Anna Caritas T1 Le Sacrilège

Soumis par HashtagCeline le sam 20/03/2021 - 22:25

"M-A-L-M-A-L-M-A-L-M-A-L

- Mal? s'est exclamée Sabrina. Mais qui nous veut du mal ? C'est Marianne, c'est ça?

La planchette s'est dirigée droit sur le NON, si abruptement que Sab, poussant un petit cri aigu, a dû se plier vers l'avant.

C'est à cet instant précis que j'ai vu que Laurie avait cessé de rire nerveusement. Elle observait la planche, les yeux écarquillés, les lèvres serrées. Une larme coulait le long de sa joue. Visiblement, elle ne s'amusait plus, elle non plus.

-Ok, on arrête maintenant, que j'ai dit à Sabrina. C'est plus drôle.

-Non!

Elle m'a fusillé du regard avec une telle haine qu'elle en était presque méconnaissable."

#HorrorTime

Cela faisait bien longtemps que j'avais lu des romans d'horreur après une certaine frénésie pour le genre en 2019.
J'avais vu passer des avis pour ce titre un peu partout et ceux-ci, ajoutés à la couverture vraiment réussie, m'avait convaincue de le lire à un moment ou un autre.
C'est chose faite (depuis l'été dernier- j'ai un sérieux retard dans la publication de mes chroniques) grâce aux éditions Kennes que je remercie.
Maintenant, ce n'est pas le tout mais qu'en ai-je pensé?

Intérieur

#KennesPrésente

"Le retour de Marianne Roberts au prestigieux collège Anna Caritas semble avoir enclenché une série d’événements bizarres dans la petite ville de Saint-Hector. William Walker n’a jamais cru à ce genre de phénomènes. Pourtant, lorsque lui et ses amis décident d’interroger l’au-delà, ils réveillent quelque chose d’étrange dans la maison de Sabrina Viau, et bientôt, cette force surnaturelle semble s’attaquer à eux sans répit. Forcé d’admettre son impuissance face à l’ennemi invisible, William, accompagné de ses fidèles complices Anthony et Gabrielle, n’aura pas d’autre choix que de se tourner vers celle qu’il essayait d’éviter à tout prix: Marianne."

Intérieur

#OuijAdore...

J'ai passé un excellent moment à la lecture de ce premier tome d'Anna Caritas (car oui, il y trois tomes parus en France ainsi qu'un quatrième à paraître très prochainement au Québec).

Patrick Isabelle a su glisser dans son roman tous les ingrédients pour instiller la peur. J'avoue que les séances de spiritisme et de possession démoniaque me font vraiment peur. Alors forcément, cette histoire a bien fonctionné sur moi.
J'ai trouvé que l'auteur plantait plutôt bien son décor, parfait pour les terribles événements qui vont s'y produire tout du long. Les héros sont sympathiques et l'intrigue bien menée. Et puis il y cette fameuse Marianne Roberts qui inquiète et qui jette le trouble sur la petite ville. Le héros est à la fois attiré et effrayé par la jeune fille dont on n'arrive pas trop à déterminer les véritables intentions. Est-celle aussi mauvaise que tout le monde le dit? J'ai trouvé tout cet aspect autour de la rumeur la concernant très intéressant. Les gens parlent de Marianne Roberts et de ce qu'elle aurait fait mais finalement personne ne sait vraiment qui elle est ni ce qui s'est réellement passé.

De fait, l'auteur joue beaucoup sur cette dualité des personnages, dualité renforcée par l'intervention du fantastique. 
On se laisse prendre au jeu de cette séance de Ouija (jamais je ne toucherai à un de ces trucs !!) qui tourne mal. Les drames surviennent et on a peur, vraiment.
Après, pour tout dire, je n'ai pas l'habitude de lire des auteurs québécois, spécificité des éditions Kennes.
Alors j'avoue que parfois certaines tournures de phrases ou expressions m'ont un peu déroutée. Mais au final, ça fait aussi partie du charme de ce roman.

Il y a une vraie ambiance, beaucoup de tension et de suspense dans ce livre et je vous garantis quelques sueurs froides...

Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
336
Prix
14.90 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Emerveillements
"Un jour incertain. On se réveille. Aujourd'hui semble pareil qu'hier. Pourtant..."
#emerveillements, #sandrinekao, #grassetjeunesse
La fille sans nom La fille sans nom

"Je me déteste moi. Oh, qu'est-ce que je me déteste ! Je ne suis qu'une fille sans nom, une esclave sans maître. Je manque de tout, même de courage et je n'ai rien. Je ne suis rien."…
#lafillesansnom, #maellefierpied, #lecoledsloisirs, #mediumplus

L'âge des possibles L'âge des possibles

"J'ai fermé les yeux pour me concentrer, pour visualiser le fil sur lequel je me tenais en équilibre. Le moindre coup de vent et je tomberais. Rachel savait que j'étais près du bord. Ou alors c'…
#lagedespossibles, #mariechartres, #emmanuelpolanco, #mediumplus, #edlromans, #ecoledesloisirs

Hilda et le peuple caché
"Le vent soufflait et les woffs volaient tranquillement dans le ciel. Au loin, le soleil se couchait. Assise sur un rocher contre le flanc sud du mont Botte, une petite fille aux cheveux bleus tirait…
#hildaetlepeuplecache, #stephendavies, #lukepearson, #casterman, #netflix
Les Enquêtes de la fourmi n°7707
"La fourmi n°7707 mène l'enquête pour résoudre les énigmes de la nature. Jusqu'à ce jour, aucune ne lui a résisté."
#lesenquetesdelafourmin7707, #thierrydedieu, #lemaridelamantereligieuseadisparu, #maisquiacrachesurlamaisonduherisson, #saltimbanqueeditions
Les derniers des branleurs Les derniers des branleurs

“Il est quelle heure? C’est quoi la date? Il fait nuit ou jour? Tout ça n’a plus de sens. N’en a jamais eu, n’en aura jamais. Les mêmes choses en boucle.”


#lesderniersdesbranleurs, #vincentmondiot, #lddb, #actessudjunior
L'autre soeur
Un roman dont le résumé m'a tout de suite fait penser à Perdue et retrouvée de Cat Clarke mais aussi à La double vie de Cassiel Roadnight de Jenny Valentine...
#lautresoeur, #cylinbusby, #milan, #disparition
Dis ours, tu m'aimes ?
Moi oui vraiment, sans aucun doute, Canard et Ours je vous aime...
#disours, #johnjory, #benjidavies, #littleurban
Gustave et les âmes de fer
Un nouveau Flore Vesco? J'en ai rêvé, Didier Jeunesse l'a fait !
#gustaveetlesamesdefer, #florevesco, #didierjeunesse, #mystère, #paris, #fantastique
Butter
Quand le mal-être est trop grand, il arrive que des décisions complètement déraisonnables soient prises. Butter va nous le prouver.
#butter, #erinlange, #ecoledesloisirs, #mediumplus