Pombo Courage

Soumis par HashtagCeline le jeu 21/03/2019 - 16:28
"Pombo était d'un naturel paresseux. Il passait son temps à rêvasser, les pieds bien au chaud dans ses pantoufles."
#PetitePolynie

 

Après mon coup de coeur pour Hamaïka et le poisson de Pierre Zapolarrua illustré par Anastasia Parrotto, je suis retournée gaiement faire un tour en Petite Polynie. Cette fois-ci, direction la forêt. 

Que nous réserve cette nouvelle aventure?

De bien jolies choses, je vous le dis tout de suite.

 

#QuatrièmeDeCouv'

 

Pombo n’aime rien de plus que passer ses journées à siroter un jus de fruit gorgé d’écume, les doigts de pieds bien au chaud dans ses chaussons. Parfois, la faim ou le sommeil l’obligent à tendre le bras pour attraper un quignon de pain ou à faire une petite sieste sur son rocking-chair, mais rien ne trouble ses rêvasseries, bien à l’abri du monde.

Alors quand son ami Java, si intrépide, lui demande de l’aider à construire une cabane en haut d’un chêne vertigineux, pour observer le lointain, Pombo Fainéant fait sa mauvaise tête. Sa tête d’ours qui va compter les mouches, les pieds sur terre. Chez lui, le lointain, c’est en esprit, les yeux fermés.

Mais Java, lui, a un autre plan. Un plan délicat à coups de tomahawk et d’escalades dangereuses. Un plan parfait pour Pombo Courage.

 

#Réminiscence

 

Lire Pombo Courage m'a ramenée quelques années (une bonne trentaine...) en arrière. En effet, les illustrations de ce nouveau roman de la collection Petite Polynie m'ont fait penser à celles de certains albums du Père Castor de mon enfance.
Il y a un petit côté rétro dans les dessins de Clémence Paldacci qui est tout à fait charmant. Grâce à elle, la forêt verte et accueillante où vivent Java et Combo nous enveloppe de son feuillage foisonnant et l'on a envie de venir mettre les pieds au chaud dans la maison de notre héros.

Au fil des branches et des arbres, on y croise aussi des oiseaux, des insectes et tout un tas d'autres petits habitants des bois. L'oeil est attiré par de nombreux détails. 

Une fois passée l'émotion suscitée par cet univers graphique chargé de souvenirs, j'ai pu m'intéresser de plus près à l'aventure imaginée par Emile Cucherousset.
Les ressorts en sont simples mais plutôt efficaces, jouant sur l'opposition des deux personnages, Java, volontaire et plein d'énergie, et Pombo, plutôt craintif et pantouflard.
Les deux ours, très différents, ne semblent pas trouver de terrain d'entente. Pombo pourrait même sembler agaçant à ne pas vouloir aider Java. Mais après tout, Java n'est-il pas parfois un peu trop inconscient face au danger?
Pourtant, quand l'urgence de la situation le demandera, plus rien ne comptera que sauver son ami. Pombo n'est pas un mauvais bougre et il saura sortir de sa torpeur pour venir au secours de Java. Et le tout se terminera au chaud, auprès d'un bon feu.
Vraiment, c'est mignon à souhait.

Les petits lecteurs se laisseront sans aucun doute séduire par cette jolie histoire.Chez nous, le charme a opéré.
J'ai pu testé ce petit roman avec mon fils Basile. Comme il est encore un peu jeune pour lire seul ce roman, je l'ai aidé. Il a bien aimé cette histoire d'ours. On a discuté des différences de caractères et de comportements des deux personnages. Un bon moment de partage.
Et le dessin, partie prenante et importante du récit, a beaucoup plu à Basile également.
Une belle histoire avec un petit côté classique pour une jolie leçon de courage et d'amitié.
 

#PourQui?

 

Pour les enfants courageux.

Pour les enfants qui ont peur parfois.

Pour les enfants qui aiment les ours.

Pour les enfants qui aiment les héros en chaussons.
 

Pour tous les enfants à partir de 7-8 ans.

 

Illustrateur
Collection
Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
48
Prix
9.00 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Mon école de Aïe à Zut Mon école de Aïe à Zut

“Aïe, aïe, aïe, affreux asticots

Vous m’assommez ! aboie la maîtresse à bout…”


#monecoledeaieazut, #elisabethbrami, #popymatigot, #saltimbanqueeditions, #album
Rattrapage
"Il est toujours là. Et il me regarde. Il détourne les yeux dès qu'il voit que moi aussi, je le regarde, mais oui, oui, il m'a vue. Il se souvient de moi. Bien sûr qu'il se souvient de moi. Au fond,…
#rattrapage, #vincentmondiot, #actessudjunior, #duneseulevoix
Claude et Morino
« - Bonjour. Je m’appelle Claude et je crois que vous m’avez fait pipi dessus. - Haaan, pardon je suis désolé. - Non non, c’est rien. C’est juste que ça m’a réveillé. »
#claudeetmorino, #adrienalbert, #ecoledesloisirs
Little Urban
Little Urban a fait un sacré chemin depuis ses débuts. L'éditeur a su imposé sa patte dans le secteur jeunesse grâce à des albums bien originaux. Moi, je suis littéralement fan.
#littleurban, #123onesttousdescats, #lelivreblanc
Abécédaire des métiers imaginaires
"-Gardien de flocons de neige- Observer, attraper, comparer, numéroter, classifier, congeler. Les gardiens travaillent par -5 degrés et rêvent d'une grande tasse de chocolat chaud."
#abecedairedesmetiersimaginaires, #annemontel, #littleurban
Colorado Train
C’est un premier roman déroutant que nous livre Thibault Vermot. Tout en explorant nos peurs les plus sombres, Colorado Train nous remet sur les rails d’une certaine nostalgie de l’enfance et de ses…
#coloradotrain, #thibaultvermot, #sarbacane
Journal d'un amnésique
"Pour l'instant, ma tête est comme une grande maison vide aux murs lisses. Chacune de mes pensées , une balle super rebondissante lancée par un champion de baseball. Ça jaillit, ça percute, ça s'…
#journaldunamnesique, #nathaliesomers, #didierjeunesse
Tous emmitouflés Tous emmitouflés

Impossible de perdre le fil de l'histoire. Il est rouge et nous entraîne au fil des pages à la rencontre d'animaux drôlement emmitouflés...


#tousemmitoufkes, #marienoellehorvath, #lajoiedelire
L'homme qui voulut peindre la mer et autres nouvelles
Sept nouvelles qui nous plongent au coeur d'histoires comme je les aime : fantastiques et déconcertantes.
#lhommequivoulutpeindrelamer, #tristankoegel, #didierjeunesse, #mer, #nouvelles
L'Estrange Malaventure de Mirella
"Soyez sages et pieux, et jamais vous ne poserez les pieds sur les pavés brûlants qui mènent aux portes du Diable. L'enfer est réservé aux meurtriers, aux voleurs, aux assassins et aux femmes…
#lestrangemalaventuredemirella, #florevesco, #mediumplus, #ecoledesloisirs