#ToutlemondedétesteLouise

Soumis par HashtagCeline le mar 05/09/2023 - 15:16

“Je ramasse mes affaires et je sors de la salle en courant.
La surveillante gueule quelque chose, je m’en fous je veux sortir.
Dans la salle, personne ne parle mais j’ai l’impression que tout le monde crie.
Je ne comprends rien.
Je ne comprends pas ce qui se passe”.

 

#AnneliseHeurtier

J’ai l’impression que cela fait une éternité que j’ai parlé de cette autrice. Ça m’avait manqué. Pourtant, c’était l’année dernière pour son passionnant Des sauvages et des hommes (Casterman, 2022).
Bon, vous savez que je suis particulièrement fan d’Annelise Heurtier. De fait, il m’était impossible de ne pas faire un billet sur son nouveau roman (si je ne l'avais pas aimé peut-être mais ce n'est pas le cas -en fait, ça n'est jamais arrivé;-) #ToutlemondedétesteLouise qui, en cette période de rentrée tombe à point nommé (même s’il ne faudra pas vous empêcher de le lire à n’importe quel autre moment de l’année).

Annelise Heurtier s’attaque cette fois-ci au sujet ô combien sensible et d’actualité du harcèlement notamment virtuel en le traitant avec beaucoup de pertinence et d’authenticité. Normal. Elle sait toujours rendre captivant et intéressant tout ce qu'elle décide de raconter.

 

#DeQuoiÇaParle?

Louise a 12 ans. Pour son anniversaire, ses parents lui ont enfin offert ce qu’elle désirait depuis si longtemps : un portable. Mais attention, il y a des conditions à ce cadeau et l’usage de ce téléphone sera contrôlé…
Avec ses deux meilleures amies, Romy et Nour, Louise se réjouit de cette étape qui lui permet d’être comme les autres.
Mais un événement plutôt anodin va venir bouleverser son quotidien, anéantir son amitié et faire de sa vie un enfer. Et son téléphone portable va devenir son pire ennemi…

 

#LikeMe

S’il a déjà été traité dans de nombreux romans, les thèmes du harcèlement et cyberharcèlement sont régulièrement mis en avant et tant mieux ! Il faut effectivement en parler. Et des livres tels que celui d’Annelise Heurtier sont un excellent moyen de le faire.
Avec Louise, on découvre le harcèlement de l’intérieur, celui qui s’installe mine de rien mais assez rapidement et qui devient vite incontrôlable.
On voit à quel point il est facile de devenir l’objet de toutes les mauvaises intentions et combien il est compliqué de savoir dire stop. Louise pense qu’elle peut arranger les choses, que les autres vont se rendre compte qu’elle n’est pas celle qu’on dénigre sur les réseaux… Mais rien n'est aussi simple. Et elle va sombrer.
La force du récit d’Annelise Heurtier, c’est qu’elle met en scène une jeune fille normale, comme il y en a dans chaque classe, entourée, surveillée et encadrée par ses parents, équilibrée. Oui mais voilà, il peut y avoir un couac. Celui qui fait tout vriller et qui, s’il n’est pas désamorcé, peut prendre de l’ampleur. Encore plus aujourd'hui avec les réseaux sociaux qui ne donnent aucun répit au harcelé et un terrain de jeu sans fin aux harceleurs.
A travers son histoire qui se lit d’une traite, Annelise Heurtier nous montre tout le mécanisme du cyberharcèlement, tous les acteurs bien actifs mais aussi passifs, tous les signes qui restent invisibles, tous les mots qu’on tait et qui peuvent tuer.
Ce récit n’est pas qu’un livre de plus sur ce thème. Non. C’est l’histoire touchante d’une jeune fille comme vous en connaissez beaucoup qui se retrouve au cœur d’une tourmente à la fois tristement banale et terriblement injuste. C’est un récit ancré dans un réel que l’autrice souhaite voir s’éclairer après avoir été assombri par la haine de certains et suivi par la peur des autres.
C’est un texte court et intelligent qu’il faut décidément mettre entre toutes les mains. En ce qui me concerne, il est sur ma liste d’incontournables pour cette rentrée 2023.

 

#PourQui?


Pour ceux et celles qui cherchent un texte réaliste avec une héroïne qui leur ressemble.
Pour ceux et celles qui se posent des questions sur le harcèlement.
Pour ceux et celles qui aiment les histoires qui n’ont pas qu’une seule fin.

Pour tous et toutes à partir de 11-12 ans.

 

Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
216
Prix
12.90 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Irineï et le Grand Esprit du Mammouth Tome 1
"Du blanc. Du blanc à perte de vue. Du blanc en haut, en bas, tout autour, du blanc partout.(...) Soudain, surgissant de nulle part, une silhouette. Une silhouette minuscule au milieu de rien. Une…
#irineietlegrandespritdumammouth, #valreiyel, #slalom
Malicia Peps Tome 1 Concours à Canal Sorcière
Avec ce premier roman, Sibéal Pounder dépoussière le mythe de la sorcière. Vous ne croiserez ni chat noir ni balai et vraiment très peu de nez crochus dans cette aventure où, en revanche, l’humour…
#maliciapeps, #sibealpounder, #lauraellenanderson, #milan
Solaire
Un joli Neuf Grand Format illustré par Camille Jourdy et écrit par Fanny Chartres.
#solaire, #camillejourdy, #fannychartres, #ecoledesloisirs, #neuf
Le tempo de Bamboléo Le tempo de Bamboléo

"Bamboléo se promène.

SWITCH SWITCH

Il glisse à petite allure dans le jardin.

Laitues en vue !

Bamboléo se presse lentement

SWITCH SWITCH

vers les…
#letempodebamboleo, #clemencesabbagh, #mylenerigaudie, #casterminouche, #casterman

Un petit bout d'enfer Un petit bout d'enfer


#unpetitboutdenfer, #rachelcorenblit, #doadonoir, #rouerguejeunesse

Gingo
"La question de savoir si la machine est humaine ou pas est évidemment toute tranchée- elle ne l'est pas. Seulement, il s'agit de savoir si l'humain, au sens où vous l'entendez, est si humain que ça…
#futur, #intelligenceartificielle, #controle, #education, #manipulation
Nos mains en l'air
"- Je n'ai jamais rencontré d'autres gangsters, mais je suis à peu près sûre que vous êtes le plus mauvais cambrioleur de l'univers."
#nosmainsenlair, #colinepierre, #lerouergue, #doado
N.É.O. N•É•O• 1 : La chute du soleil de fer

"-Quelque chose est en train de changer, Zyzomys, on ne le voit pas encore, mais je le sens. C'est dans l'air. La course des nuages n'est plus la même. Ni la caresse du vent, ni la brûlure du…
#neo, #lachutedusoleildefer, #pocketjeunesse, #michelbussi

Milly Vodovic
Remarquable, ce texte l’est pour moi à bien des égards. Ne serait-ce déjà que pour sa splendide couverture illustrée par Jeanne Macaigne et sa tranche bleue ciel… Mais le contenu est aussi à la…
#millyvodovic, #nastasiarugani, #editionsmemo, #grandepolynie
La maison sans sommeil Hanté

À ne surtout pas lire la nuit... Vous êtes prévenus.


#hante, #monamiedusoussol, #lamaisonsanssommeil, #benoitmalewicz, #rolandauda, casterman