Kidnapping à la confiture

Soumis par HashtagCeline le lun 03/06/2019 - 14:02
"Tout comme moi avec ma surdité et mon fichu caractère, tout comme Christophe-Eudes avec ses lunettes de taupe et son look bizarre, Darian a un handicap. En l'occurrence : sa mère."
#ConfitureEtVieillesDentelles

 

Quand trois jeunes "délinquants" se retrouvent obligés de passer du temps avec les pensionnaires d'un EHPAD, cela donne un Pépix bien loin d'être ennuyeux !

Humour toujours, aventure encore et belle leçon de vie à la clé font que ce titre entre directement dans mon classement des trois meilleurs romans de la collection. 

(oui, j'ai un classement spécial "Pépix") 

 

#QuatrièmeDeCouv'

 

"Césarine, Chris et Darian adorent faire des bêtises.

Dernier exemple en date? Tartiner de beurre la maison de leur voisin, le vieux Foldingue !

Mais cette fois, ça tourne mal.

Arrêtés par la police, ils écopent de travaux d'intérêt général...dans une maison de retraite.

Quel cauchemar !

A moins que ce ne soit le début d'une grande aventure ?"

 

 

#ErnestLuluEtHuguette

 

Dans cette histoire, il y a les jeunes : Césarine, Christophe-Eudes (non mais ce prénom, j'adore!) et Darian. Et puis les moins jeunes : Ernest, Huguette et Lulu. 
Tous a priori différents mais avec un dénominateur commun : ils ont tous un point faible. Pour Césarine, c'est l'ouie. Pour Christophe-Eudes, c'est la vue. Pour Darian, euh... c'est sa mère.
Pour Ernest, ce sont ses jambes, pour Lulu, c'est la tête et pour Huguette, euh... Son goût prononcé pour les robes d'une autre époque? 

Des enfants turbulents et des pensionnaires d'un EHPAD... Tout ce petit monde n'aurait jamais dû se croiser. Mais de fil en aiguille et surtout d'une bêtise pas si anodine que ça (si j'étais "butyrophobe", ça ne m'aurait pas vraiment fait rire...) en punition bien méritée, l'improbable rencontre a eu lieu. Tant mieux !
Dans ce roman, c'est tout cet aspect intergénérationnel qui m'a beaucoup plu. Ce n'est pas la première histoire que je lis où des enfants vont vivre des aventures en compagnie de personnes plus âgées (voire très très agées)  mais là, j'ai trouvé que l'ensemble tenait vraiment la route. Il faut dire que les personnages imaginés par Marie Lenne-Fouquet sont quand même sacrément amusants.
Tous réunis, ils forment un groupe un peu bancal mais très attachant. Et finalement, chacun va tirer une force de sa faiblesse et jouer son rôle, petit ou grand, dans l'aventure.
Les clichés sur les "vieux" sont carrément mis à mal. Et ça, c'est plutôt intelligent de rappeler aux enfants que les apparences sont souvent trompeuses et que le grand âge n'empêche pas d'être jeune dans sa tête. 

Comme à chaque fois, il y a beaucoup d'humour. L'autrice joue beaucoup sur tous ces "points faibles" et les personnages se moquent gentiment les uns des autres. Sauf à un moment, quand Christophe-Eudes ne supporte plus d'entendre Darian se plaindre... Là, le pull "panda" de ce dernier va en prendre pour son grade. 

En tout cas, c'est une belle façon d'aborder le thème de la différence, du handicap et de la vieillesse. C'est très positif et ça fait du bien ! Solidarité, entraide et tolérance sont de mises et on apprécie.

Tout n'est pas rose dans ce Pépix car le danger est bien là. Les deux braqueurs de cette histoire ne sont pas des tendres, surtout Moiraglas qui est assez effrayant.

Pas de bonus cette fois-ci mais des illustrations très nombreuses et amusantes (comme à chaque fois) qui font de ce Pépix un vrai bonheur à lire et à regarder.

Bon, j'avoue, quand je parle de cette collection, j'ai un peu l'impression de me répéter...Mais il faut bien dire que j'ai rarement été déçue et que j'y découvre de très bons auteurs.ices et illustrateurs.ices. comme avec Kidnapping à la Confiture.

 

#PourQui?

 

Pour les enfants qui font des bêtises.
Pour les enfants qui aiment l'aventure.
Pour les enfants qui se sentent différents.
Pour les enfants qui aiment les confitures.
Pour les enfants qui aiment rire.

Pour tous les enfants à partir de 9 ans.

 

Illustrateur
Collection
Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
240
Prix
10.90 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

A(ni)mal A(ni)mal

" "Migrateurs ", "migrants", les uns oiseaux, les autres humains... presque le même mot pour désigner ces voyageurs qui se croisent et passent d'un lieu à l'autre. Les premiers filent vers le sud…
#animal, #cecilealix, #slalom

Pas de cadeau pour les bêtes
Drelin drelin drelin drelin drelin.... Les animaux de la forêt ne reçoivent jamais de cadeaux à Noël. Enfin, normalement...
#pasdecadeaupourlesbetes, #antoninlouchard, #paulmartin, #seuiljeunesse
Les colères
"J'ai commencé à m'énerver. J'étais fâchée contre maman ! Comment pouvait-elle dire non? Mes oreilles bourdonnaient, mon coeur battait fort jusque dans ma tête."
#lescoleres, #isabellefilliozat, #ericveille, #lespetiteshistoiresfilliozat, #nathan
Summer Kids
En cette rentrée, parmi toutes mes lectures, j'ai fait une belle rencontre : Mathieu Pierloot.
#summerkids, #mathieupierloot, #ecoledesloisirs, #mediumplus
Claude et Morino
« - Bonjour. Je m’appelle Claude et je crois que vous m’avez fait pipi dessus. - Haaan, pardon je suis désolé. - Non non, c’est rien. C’est juste que ça m’a réveillé. »
#claudeetmorino, #adrienalbert, #ecoledesloisirs
Petite panthère Petite panthère


#petitepanthere, #chiararaineri, #ruedumonde

Ceux qui ne peuvent pas mourir Tome 1 La bête de Porte-Vent
Gabriel Voltz n'est pas un enquêteur ordinaire. Sa spécialité: la chasse aux Égarés, ces créatures hérétiques qui se cachent sous une apparence humaine. Lycans, cocatrix, volkolaks, loups-garous...…
#ceuxquinepeuventpasmourir, #karinemartins, #gallimardjeunesse, #labeteduportevent, #onlitplusfort
Moi et mon...
Deux jolis livres pour les tout-petits. (Lus, approuvés et même goûtés)
#moietmonchat, #moietmoncamion, #sarbacane, #carolinefontaineriquier
Le loup, le canard et la souris
« Je vis très bien ici. J’ai peut-être été avalé, mais je n’ai aucune intention d’être mangé ! »
#lelouplecanardetlasouris, #jonklassen, #macbarnett, #pastel, #ecoledesloisirs
Le dernier sur la plaine
" Ses lèvres s'entrouvrent, elle avale un peu d'air pour dire à voix haute cette vérité qu'elle a entendu bien des fois de la bouche des anciens : - Dire le nom, c'est commencer l'histoire..."
#lederniersurlaplaine, #nathaliebernard, #thierrymagnier, #tomhaugomat