Emerveillements

Soumis par HashtagCeline le jeu 06/06/2019 - 21:10
"Un jour incertain. On se réveille. Aujourd'hui semble pareil qu'hier. Pourtant..."
#LivreObjet

 

Après le splendide album La balade de Koïshi d'Agnès Domergue et Cécile Hudrisier, les éditions Grasset Jeunesse nous offrent à nouveau l'occasion de plonger dans un livre qui ne ressemble à aucun autre.
Son titre résume ce qui se dégage lors de sa lecture : de l'émerveillement.
Effectivement, à chaque page, on s'émerveille de la douceur des illustrations, de la subtilité du texte et de la profondeur de son message.
Sandrine Kao que j'avais eu l'occasion de découvrir à travers ses romans me montre une nouvelle facette de son talent à laquelle je ne m'attendais pas. Bravo !

 

#QuatrièmeDeCouv'

 

"Souvent, on se pose des questions, sans avoir de réponse. 

On se demande pourquoi cette graine ne germe pas, pourquoi les autres y arrivent, et pas soi.

Mais de ces petites pensées naissent toujours des idées...

Une pépite de douceur où l'esprit vagabonde, s'étonne et d'éveille."

 

#MerveilleuxEmerveillements

 

Déja, avant d'ouvrir cet album, on le caresse du bout des doigts. C'est obligé. La couverture est magnifique et très travaillée. Embossé et non pas imprimé, le titre se lit aussi en creux, avec les mains. Il s'effleure. C'est splendide !
Le format aussi est étonnant (210 x 350 mm). Il interpelle, indéniablement. 
Alors, il faut du temps pour quitter cette couverture douce et apaisante. Mais c'est pour mieux plonger dans ce qu'il renferme.
Sandrine Kao nous propose, sous la forme d'une BD, un album plein de poésie, de philosophie et empreint de sagesse.
Grâce au petit personnage (une sorte de petit chien tout mignon) que l'on suit tout du long, par petits épisodes d'une ou deux pages, on réfléchit à tout ce qui fait une vie : la naissance, l'apprentissage, les épreuves, la déception, la joie, l'amitié, l'amour, le bonheur, la découverte, la mort... 
Avec le héros, on s'attendrit, on réfléchit, on s'émeut... C'est subtil, c'est délicat, c'est très réussi.

Le dessin de Sandrine Kao est simplement magnifique. C'est tellement apaisant de contempler ces vignettes avec ou sans texte et surtout, de se laisser porter par la douceur de son trait et des couleurs. On tourne les pages, émerveillés. Il n'y a pas d'autres mots. 

Vraiment.

Emerveillements... Pouvait-on trouver meilleur titre pour décrire ce que la lecture de ce livre provoque chez ses lecteurs? Non, je ne crois pas.

Cet album est une réussite. Dans ma bibliothèque, il n'est pas vraiment rangé. Depuis que je l'ai reçu, je le reprends régulièrement pour le regarder, le relire, seule ou avec mon fils.

Un album incontournable.

 

#PourQui?

 

Mine de rien, cet album n'est pas si évident.
Immédiatement, j'ai voulu le faire découvrir à mon fils de 6 ans. Même si on l'a lu en entier, j'ai bien senti quelques flottements à certains moments. Mais, il m'a dit qu'il avait aimé. On a discuté. Depuis, c'est une lecture qu'on aime partager.
Cet album est très particulier. Et j'avoue que pour une fois, je ne saurais même pas trop à qui le conseiller.

Je pense que chacun y trouvera son compte, un écho à sa vie ou une résonance dans son passé. C'est un album au message universel.
Je vous laisse le découvrir.

Et je pense qu'en l'ouvrant, vous comprendrez.
 

Coup de cœur !
Auteur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
40
Prix
18.90 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Nuit Nuit

"La nuit m'enveloppe, ses bras d'étoile me rassurent et dans les replis de son manteau d'encre, je me promène à l'ombre de mon imagination."


#nuit, #nancyguilbert, #annagriot, #courtesetlongues
Anna Caritas Anna Caritas T1 Le Sacrilège

"M-A-L-M-A-L-M-A-L-M-A-L

- Mal? s'est exclamée Sabrina. Mais qui nous veut du mal ? C'est Marianne, c'est ça?

La planchette s'est dirigée droit sur le NON…
#annacaritas, #lesacrilege, #patrickisabelle, #kennes

La maison sous la maison La maison sous la maison

- Vous verrez, c'est comme une maison comme dans les livres pour enfants.

Vera n'eut pas le temps de demander "C'est-à-dire ?" ou "Quelle sorte de livres : ceux avec des fées ou ceux avec…
#lamaisonsouslamaison, #emiliechazerand, #sarbacane, #grandsformatsillustres

Le bizarre incident du chien pendant la nuit Le bizarre incident du chien pendant la nuit

"Il était 0 h 7. Le chien était allongé dans l'herbe au milieu de la pelouse, devant chez Mme Shears. Il avait les yeux fermés. On aurait dit qu'il courait couché sur le flanc, comme font les…
#lebizarreincidentduchienpendantlanuit, #markhaddon, #pocket

D'un trait de fusain
Qu’on se le dise tout de suite, ce roman est magnifique. Et en plus d’être magnifique, il est merveilleusement bien écrit. Les critiques ont été dithyrambiques à son sujet et je comprends enfin…
#duntraitdefusain, #cathyytak, #talentshauts, #lesheroiques
Parce que
"Pourquoi l'océan est bleu? Tous les soirs, quand tu t'endors, les poissons sortent leurs guitares. Ils jouent des chansons tristes et versent des larmes bleues."
#parceque, #isabellearsenault, #macbarnett, #littleurban
Bulle et Bob dans la forêt
Un nouveau Bulle et Bob? C'est toujours un événement !
#bulleetbobdanslaforet, #natalietual, #didierjeunesse, #polichinelle
The last one to die The last one to die

"Sans réfléchir, je m'avance un peu plus alors même qu'une petite voix me hurle de sortir. Il y a un truc qui cloche."


#thelastonetodie, #cynthiamurphy, #slalom
Le Gang des Vieux Schnocks Le Gang des Vieux Schnocks

"- Victor, vous avez quelque chose contre les vieux. Ca tourne à l'idée fixe ! lança Gisèle, agacée.
- Moi? s'indigna Victor. Vous n'avez rien compris ! C'est cette société pourrie qui est…
#legangdesvieuxschnocks, #florencethinard, #gallimardjeunesse, #scripto

Bordeterre
"Mes agneaux, je veux pas me mêler de vos suicides collectifs, ça vous regarde, mais pour paraphraser Archimède, tout corps plongé dans la merde qui tenterait d’en sortir brutalement s’enfonce…
#bordeterre, #juliathevenot, #exprim, #sarbacane