Cette maison est hantée

Soumis par HashtagCeline le mar 21/06/2022 - 16:57

“On dit qu’ils sont tout blancs avec des trous à la place des yeux.
Et qu’ils sont difficiles à repérer.
Certains portent soi-disant des chaînes et rôdent dans les couloirs.
Mais comment savoir…
C’est peut-être mon imagination qui me joue des tours.”

#OliverJeffers

Oliver Jeffers… Rien que son nom me fait sourire car me viennent en tête toutes les émotions que chacun de ses albums a su susciter chez moi. Perdu ? Retrouvé !, Coincé, Nous sommes là, Le cœur & la bouteille, Le filou de la forêt… Des petites merveilles d’humour ou d’émotion (ou les deux). C’est un véritable génie qui sait écrire des histoires, décrire notre monde et le dessiner ! Car Oliver Jeffers est aussi un illustrateur de talent. Je suis fan !
Bref, après cette introduction élogieuse, venons-en à Cette maison est hantée, ce nouvel album qui nous propose l'étonnante visite guidée d’une ancienne demeure qui alimente certaines folles rumeurs. En effet, des fantômes erreraient dans ses couloirs et se cacheraient dans les coins sombres… Vous y croyez, vous ? Allons jeter un œil pour voir…
 

Intérieur

#CacheCacheFantôme

Cette maison est hantée se présente dans un format un peu inhabituel, un peu plus haut que certains (21 x 33cm) et nous offre une vue extérieure de la maison dans laquelle on s’apprête à entrer…

De jour, sur la première de couverture et de nuit, sur la quatrième. Deux personnages y sont présents à chaque fois : une fillette à la porte et une silhouette fantomatique à l’étage en journée, leurs places respectives changeant de nuit. 
La grande bâtisse n’est pas particulièrement menaçante (quoique...) mais, une fois dedans, l’ambiance y est somme toute étrange.
Une porte fermée débute l’album. Elle s’ouvre sur une fillette - dessinée à la façon Oliver Jeffers - au teint verdâtre et aux yeux cernés qui nous invite à entrer. Avec elle, nous allons parcourir les pièces de cette maison à la décoration cossue mais datée. Ce n’est ici pas un décor dessiné mais photographié en noir et blanc typique de toute maison hantée qui se respecte. J’avoue que cela pose vraiment l’atmosphère qui convient au thème de l’album. Je n’aimerais pas trop m’y promener seule (mais j'y reviendrai…)

La fillette s’interroge ( et nous interroge) sur la présence de fantômes dans sa maison. A quoi ressemblent-ils ? Préfèrent-ils le noir ou la lumière ? Ont-ils des chaînes au pied ?
Elle cherche, elle cherche mais ne les voit pas…
Pourtant, nous, si ! A chaque double page, un calque blanc intercalé vient se superposer au décor et fait apparaître des silhouettes qui se jouent de la jeune fille : les fameux fantômes qu’elle pourchasse !
Ainsi, nous les observons évoluer dans ce décor, se dérober, s’amuser et même prendre le thé, tout cela sans que la fillette n’arrive à les apercevoir.
C’est extrêmement bien fichu et on s’amuse de ce jeu de cache-cache. La fillette s’adresse à nous directement et nous tutoie. On devrait peut-être lui dire, nous, qu’on les voit tous ces fantômes ? La chute nous rassurera quant à l’accomplissement de ses recherches… 

Si le calque a déjà été utilisé dans des albums, ici, Oliver Jeffers l’utilise avec ingéniosité, offrant un deuxième regard sur un décor déjà bien étudié. Cela pose un voile sur la scène qu’on vient de regarder, donnant à l’ensemble un effet brumeux, irréel et un peu effrayant même si j'avoue que les fantômes de cette histoire ne m’ont pas fait peur. Ni à ma fille avec qui je l’ai lu et relu à de nombreuses reprises. Il a extrêmement bien fonctionné ! C’est très drôle et en même temps, on ne peut s’empêcher, un peu, de trembler en sillonnant les diverses pièces.
En revanche, ce qui m’a posé question, c’est cette fillette… Elle est un peu sinistre, non? Et puis, bien seule pour l’âge qu’elle a dans cette si grande maison. Alors je me suis demandée si les fantômes de cet endroit avaient tous la même apparence. Parce qu’après tout, elle aussi, elle hante les couloirs de cette drôle de demeure, non ?!

Bref, un album génialissime qui ne m’a pas laissée indifférente et que je recommande vivement !!! A lire, à relire et à jouer.

#PourQui?

Pour ceux et celles qui aiment rire et avoir un peu peur.
Pour ceux et celles qui aiment les histoires de fantômes.
Pour ceux et celles qui aiment les livres animés.
Pour tous les enfants à partir de 4-5 ans.
 

Intérieur
Coup de cœur !
Editeur
Public
Date de sortie
Prix
18.00 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Pëppo
Un coup de coeur pour ce roman qui allie humour, émotion et système D !
#peppo, #severinevidal, #bayardjeunesse
Girlhood
"L'amitié, c'est comme une allumette...... il suffit d'une étincelle pour se brûler les doigts."
#girlhood, #catclarke, #collectionr, #robertlaffont
Oh! Il neige...
C’est l’hiver. Le froid pointe le bout de son nez. Mais qui fouine ainsi dans les feuilles d’automne? Oh! Il neige...
#ohilneige, #cedricramadier, #vincentbourgeau, #ecoledesloisirs, #album
La très grande aventure La très grande aventure

"Le soleil se lève à peine.

Marcello le petit pois et Nanni le haricot sont fatigués de leur longue marche et entrent dans la cour d'une ferme pour se reposer.

Mais..."Cocorico!"…
#latresgrandeaventure, #annecortey, #olivierlatyk, #grassetjeunesse

Mes vies à l'envers
Le héros de ce roman semble pris dans une spirale infernale. Pourra-t-il en sortir?
#mesviesalenvers, #echos, #gulfstream, #fantastique
Amélia Fang et le bal barbare
"Que c’est barbant, un Bal barbare !" En tout cas, barbant, ce roman, lui, ne l'est pas.
#ameliafang, #lauraellenanderson, #casterman
Le cercueil à roulettes
"Mes premiers pas sont saccadés. Tout mon corps est douloureux. Je n'irai pas très loin aujourd'hui, mais je dois m'éloigner. Il faut sortir de la nuit. Je mange une banane. La route est en légère…
#lecercueilaroulettes, #alexandrechardin, #casterman
La loi du plus fort
"Les histoires policières parlent toujours de pièces de puzzle qui finissent par se mettre en place. Elle est nulle en puzzle. Sans compter que là, il doit y avoir plusieurs puzzles mélangés.…
#laloiduplusfort, #lucblanvillain, #casterman, #letsread, #icimaintenant, #vincentvilleminot
Tous emmitouflés Tous emmitouflés

Impossible de perdre le fil de l'histoire. Il est rouge et nous entraîne au fil des pages à la rencontre d'animaux drôlement emmitouflés...


#tousemmitoufkes, #marienoellehorvath, #lajoiedelire
Six pieds sur terre Six pieds sur terre

“Vivre, c'est courir après l'espoir d'être vivant, accepter en soi une faim que rien ne peut éteindre. S’essouffler à croire, vouloir, à demeurer dans le mouvement. Mais les chances sont minces et…
#sixpiedssurterre, #antoinedole, #lincendie, #robertlaffont