Le coeur des louves

Soumis par HashtagCeline le jeu 15/02/2018 - 14:30
Il est difficile de résumer en quelques lignes Le Cœur des louves. Ce roman dense et rythmé raconte l’histoire d’un village et de ses habitants confrontés à des choix lourds de conséquences. C’est aussi une histoire de femmes fortes et faibles à la fois.
#MonArticle

Célia est une jeune fille timide, écrasée par les extravagances de sa mère et rongée par la culpabilité. Elle se sent responsable du départ de son père qui a plongé Catherine, sa mère, dans un état maniaco-dépressif. Écrivain célèbre en mal d’inspiration, celle-ci noie son mal-être dans l’alcool et entre les bras d’hommes de passage. Confrontée à ce tourbillon, Célia essaie de faire face.

En proie à des soucis financiers, la jeune fille et sa mère partent s’installer dans l’ancienne maison d’enfance de Catherine. Là-bas, la grand-mère de Célia, Tina, décédée depuis quelques années, a longtemps vécu recluse. Soupçonnée de sorcellerie par les gens du village, la vieille femme était crainte autant que respectée pour sa connaissance de la nature et ses qualités de guérisseuse.

C’est dans un climat tendu, alourdi par de vieilles rancunes, que les deux femmes rejoignent cet endroit niché au cœur des montagnes, marqué par la guerre et encore hanté de nombreuses légendes. Alice et Andréas, les enfants de Thomas, homme violent et alcoolique secrètement lié à Catherine par le passé, sont les seuls à ne pas rejeter les deux arrivantes. En compagnie d’Alice, qui se réjouit peut-être un peu trop de ces retrouvailles, Célia sombre et se perd peu à peu entre imaginaire et réalité. La nuit, elle devient une louve libre et sauvage, courant dans les montagnes à la recherche d’elle-même…

On découvre aussi la terrible histoire de Tina qui, pour sauver Catherine, s’est battue comme une louve jusqu’à finir seule et incomprise, même des siens. Sur trois générations, des liens complexes unissent les personnages de ce roman fiévreux. Mais au fil des pages et des révélations, les éléments s’imbriquent parfaitement pour mettre au jour des secrets enfouis depuis trop longtemps.

Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
544
Langue
Français
Paru dans Page des Libraires

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Regarde dans la forêt
C'est l'automne. Mettez-vous dans l'ambiance avec ce bel album!
#regardedanslaforet, #emirihayashi, #petitnathan, #nathan, #renard
Le garçon talisman
Un roman magnifique sur un sujet grave et original.
#legarcontalisman, #florenceaubry, #lerouergue, #albinos, #magienoire, #afrique
Le Préau des z'héros
Vous connaissez Mange-Poubelles, Ampoule-Man et Dents-de-vache ?
#lepreaudeszheros, #estellebillonspagnol, #alice, #primo
Guenon
"Je ne sais pas ce que j'aurais donné pour que quelque chose arrive et fasse que je sois obligée de rester à la maison. Je crois que même un incendie géant, même une guerre, ça m'aurait rendue…
#guenon, #pierreantoinebrossaud, #lerouergue, #doado
Celle que je suis
“J’ai fermé les yeux et serré très fort les paupières, pour que le destin que j’entrevoyais, et auquel j’aspirais tant, ne puisse jamais s’échapper.”
#cellequejesuis, #anneloyer, #slalom
Timoto
Timoto : la nouvelle collection chez Nathan signée... Rémi Courgeon !
#timoto, #remicourgeon, #nathan, #aimerlireavecnathan
Dix
Avec Dix, Marine Carteron signe une excellente version revisitée du roman culte d'Agatha Christie. Le résultat : un roman implacable d'une efficacité redoutable qui vous captive autant qu'il vous…
#dix, #marinecarteron, #lerouerguejeunesse, #doadonoir, #agathachristie
Pëppo
Un coup de coeur pour ce roman qui allie humour, émotion et système D !
#peppo, #severinevidal, #bayardjeunesse
Kaimyo , le nom des morts /1 – Les papillons de Kobé Kaimyo , le nom des morts /1 – Les papillons de Kobé

"Il démarra la voiture. J'ai dit :

- Un drôle de hasard, tout de même.

Et le Professeur, tandis qu'on descendait dans la ville, près des quais de la rivière, et que le soleil avait…
#kaimyo, #bertrandpuard, #gulfstream

Dans la barbe de Barnabé
"Le grand Barnabé était bûcheron et vivait dans une petite cabane en bois au bord de la forêt..."
#danslabarbedebarnabe, #duncanbeedie, #kimane