Mon école de Aïe à Zut

Soumis par HashtagCeline le ven 10/07/2020 - 21:27

“Aïe, aïe, aïe, affreux asticots

Vous m’assommez ! aboie la maîtresse à bout…”

#L'EcoleQuiRigole

L’école nous manque. Alors quoi de mieux que d’y retourner grâce à la lecture !

Pour les enfants et surtout pour mon grand, j'ai ressorti de la bibliothèque un album découvert l’année passée dont je n’avais pas encore pris le temps de parler par ici. Je suis contente de le présenter aujourd'hui.

Bienvenue dans l’école qui rigole !

Intérieur

#UneDrôleD'Ecole

Rien qu’à le regarder, grâce aux illustrations vives et colorées de Popy Matigot, on sent qu’on va peut-être un peu plus s’amuser que travailler dans cette école. Les illustrations, les couleurs et la mise en page sont parfaites pour nous mettre dans l’ambiance. C’est plein de vie, ça déborde et ça bouge dans tous les sens ! 

Malgré tout, la maîtresse (et l’autrice) est rusée, et on va quand même faire travailler nos neurones et enrichir notre vocabulaire !

En effet, cet album est un abécédaire, pour les plus grands bien sûr. A chaque double page, une lettre est mise à l’honneur et une scène de la vie scolaire y est associée. A travers les dessins mais aussi les bulles, il va falloir retrouver les mots du texte d’à côté. De plus, on a un jeu sur les sonorités puisqu’Elisabeth Brami a vraiment fait un travail sur les termes choisis et les phrases proposées.Il est riche sans être compliqué ! Basé sur l’univers des écoliers, il permet aux enfants de s’y retrouver. A lire à voix haute, c’est un petit défi (on est proche du virelangue) mais ça fonctionne ! Et le plaisir pour celui qui lit est aussi grand que celui qui écoute.

Dans ce livre, la voix de la maîtresse et celle des élèves se répondent sur chaque page. En haut,sur chaque page de gauche, nous avons l’enseignante qui donne ses consignes, tente de rétablir le calme, fait quelques réprimandes, exprime ses sentiments avec plus ou moins de sang froid face à la classe qui est quelque peu dissipée…

“ Pouce, pénibles phénomènes !

Ma patience est pulvérisée. J’en peux plus de cette pagaille ! postillonne la maîtresse perdant pied

Je vous prie de prendre vos pinceaux pour peindre un paysage. Et proprement !

Sinon, punis sur le palier ou sous le préau à la pause !

Les paresseux sont prévenus.

En plus, personne ne part faire pipi. Parfaitement !

Pensez à prendre vos précautions la prochaine fois, ma parole !”

Au milieu, apparaît en gros, souvent en compagnie d’un facétieux escargot, la lettre qui est mise en scène. Et en bas, nous découvrons les bons mots des élèves bien décidés à mettre un peu le bazar. Enfin le bazar… Ce sont des enfants, ils sont plein de vie, de spontanéité. Mon fils ne s’y est pas trompé, il s’y reconnaît et cette partie du texte l’amuse beaucoup.

“On préfère peinturlurer des papillons ou des pandas 

On patouille et on patauge avec plaisir sans se presser

On pousse plein de cris de putois

Les péteurs professionnels pétaradent dans leur pantalon 

Les piqueurs piquent des Prince dans les poches

On se prépare pour la première sonnerie

et, même pas peur, on se précipite vers la porte.

On est pressés? Prêts? Partez !”

La cour de récré, la cantine, les couloirs et bien sûr la salle de classe, la visite est complète ! Et chaque lieu donne matière à tout un tas de distractions et de jeux… 

A travers ce livre, c’est tout l’univers de l’école qui est dépeint avec malice, dynamisme et aussi, malgré les quelques débordements de langage, beaucoup de bienveillance. L’école est un lieu d’apprentissage et de bêtises (qui sont aussi utiles pour grandir) et plein de vie. 

Et puis, cette maîtresse, même si elle s’est beaucoup fatiguée au long de l’année, elle au final, en dernière page, bien récompensée !

Cet album est une véritable bouffée d’air frais et une amusante façon de patienter avant d’enfin remettre vraiment les pieds dans une salle de classe dans la réalité !

Intérieur

#PourQui?

Pour tous les enfants...

Pour les maîtresses et les maîtres...

Pour les parents...

Pour tous et toutes à partir de 6 ans !

Intérieur
Illustrateur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
72
Prix
14.50 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Les vacances sont finies !
Voici le programme des réjouissances pour les jours et semaines à venir!
#rentree, #comingsoon, #lectures
Le canard le plus paresseux du monde et autres incroyables records
"Au cours de la rédaction de ce livre, [les auteurs] ont consommé 4978 sandwichs au bacon et bu 9983 bols de chocolat chaud."
#lecanardleplusparesseuxdumondeetautresincroyablesrecords, #johnyeoman, #queninblake, #littleurban, #premiersromans
Aimée et Medhi...au fil de la vie
Une jolie collection d'albums mettant en scène deux héros confrontés à des petits et grands bouleversements du quotidien.
#aimeeetmedhiaufildelavie, #sophiefurlaud, #laurentsimon, #casterman
Les aventures de Victor Catastrophe
"Victor est le plus petit de sa classe. A peine haut comme trois oeufs frais."
#lesaventuresdevictorcatastrophe, #virginylsam, #maureenpoignonec, #saltimbanqueeditions
Snap Killer
"La nuit est belle, noire, sans étoiles, sans lune, à peine fraîche."
#snapkiller, #sylvieallouche, #syrosjeunesse, #syros
Lino (et les autres) Lino (et les autres)

“En rentrant à la maison, j’avais besoin de réfléchir alors je me suis enfermé dans les toilettes et j’ai éteint la lumière. J’aimais rester dans le noir, assis sur la cuvette, à respirer…
#linoetlesautres, #mathieupierloot, #baptisteamsallem, #ecoledesloisirs, #neuf!

La maison sans sommeil Hanté

À ne surtout pas lire la nuit... Vous êtes prévenus.


#hante, #monamiedusoussol, #lamaisonsanssommeil, #benoitmalewicz, #rolandauda, casterman
D.O.G D.O.G

"Cétait quoi ça?

Comme du métal qui aurait râclé le mur ?

Et des pas?

- Il y a quelqu'un?

Pas de réponse.

- C'est pas drôle ! Répondez-m...


#dog, #nathaliebernard, #fredericportalet, #thierrymagnier

Le grand voyage
Emmett ouvre une bouteille de pétillant aux fleurs mauves. Cambouy, rêveur, promène son doigt sur le globe terrestre... "Il faut qu'on fasse un grand voyage!"
#legrandvoyage, #emmettetcambouy, #seuiljeunesse, #karenhottois, #delphinerenon
Le rêve de Gaëtan Talpa
"Gaëtan Talpa était une jeune taupe qui vivait dans un jardin extraordinaire. Sa maison sous terre était tout confort. Il ne manquait de rien, ni d'histoires, ni de jouets, ni de câlins."
#lerevedegaetantalpa, #stephaniedemassepottier, #adeleverlinden, #lesfourmisrouges