Dix

Soumis par HashtagCeline le mer 20/03/2019 - 15:41
Avec Dix, Marine Carteron signe une excellente version revisitée du roman culte d'Agatha Christie. Le résultat : un roman implacable d'une efficacité redoutable qui vous captive autant qu'il vous horrifie !
#LaReineDuCrime

 

Agatha Christie, Les dix petits nègres... Une autrice que j'admire et un titre que j'ai lu, aimé et dont j'ai vu de multiples adaptations. 
Marine Carteron a pris un pari risqué : reprendre l'idée de ce roman et se l'approprier comme principe de base de son nouveau roman : Dix.  Comme un hommage... 

Après lecture, je ne peux que saluer son travail. Pour moi, c'est tout à fait réussi. C'est dans l'esprit de mais c'est aussi différent. Moderne et classique à la fois.

Et pour moi, c'est un coup de coeur.

 

#QuatrièmeDeCouv'

 

(Parce qu'elle donne vraiment envie...)

"1 manoir sur une île

3 adultes

7 adolescents

10 coupables

1 vengeance

Coupés du monde, sans moyen de communication, les candidats vont devoir s'affronter en prime time sur une chaîne nationale. Ils ne le savent pas encore mais le jeu a déjà commencé... et il n'y aura pas de gagnants."

 

#EchecEtMat

 

Comment donner un coup de jeune à un texte de plus de 80 ans? Le mettre entre les mains de Marine Carteron et laisser la magie opérer. Cela donne Dix, un roman glaçant, angoissant à souhait et parfaitement maîtrisé.

Chapitres courts, alternance des points de vue des différents personnages, suspense omniprésent, crimes disséminés au bon moment... voilà de quoi donner du rythme et tenir en haleine le lecteur.

Que l'on ait lu ou non le roman d'Agatha Christie, peu importe au final. Si c'est le cas, vous vous amuserez des clins d'oeil, des similitudes, des mises au goût du jour ou au contraire des différences avec l'original. Si ce n'est pas le cas, Dix demeure un roman captivant et très bien écrit qui ne ménage pas son lecteur.
Car ici, les chances de voir les héros s'en sortir sont minces. Ne vous attachez donc à personne, ne vous laissez pas attendrir et ne croyez personne innocent. Car les coupables sont nombreux dans cette histoire. Et si la justice n'a pas été rendue, il va pourtant bien falloir payer. 

Sur cette île perdue en pleine mer, les personnages de ce roman vont jouer un jeu terrible, pensant participer à une émission de télé-réalité. Coups bas, mensonges, manipulation, faux-semblants et trahisons... Si ce genre de programmes nous a habitués à tout cela, en revanche, il y a une nouveauté... La mort fait aussi partie du jeu. Et avec elle, tout devient possible, surtout le pire...

Dans cette atmosphère viciée et suffoquante, l'air est irrespirable. 
Votre souffle, vous le reprendrez une fois la dernière page tournée. Quoi que... 
Dix vous l'aura sans aucun doute coupé.

Moi j'ai adoré partir sur cette île en compagnie de ces dix personnages. J'ai pris un malin et malsain plaisir à découvrir les secrets de chacun, aussi terribles soient-ils. Le jeu de piste littéraire se met en place, comme une terrible partie d'échecs, sur fond de mythologie et de contes classiques. Narcisse, Icare, Sisyphe, le petit chaperon rouge... Des références choisies pour une raison précise et qui trouveront un sombre écho quand tombera pour chacun des participants la terrible sentence et que viendra le jugement dernier.

Marine Carteron a véritablement su me glacer d'horreur, n'hésitant pas à faire jaillir le sang et faire mourir ses personnages dans d'atroces souffrances pour y parvenir.

C'est un coup de coeur !

 

#PourQui?

 

Pour ceux et celles qui aiment Agatha Christie.
Pour ceux et celles qui ne savent pas qui est Agatha Christie.

Pour ceux et celles qui n'aiment pas qu'un crime reste impuni.
Pour ceux et celles qui aiment les histoires qui finissent plutôt mal.

Pour tous et toutes à partir de 14-15 ans et qui ont le coeur bien accroché.

Coup de cœur !
Collection
Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
288
Prix
14.80 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Très vite ou jamais
“Ce que j’ai sur le coeur, c’est simple, je ne peux en parler à personne. Alors il faut que je l’écrive. Il faut que j’évacue ce trop-plein de désespoir et de colère qui m’étouffe. Une colère de…
#tresviteoujamais, #ritafalk, #mlesromans, #magnardjeunesse
Pëppo
Un coup de coeur pour ce roman qui allie humour, émotion et système D !
#peppo, #severinevidal, #bayardjeunesse
Ensemble à minuit
Est-ce la fin d'année? L'hiver? Le froid? L'envie de me pelotonner sous un plaid ? Toujours est-il que malgré quelques a priori sur ce titre que j'imaginais bien plus léger, je me suis trouvée prise…
#ensembleaminuit, #jennifercastle, #casterman, #letsread
Silhouette
À la croisée des littératures jeunesse et adulte, voici un recueil de nouvelles qui, c’est certain, ne laissera personne indifférent. Jean-Claude Mourlevat propose des histoires qui nous renvoient à…
#humournoir, #viequotidienne, #nouvelles, #pagedeslibraires
Le génie de la lampe de poche
Un excellent Pépix servi par une excellente auteure : Emilie Chazerand (La fourmi rouge chez Sarbacane)
#humour, #vacances, #magie
La Grande Parade des animaux
Approchez, approchez ! Venez assister à La Grande Parade des animaux !
#lagrandeparadedesanimaux, #danielegneus, #littleurban
Il était deux fois dans l'Ouest
Une grande aventure et une histoire d'amour façon Pépix.
#iletaitdeuxfoisdanslouest, #severinevidal, #sarbacane, #pepix
Chaque chose en son temps
Ouvrir ce nouveau roman de Lorris Murail, c’est faire un grand voyage dans le passé pour revenir sur l'une des périodes les plus noires du XXe siècle. Aux côtés de Reine, l’héroïne courageuse de…
#chaquechoseensontemps, #lorrismurail, #echos, #gulfstream, #sciencefiction, #histoire
Les enfants des Feuillantines Les enfants des Feuillantines

“- Combien d’enfants avez-vous à votre charge?

Désirée plissa les yeux. Elle détestait cette question. La réponse suscitait toujours des exclamations d’horreur et…
#lesenfantsdesfeuillantines, #celiagarino, #sarbacane, #exprim

La seizième clé
"Seize, seize, seize... Du jour où il s'était mis à compter, Oswald avait su que le seize serait pour lui un nombre à part. Un talisman? Une malédiction? Après toutes ces années, il hésitait encore."
#laseiziemecle, #ericsenabre, #didierjeunesse