Passé minuit

Soumis par HashtagCeline le lun 10/05/2021 - 15:51

"Ma vie est un livre à trous. Au beau milieu d'une phrase, soudain un grand vide. L'histoire reprend trois feuillets plus tard. Si je tombais sur un bouquin pareil, j'appellerais l'éditeur pour me plaindre. Mais qui appeler dans mon cas? A moins que ce ne soit toi, mon lecteur imaginaire, qu'il faudrait que je joigne?"

#FausseImpression

La quatrième de couverture ainsi que la couverture de ce roman m’avaient intriguée. Et aussi menée sur une fausse piste. Je pensais lire un roman fantastique. Pourquoi? Je ne sais pas. Mais au final, c’est toute autre chose qui m’attendait. Et je n’ai clairement pas été déçue.

J’ai vraiment adoré ce livre qui m’a fait penser à deux autres titres qui m’ont beaucoup marquée : Nous les menteurs de E.Lockhart (Gallimard, 2015) et Flora Banks d’Emily Barr (Casterman, 2017).
Passé minuit m’a captivée et m’a beaucoup émue, m’arrachant même des larmes au dénouement.
 

#QuatrièmeDeCouv'

"Ève en est sûre : ce 31 décembre ne ressemblera à aucun autre.

Elle retrouve ses amis du lycée pour un réveillon extraordinaire, qui aura lieu sur un îlot coupé du monde dès la tombée du soir par la marée.

La fête promet d'être mémorable !

Elle l'a été, marquant le début d'un long cauchemar pour Ève..."

 

#HappyNewYear

Passé minuit comporte pour moi tous les éléments des livres qui me plaisent et auxquels je sais que je vais immédiatement accrocher.

Tout d’abord, cette histoire d’amnésie antérograde singulière dont est atteinte Ève, l’héroïne. J’adore l’idée de la perte de mémoire...Si cela est bien amené, je suis toujours preneuse ! Et ici, c’est le cas. Ève se réveille tous les matins en se croyant le lendemain du nouvel an dernier. Elle bloque sur ce jour où elle a sans doute connu un choc la mettant à l’arrêt. Cette amnésie suscite le suspense. 

Ensuite, la construction du récit qui oscille entre passé et présent. Nous suivons le nouveau quotidien d’Ève, dans le brouillard, dans l’ignorance de ce qui a causé son traumatisme. 

Et entre deux, il y a le récit de la soirée. Cette fameuse soirée qui a tout fait basculer… Que s’est -il passé? Tout avait l’air plutôt bien engagé... Une soirée de folie en compagnie de sa meilleure amie, Leïla mais aussi de Benjamin, celui avec qui elle espérait bien conclure l’année en beauté.

Entre avant et après minuit, nous naviguons à vue avec Ève qui tente de tout démêler, de remettre de l’ordre dans ses pensées et le fil des événements.

La narration qui va et qui vient entre l’avant et l’aujourd’hui est bien menée et ne laisse rien filtrer, ou presque. Jusqu’au bout, j'ai eu des doutes sur ce qui avait bien pu se passer. Le fait que tout cela soit livré par bribes, dévoilé en même temps que la mémoire revient, crée vraiment beaucoup de tension. Sur la fin, je n’en pouvais plus !

Enfin, le fait que l’on ne sache pas quoi penser d’Ève. Que lui est-il arrivé? Quel drame a-t-elle vécu? A-t-elle fait quelque chose ? Est-elle victime? Coupable? On se pose énormément de questions sur elle. Dans son discours, ses pensées, ses souvenirs, sans prendre en compte son amnésie, des petits indices nous mettent sur des pistes. Fausses ou bien réelles. Ève m’a beaucoup intriguée, elle aussi.

En même temps autour d’elle, tout le monde semble en savoir plus qu’elle. C’est très troublant car tout nous est décrit de son point de vue à elle, qui ne sait plus rien ou presque. Elle voit bien qu’il y a un problème, un malaise. Pourquoi ? Dans le regard qu’on porte sur elle, se dessinent des débuts d'explications, avec subtilité. D’autant plus qu’Ève a des soucis de communication avec sa mère, son beau-père… Je n’en dis pas plus.

Bref, ce roman m’a beaucoup plu. J’ai eu des doutes, certes, mais le suspense m’a tenue jusqu’aux dernières pages que j’ai tournées avec émotion. Un très bon moment de lecture, d’autant plus que je ne m’y attendais pas vraiment.

Un coup de coeur !
 

#PourQui?

Pour ceux et celles qui aiment les histoires entre passé et présent.

Pour ceux et celles qui veulent lire un roman émouvant et captivant.

Pour ceux et celles qui aiment les histoires de fête qui dérape.

Pour tous et toutes à partir de 14 ans.

Coup de cœur !
Collection
Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
208
Prix
16.00 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Les vacances sont finies !
Voici le programme des réjouissances pour les jours et semaines à venir!
#rentree, #comingsoon, #lectures
Le canard le plus paresseux du monde et autres incroyables records
"Au cours de la rédaction de ce livre, [les auteurs] ont consommé 4978 sandwichs au bacon et bu 9983 bols de chocolat chaud."
#lecanardleplusparesseuxdumondeetautresincroyablesrecords, #johnyeoman, #queninblake, #littleurban, #premiersromans
Aimée et Medhi...au fil de la vie
Une jolie collection d'albums mettant en scène deux héros confrontés à des petits et grands bouleversements du quotidien.
#aimeeetmedhiaufildelavie, #sophiefurlaud, #laurentsimon, #casterman
Les aventures de Victor Catastrophe
"Victor est le plus petit de sa classe. A peine haut comme trois oeufs frais."
#lesaventuresdevictorcatastrophe, #virginylsam, #maureenpoignonec, #saltimbanqueeditions
Snap Killer
"La nuit est belle, noire, sans étoiles, sans lune, à peine fraîche."
#snapkiller, #sylvieallouche, #syrosjeunesse, #syros
Lino (et les autres) Lino (et les autres)

“En rentrant à la maison, j’avais besoin de réfléchir alors je me suis enfermé dans les toilettes et j’ai éteint la lumière. J’aimais rester dans le noir, assis sur la cuvette, à respirer…
#linoetlesautres, #mathieupierloot, #baptisteamsallem, #ecoledesloisirs, #neuf!

La maison sans sommeil Hanté

À ne surtout pas lire la nuit... Vous êtes prévenus.


#hante, #monamiedusoussol, #lamaisonsanssommeil, #benoitmalewicz, #rolandauda, casterman
D.O.G D.O.G

"Cétait quoi ça?

Comme du métal qui aurait râclé le mur ?

Et des pas?

- Il y a quelqu'un?

Pas de réponse.

- C'est pas drôle ! Répondez-m...


#dog, #nathaliebernard, #fredericportalet, #thierrymagnier

Le grand voyage
Emmett ouvre une bouteille de pétillant aux fleurs mauves. Cambouy, rêveur, promène son doigt sur le globe terrestre... "Il faut qu'on fasse un grand voyage!"
#legrandvoyage, #emmettetcambouy, #seuiljeunesse, #karenhottois, #delphinerenon
Le rêve de Gaëtan Talpa
"Gaëtan Talpa était une jeune taupe qui vivait dans un jardin extraordinaire. Sa maison sous terre était tout confort. Il ne manquait de rien, ni d'histoires, ni de jouets, ni de câlins."
#lerevedegaetantalpa, #stephaniedemassepottier, #adeleverlinden, #lesfourmisrouges