Direct du coeur

Soumis par HashtagCeline le mar 28/04/2020 - 22:42

Se confronter à la différence est enrichissant. Florence Medina nous invite à le faire dans Direct du cœur grâce à Tim, son jeune héros qui fait la sourde oreille au monde qui l’entoure. Pourtant, il va bien falloir qu’il se mette à mieux l’écouter.

#MonArticlePageDesLibraires

 

Timothée est un adolescent désinvolte, spontané et maladroit. Il est aussi un peu fainéant et, de fait, pour gagner des points au bac, sa mère l’a forcé à s’inscrire à un cours optionnel. Quelle matière ? LSF. Tim détonne dans le groupe d’élèves pour la plupart très motivés. Au final, il trouve que la prof, elle-même sourde, est plutôt captivante alors il se laisse prendre au jeu. Pas très sérieusement jusqu’à sa rencontre tempétueuse avec une jeune fille sourde : la Violette Infernale. Quelques heures passées avec elle, sans même connaître son nom, vont suffire à lui retourner la tête et le cœur.

Timothée s’investit alors vraiment dans ce qu’il ne considère plus comme une simple option. Il découvre un monde qui l’attire mais dans lequel il est difficile de rentrer. Il est loin de s’imaginer les rapports complexes qu’entretiennent sourds et entendants. Le choc va être rude.

Florence Medina est interprète Français/LSF. Cela se sent à la lecture de son texte dont l’écriture est virevoltante, énergique et imagée, comme la langue des signes. Sans tabou, avec lucidité et franchise (cette « franchise des sourds » dont Timothée fait l’expérience à bien des reprises), l’auteur parle de la place des sourds aujourd’hui mais aussi dans l’Histoire, de la haine que certains nourrissent envers les entendants, de l’implant cochléaire et de bien d’autres choses dont nous, entendants, n’avons pas conscience.

Direct du cœur, c’est aussi l’histoire touchante de Timothée qui doit gérer le retour dans sa vie d’un père jusqu’ici absent et dont il se passait très bien.

Florence Medina nous permet avec ce premier roman bouleversant d’entendre un peu mieux le monde de ceux qui n’entendent pas.

Coup de cœur !
Collection
Public
Date de sortie
Nombre de pages
224
Prix
13.90 €
Langue
Français
Paru dans Page des Libraires

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Kintsugi Kintsugi Le fil doré de ma vie

“Je voudrais qu’il y ait des ficelles accrochées aux extrémités de mes lèvres pour qu’elles se lèvent et me permettent de sourire. Devenir un pantin qu’un marionnettiste ferait vivre. Mais je ne…
#kintsugi, #kintsugilefildoredemavie, #mathildeparis, #auzouromans, #auzou

Billy cherche un trésor
Les nouvelles aventures du plus grand cow-boy de tous les temps et de son acolyte de choc...
#billychercheuntrésor, #catharinavalckx, #pastel, #ecoledesloisirs, #billy, #jeanclaude
Naduah Naduah



#naduah, #severinevidal, #vincentsorel, #glenat

Les agents secrets de la cour de récré
" - Rouillard, au tableau. On va se distraire un peu. Voila là phrase toute bête qui a tout déclenché."
#lesagentssecretsdelacourderecre, #philippearnaud, #sarbacane, #pepix
Hôtel Heartwood
"Là où est le cœur, là est le foyer." Mona la souris connaissait le proverbe, mais elle n'avait jamais eu de foyer, ou pas depuis longtemps."
#hotelheartwood, #kalliegeorge, #stephaniegraegin, #casterman
L'espoir sous nos semelles
"Une aventure hors-norme, portée par une héroïne déterminée et prête à tout pour réussir, à travers un décor grandiose."
#lespoirsousnossemelles, #auroregomez, #magnard, #mlesromans
La Passe-miroir T.2 Les disparus du Clairdelune
Dans le premier tome de La Passe-miroir, Christelle Dabos a su créer un univers riche et une intrigue terriblement passionnante. L’héroïne, Ophélie, avait dû quitter son arche, Anima, pour suivre…
#lapassemiroir, #christelledabos, #gallimardjeunesse, #thorn, #ophelie, #lesdisparusduclairdelune
Après la chute Après la chute

"Quand elle fixe le plafond de sa chambre dans l'appartement désert, elle se voit inlassablement virevolter autour des barres.

Mille fois elle recommence.

Elle ne sait pas comment…
#apreslachute, #marieleymarie, #syros

A l'Ombre Du Grand Arbre
Vous connaissez le blog A l'Ombre Du Grand Arbre (ALODGA pour les intimes) ? Non? Eh bien, je vous en parle aujourd'hui. Pourquoi? Parce que je trouve que c'est un chouette endroit et aussi parce qu'…
#alombredugrandarbre, #alodga, #copinautes
Meurtre mode d'emploi (à l'usage des jeunes filles)
“Pip savait beaucoup de choses, (...) ; elle savait que “hippopotomonstrosesquipédaliophobie” était le terme technique pour désigner la peur des mots trop longs, elle savait réciter par coeur les…
#meurtremodedemploialusagedesjeunesfilles, #meurtremodedemploi, #hollyjackson, #casterman, #letsread