitivement.
 

#RésumonsUnPeu

Il y a quelques mois, Harper, dix-sept ans, a fait sa rentrée à Duncraggran, un pensionnat écossais. Le choix de la pension s’est imposé suite à deux événements qui se sont ironiquement produits coup sur coup : la mort de sa soeur jumelle, Jenna, et un gros gain au loto. Pour fuir cette absence trop pesante mais aussi son sentiment de culpabilité, Harper a donc choisi de s’éloigner un peu de ses parents. Et contre toute attente, elle a trouvé au sein de cet établissement un semblant d’équilibre grâce à trois jeunes filles qui l’ont assez vite acceptée: Rowan qui l’a prise sous son aile, Lily et Ama. A elles quatre, même si elles sont très différentes, elles sont fortes et une grande complicité les unie. Puis arrive Kirsty. Elle est en apparence plutôt timide et renfermée. Pourtant, elle va faire voler en éclat le petit groupe de copines….
 

#Alors?

J’ai beaucoup aimé Girlhood même si mon introduction peut laisser penser le contraire. C’est plus que je ne peux encore une fois m’empêcher de comparer. (Il faudrait peut-être que j’arrête, non?) Mais en même temps, j’ai clairement décidé de lire Girlhood parce que j’avais aimé Perdue et retrouvée. Donc forcément je m’attendais à retrouver la même intensité. Ce n’est pas le cas. (comparaison, comparaison…)

On y retrouve la tension, beaucoup d’émotion et aussi un fort côté dramatique qui combinés nous tiennent en haleine tout au long du roman. Mais quand le dénouement de Perdue et retrouvée m’avait fortement ébranlée et surprise, je l’ai trouvé ici un peu fade. (comparaison, comparaison) En revanche, il est plus positif… Et c’est peut-être ça qui moi m’a posé problème. Il faut bien avouer que j’aime quand tout ne se termine pas pour le mieux (c’est mon côté pervers)

Bon bref, arrêtons les critiques, parce que Girlhood est quand même un joli roman émouvant et très prenant.
J’ai adoré l’ambiance “pensionnat écossais”. C’est parfait comme lieu pour le mystère, les secrets et l’aventure. L’héroïne est elle-même venue dans ce pensionnat car elle aimait les histoires des Jumelles de Saint-Clair d’Enyd Blyton. 
Bon là, on est dans quelque chose de plus moderne et bien moins classique. Le groupe de copines dont il est question est beaucoup plus déluré (trop?). Elles sont très libres aussi bien dans leurs comportements que dans leurs conversations (trop?). 
Rowan, Lily et Ama sont vraiment des personnages attachants, chacune à leur façon. Elles apportent une bouffée d’air frais à ce roman. Ecouter leurs secrets, suivre leurs embrouilles, être complice de leurs virées nocturnes, partager leurs discussions dans les chambres le soir... Un vrai plaisir. J'ai un peu eu l'impression parfois d'être avec elles, au cœur-même de leurs histoires. 

En ce qui concerne l’héroïne, Harper, elle m’a parfois un peu énervée (voir ci-dessous) mais elle m’a aussi beaucoup touchée. Elle porte un poids énorme sur ses épaules. On la sent toujours sur le fil. Elle tient grâce à ses amies mais bien souvent vacille. Elle se sent par moment incomprise (elle seule peut savoir ce qu’un drame comme celui qu’elle a vécu peut être douloureux) et différente (elle n’est pas née “avec une cuillère en argent dans la bouche” comme toutes ses camarades) Elle est tiraillée et perdue.
Et Kirsty (tour à tour fragile, forte, mystérieuse) va profiter de cette faiblesse pour se rapprocher de Harper. Kirsty est un personnage très intéressant. J’avoue qu’il m’a donné du fil à retordre. J’ai imaginé tout un tas de théories pour la percer à jour. En vain. J’avais au final tout faux (ou presque). Tant mieux. J’aime les personnages énigmatiques. 
En revanche, j’ai trouvé Harper complètement naïve concernant les intentions de Kirsty. Cela m’a parfois un peu agacée (comme je le disais plus haut) de voir qu’elle, elle ne voyait rien.

Pour conclure, ce roman de Cat Clarke nous donne à réfléchir sur ce qu’est l’amitié, bien souvent complexe et difficile à garder intacte. Il faut réussir à être soi-même, sans mentir, sans faire de mal, sans chercher à copier ou changer l’autre… 

Bref, si je n’ai pas été claire et que je me suis finalement pas mal étalée sur cette chronique : 
J’ai aimé Girlhood. Cat Clarke a vraiment le don de nous plonger au coeur de l'adolescence tourmentée.

Girlhood est un beau roman sur l’amitié, le deuil et la culpabilité avec au bout du tunnel, de l’espoir.

Auteur
Collection
Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
360
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

226 bébés
"Bert n'avait plus une minute à lui. Jour et nuit, il était en train de nettoyer une paire de fesses, essuyer un nez, tapoter un dos, préparer un biberon, confisquer une paire de ciseaux, chanter une…
#226bebes, #florevesco, #stephanenicolet, #didierjeunesse, #monmarquepageplus
Malicia Peps Tome 1 Concours à Canal Sorcière
Avec ce premier roman, Sibéal Pounder dépoussière le mythe de la sorcière. Vous ne croiserez ni chat noir ni balai et vraiment très peu de nez crochus dans cette aventure où, en revanche, l’humour…
#maliciapeps, #sibealpounder, #lauraellenanderson, #milan
Un été à Sommerby
"Tout a commencé par une terrible nouvelle. Il en va parfois ainsi : il arrive quelque chose d'épouvantable, mais quand on y repense quelques années plus tard, on se rend compte que c'est par là,…
#uneteasommerby, #kirstenboie, #fleurus, #lireengrand
J'aimerais
"Aux rêves qui permettent de changer le monde !"
#jaimerais, #stephaniedemassepottier, #gerarddubois, #letageredubas, #album
Mon école de Aïe à Zut Mon école de Aïe à Zut

“Aïe, aïe, aïe, affreux asticots

Vous m’assommez ! aboie la maîtresse à bout…”


#monecoledeaieazut, #elisabethbrami, #popymatigot, #saltimbanqueeditions, #album
Oeuf Oeuf

"Au moins une fois par soirée, David déclarait à Primrose :

- Je t’aime pas.

- Pareil, lui répondait-elle.”


#oeuf, #jeffspinelli, #neuf, #ecoledesloisirs
Un si petit oiseau
"Dieu est absent des champs de bataille", a écrit Blaise. Il est aussi absent des accidents de la route.
#unsipetitoiseau, #mariepavlenko, #flammarion
Laissez-moi tranquille !
Un peu de tranquillité... Est-ce trop demander?
#laissezmoitranquille, #bayard, #brosgolvera
Les larmes
"Parfois, quand on a des bleus au coeur, ça déborde par les yeux, et on pleure."
#leslarmes, #sibylledelacroix, #bayardjeunesse
POV Point of view
Un sujet délicat traité de façon intelligente et pertinente.
#pov, #pointofview, #patrickbard, #syros