Le bizarre incident du chien pendant la nuit

Soumis par HashtagCeline le dim 16/01/2022 - 14:09

"Il était 0 h 7. Le chien était allongé dans l'herbe au milieu de la pelouse, devant chez Mme Shears. Il avait les yeux fermés. On aurait dit qu'il courait couché sur le flanc, comme font les chiens quand ils rêvent qu'ils poursuivent un chat. Mais le chien ne courait pas. Il ne dormait pas non plus. Il était mort."

#Incontournable

Voici un titre que je dois lire depuis fort fort longtemps. Je l’avais dans ma bibliothèque depuis un certain temps. En refaisant un petit inventaire (et du tri) dans mes livres l'année dernière, je suis retombé sur ce roman. Et je me suis dit : "c'est le moment".

Cette rencontre avec Christopher va avoir été l’une des plus belles dans mes lectures de 2021. Et il était temps que je vous en parle.

Héros atypique, le jeune garçon, face à un monde qu’il ne comprend pas, va faire preuve de beaucoup de courage et de débrouillardise.


L’autisme est ici parfaitement mis en lumière avec toutes les répercussions que cette maladie peut avoir sur l’entourage.
Résumé et explications du pourquoi il faut lire ce texte émouvant, tendre et très dur aussi.
 

#QuatrièmeDeCouv'

"Qui a tué Wellington, le grand caniche noir de Mme Shears, la voisine ? Christopher Boone, " quinze ans, trois mois et deux jours ", décide de mener l'enquête. Christopher aime les listes, les plans, la vérité. Il comprend les mathématiques et la théorie de la relativité. Mais Christopher ne s'est jamais aventuré plus loin que le bout de la rue. Il ne supporte pas qu'on le touche, et trouve les autres êtres humains... déconcertants.
Quand son père lui demande d'arrêter ses investigations, Christopher refuse d'obéir. Au risque de bouleverser le délicat équilibre de l'univers qu'il s'est construit..."

#BizarreBizarre...

Christopher est un héros comme je les aime.

Cette différence qui l’isole parfois des autres, le rend très attachant et son récit -son livre- est vraiment passionnant. En effet, j’ai appris beaucoup à son contact, mine de rien. Et de fait, en l’écoutant décrire son quotidien, sa vie, ses problèmes, j’ai découvert l’autisme autrement, de l’intérieur. On pense comme Christopher et on comprend mieux sa perception du monde et tout ce qui l’handicape au jour le jour. 
C’est extrêmement parlant et terrible.

On voit aussi dans ses propos quel regard les autres portent sur lui, notamment quand ses émotions débordent. Christopher essaie pourtant de s’adapter mais c’est plus fort que lui. Car il a malgré tout un oeil assez avisé sur ses propres problèmes. Mais il est ainsi et il ne peut pas s’empêcher d’être comme il est. Il grogne, il se roule ou se cache quand on l’approche trop ou qu’on le touche. Il est aussi hypersensible à tout ce qui l’entoure. 

Ce qui m’a beaucoup émue aussi, c’est l’histoire de ses parents. Je n’en dirai pas plus. C’est un des nœuds de l’histoire que je vous laisserai dénouer vous-mêmes. Mais j’ai trouvé ça très fort. Autour de Christopher, les adultes se déchirent. Christopher froidement, de façon assez factuelle, nous raconte tout ce qu’il voit. Nous, avec notre sens de l’empathie plus développé, nous comprenons que c’est très dur pour son entourage. Et le fait que notre héros reste froid parfois est très déstabilisant. 

Mais on s’attache à lui car on le comprend. Il se livre sans retenue, sauf la sienne, celle de sa maladie. C’est parfois un peu dense quand Christopher se lance sur certains sujets mais c’est aussi passionnant. C’est lui.

Je suis très heureuse d’avoir fait enfin sa connaissance. Et je vous invite, vous aussi, à le rencontrer, si ce n’est pas déjà fait.
 

#PourQui?

Pour ceux et celles qui aiment les héros atypiques et attachants.

Pour ceux et celles qui veulent en savoir plus sur l'autisme.

Pour ceux et celles qui aiment les enquêtes surprenantes.

Pour ceux et celles qui aiment les histoires de famille compliquées.

Pour tous et toutes à partir de 14-15 ans.

 

Coup de cœur !
Auteur
Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
352
Prix
6.95 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Sous-sol Sous-sol

"À la fin du Notre Père, on pouvait ajouter des souhaits plus personnels comme par exemple 'S'il te plaît, protège Papa, Maman, Amy, et fais qu'on soit toujours en bonne santé'. C'était…
#soussol, #martinepouchain, #sarbacane, #exprim

Les maux bleus
Un des deux titres de la nouvelle collection Echos chez Gulf Stream.
#lesmauxbleus, #gulfstream, #christineferetfleury, #echos
Les insoumis du blizzard
Dans un monde ravagé par des catastrophes climatiques, un groupe d’individus tente de survivre. Rien d’original ? Et pourtant si !
#lesinsoumisdublizzard, #fannyabadie, #sarbacane, #exprim, #survie, #huis-clos, #climat, #adolescents, #aventure
Et le désert disparaîtra
"Les arbres ont mille visages. Hélas, nous sommes désormais incapables de les lire."
#etledesertdisparaitra, #mariepavlenko, #flammarionjeunesse
River
"C'est comme si j'avais tout pris. Le calme, l'intelligence, la délicatesse, la beauté et bien sûr, l'amour de nos parents. River, rien."
#river, #clairecastillon, #scripto, #gallimardjeunesse, #onlitplusfort, #prixvendredi
Missouri 1627 Missouri 1627

"- C'est énorme ! s'exclame-t-elle. Je n'étais encore jamais entrée dans un club de strip-tease. Tu n'es pas curieuse de voir à quoi ça ressemble?

- Pas trop, non.

J'ai une bouffée…
#missouri1627, #jenniherhendricks, #tedcaplan

La route froide
"Les grosses chaussettes serraient ses jambes jusqu'au mollet comme deux tuyaux de fer, et les lacets des mocassins, noués et tordus de façon bizarre, étaient aussi durs que du barbelé. Il essaya de…
#laroutefroide, #thibaultvermot, #alexwinker, #sarbacane
Pas perdus ! Pas perdus !

"Chère Mamie,

Je sais bien que tu as presque 70 ans et toutes ces affiches que tu as collées un peu partout partent d'un bon sentiment (celui qui te pousse à me retrouver), mais qu'est-ce…

Le camping de la mort Le camping de la mort

“La brume venue du sol charriait des odeurs d’humidité et de moisissure, des odeurs de sous-bois. Je me dis que c’était étrange parce que, d’habitude, j’aimais bien ces odeurs. Si nous en…
#lecampingdelamort, #thibaultvermot, #hante, #casterman, #letsread

Radio Désastre Radio Désastre

"Charity vint toucher le cou de Griff. Griff attrapa le bras de son frère. Liés ainsi, la chanson se faisait de plus en plus présente, et Thomas vint se joindre à eux, leur enveloppa les épaules…
#radiodesastre, #jcgeiger, #auzouromans