Les larmes

Soumis par HashtagCeline le jeu 08/08/2019 - 15:20
"Parfois, quand on a des bleus au coeur, ça déborde par les yeux, et on pleure."
#SibylleDelacroix

 

Les albums de Sibylle Delacroix me plaisent beaucoup et cela pour deux raisons majeures : j'aime sa façon de dessiner des personnages tout en rondeur et j'aime aussi la manière dont elle parvient toujours à faire passer avec justesse les émotions des tout-petits.
Pour la revue Page des libraires, j'avais eu l'occasion de parler de son titre Ronchonette Cocolle paru chez Bayard Jeunesse en 2013. Il y était alors question de mauvaise humeur. La petite héroïne m'avait fait craquer !
Je retrouve ici l'autrice-illustratrice avec plaisir pour un album qui évoque très joliment quelque chose que nous avons tous, un jour ou l'autre, petits ou grands, laisser couler : les larmes. 

 

#LesYeuxQuiMouillent

 

Il en existe peut-être d'autres, mais c'est le premier album que je lis sur le sujet.
Si le titre, Les larmes, m'a intriguée, c'est la couverture qui m'a, en premier lieu, attirée. On y voit en gros plan, le haut du visage et le regard perdu d'une fillette. De ses yeux, deux larmes coulent. Le dessin est tout en crayonnés. Le fond et les larmes sur le visage de l'enfant sont d'un beau vert d'eau, couleur omniprésente tout au long de l'album. C'est très doux et très apaisant. 

Quand on retourne le livre, on y voit le buste de la fillette. On y découvre deux bras qui serrent fermement un doudou et un tissu, comme pour trouver du réconfort, dans une attitude courante des petits.
Et puis, à l'intérieur, vont se succéder des scènes de la vie de tous les jours où, à chaque fois, les larmes surviennent mais pour des raisons différentes. Le texte nous invite à poser des mots sur le sens de ces crises de larmes, sur la façon dont on pleure, pourquoi, comment, et surtout est-ce vraiment grave de pleurer?
Le texte est simple et pose clairement les choses. A bien y réfléchir, derrière les larmes, peuvent se cacher bien des maux.

On tourne les pages, avec plaisir et émotion. Les couleurs dominantes restent le gris du crayon et ce vert d'eau qui s'accorde parfaitement au thème de l'album.

"Tout le monde peut pleurer. Les filles, les garçons. Les adultes pleurent aussi, quelquefois."

Petit à petit, des touches de jaune s'invitent dans l'illustration. Au final, quand on a bien pleuré et qu'on est "prêt à retourner au dehors", la couleur réapparaît dans la dernière double-page, dans les fleurs du jardin de la scène finale. La joie elle aussi est de retour. Le soleil après l'orage. Le rire après les larmes.

En abordant simplement le fait de pleurer, on s'amuse de certaines situations, on réfléchit sur ces moments de colère, de chagrin... Et surtout, on invite l'enfant à laisser couler ses larmes car elles ont aussi leur utilité : permettre d'évacuer ce qui les a provoquées. Pleurer est normal. Pleurer fait du bien.

Les illustrations de cet album sont tout simplement magnifiques. C'est doux, c'est poétique et surtout très représentatif des comportements enfantins, mais pas que.

Un bel album sur un sujet original que je vous invite à découvrir, à contempler, à faire lire et à offrir.

 

#PourQui?

 

Pour les enfants qui pleurent un peu trop ou ceux qui n'osent pas pleurer...

Pour les enfants qui se demandent à quoi ça sert de pleurer.

Pour tous les enfants à partir 4 ans.

 

Illustrateur
Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
32
Prix
11.90 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Catch, tournevis et lutins-robots
"Je m'appelle Pénélope et des lutins-robots sont en train de kidnapper mon petit frère. Non : je commence mal mon histoire. Il faut que je raconte les choses dans l'ordre, sinon vous n'allez rien…
#catchtournevisetlutinsrobots, #hlenoir, #mariemorelle, #sarbacane, #pepix
Droit devant Droit devant

"Le pire truc quand tu grandis, c'est de t'apercevoir petit à petit de toute la laideur autour de toi.

C'est comme ces jeux à gratter que tu achètes au bureau de tabac. Ils sont recouverts…
#droitdevant, #emmanuellerey, #samir, #prixcendres

Un été à Sommerby
"Tout a commencé par une terrible nouvelle. Il en va parfois ainsi : il arrive quelque chose d'épouvantable, mais quand on y repense quelques années plus tard, on se rend compte que c'est par là,…
#uneteasommerby, #kirstenboie, #fleurus, #lireengrand
Butter
Quand le mal-être est trop grand, il arrive que des décisions complètement déraisonnables soient prises. Butter va nous le prouver.
#butter, #erinlange, #ecoledesloisirs, #mediumplus
Télévizor
"Mon nom est Noémie Nombre, et ça fait un an jour pour jour que je guette la réapparition de mon papa."
#televizor, #stephanegisbert, #miozlamine, #sarbacane, #pepix
Sirius
En ouvrant un roman de Stéphane Servant, on sait que l’on s’aventure sur un chemin sombre, tortueux et que la forêt de pages que l’on va traverser sera dense. On sait que les rencontres que l’on fera…
#postapocalyptique, #survie, #animaux, #aventure, #nature
Le coeur des louves
Il est difficile de résumer en quelques lignes Le Cœur des louves. Ce roman dense et rythmé raconte l’histoire d’un village et de ses habitants confrontés à des choix lourds de conséquences. C’est…
#secret, #famille, #nature, #louve, #animaux
Little Monsters
Un roman que j'ai découvert grâce à NetGalley. Entre Gone girls et Pretty little liars? Il y a un peu de ça effectivement.
#littlemonsters, #netgalleyfrance #karathomas, #castelmore
Dix
Avec Dix, Marine Carteron signe une excellente version revisitée du roman culte d'Agatha Christie. Le résultat : un roman implacable d'une efficacité redoutable qui vous captive autant qu'il vous…
#dix, #marinecarteron, #lerouerguejeunesse, #doadonoir, #agathachristie
Timoto
Timoto : la nouvelle collection chez Nathan signée... Rémi Courgeon !
#timoto, #remicourgeon, #nathan, #aimerlireavecnathan