La Street Tome 1 En mode bolide

Soumis par HashtagCeline le mar 11/02/2020 - 22:42
"Dans la vie, il y a ceux qui marchent et ceux qui courent. Moi, je roule."
#HeureuseProposition

 

Peut-être que je n'aurais pas lu ce petit roman si l'éditeur ne me l'avait pas proposé en lecture.
On ne peut pas tout lire et c'est bien dommage. Ce qui l'aurait été encore plus c'est que je ne croise pas la route de Carl, Oumtiti (je veux un mouton!), Orel, Miel, M.Morel et tous les autres personnages de ce récit illustré qui m'a vraiment touchée et amusée.
Alors, je remercie les éditions Magnard Jeunesse de m'avoir mis entre les mains ce livre que je vous invite à découvrir à votre tour !

 

#QuatrièmeDeCouv'

 

Là, c'est moi, Carl. J'ai onze ans.

Dans la vie, y a ceux qui marchent et ceux qui courent.

Moi, je roule : grâce à Bernard, mon fauteuil de warrior !

Un jour, ma mère décide qu'on doit déménager pour aller vivre à Paris. C'est la GROSSE PANIQUE !

La ville, ça me paraît trop hostile... Heureusement, dans notre nouvel immeuble, il y a MIEL et Orel.

Eux aussi, ils roulent : en rollers et en skate.

En deux minutes, on devient potes. Et à nous trois, malgré les parents qui nous collent un peu trop et les galères du collèges, on devient vite... les rois de la street !

 

#LePleinD'Optimisme

 

J'ai un faible pour les romans illustrés qui intègrent des dessins commmentés ou des vignettes façon BD (type Le Journal d'un dégonflé  de Jeff Kinney dont je suis une grande fan. Oui, c'est vrai, aussi surprenant que cela puisse paraître...)
Alors, du coup, je crois que cela a grandement influencé ma première impression sur cette série que j'avais un peu peur de trouver un caricaturale.
Mais finalement, non. Il faut dire que Cécile Alix a choisi un héros hyper attachant et pas uniquement parce qu'il est en fauteuil roulant. Pour le récit, cela apporte beaucoup de force car Carl nous parle de ce handicap avec franchise et un certain sens de la dérision. C'est un battant. Il a pourtant eu des moments difficiles et la vie lui a déjà imposé beaucoup d'épreuves. Petit garçon comme les autres, il a dû faire face à cette maladie qui l'a cloué dans ce fauteuil. Sa mère a voulu déménager à la campagne où Carl, après quelques difficultés, a su s'adapter. Et voilà qu'il va encore devoir changer ses habitudes ! Il va tenter de se rebeller, mais pas longtemps.

Carl est drôle, touchant et vraiment simple. Un héros comme je les aime avec de l'humour, des faiblesses et une grande force.
J'ai beaucoup aimé la galerie de personnages qui évolue autour de lui. Cécile Alix nous en fait voir de toutes les couleurs entre le vieux M.Morel fort sympathique, la grand-mère assez antipathique de Carl, le propriétaire de l'appartement ou encore l'adorable Oumtiti que tout le monde voudrait avoir en garde chez lui.

Ici, on ne tombe pas dans le cliché sur le handicap, ni sur le côté "jeunes de cité". L'histoire prend un tour un peu rocambolesque sur la fin mais c'est plutôt drôle et ça passe plutôt bien.

Et dans tout ça, Carl, Miel, Orel ont des préoccupations de leur âge. Ils vont découvrir la vie au collège. A côté de ça, on assiste à la naissance de leur amitié autour de leur passion de la glisse. Carl, même si lui n'a pas choisi son bolide, les impressionne tous avec son fauteuil, Bernard.

Dans l'immeuble où ils vivent, l'entraide prédomine. C'est plutôt chouette ! Ensemble, on oublie un peu les problèmes. Ou du moins, on cherche à les résoudre !

Bref.

Ce roman est drôle, touchant et surtout, surtout, c'est très positif. Et ça fait du bien.
Je crois que c'est cela qui reste une fois la dernière page tournée : l'envie de prendre la vie du bon côté !

Cécile Alix et Dimitri Zegboro ont déjà "collaboré". L'illustrateur avait réalisé la couverture de Six contre un, l'excellent roman de l'autrice sur le harcèlement. Je vous en avais parlé sur le blog.
Ils ont eu la bonne idée de retravailler ensemble, sur un projet différent. Je crois que l'on peut dire que leur duo fonctionne bien. Le ton de l'autrice, le style du dessin et l'association des deux : ça marche ou plutôt, ça glisse !

Vivement la suite et vive Oumtiti !

 

#PourQui?

 

Pour les enfants qui aiment les histoires du quotidien.

Pour les enfants qui rêvent d'avoir un mouton de compagnie.

Pour les enfants qui aiment les sports de glisse.

Pour les enfants qui aiment les romans illustrés.

Pour les enfants à partir de 8-9 ans.

 

Auteur
Illustrateur
Collection
Public
Date de sortie
Nombre de pages
160
Prix
10.95 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Rattrapage
"Il est toujours là. Et il me regarde. Il détourne les yeux dès qu'il voit que moi aussi, je le regarde, mais oui, oui, il m'a vue. Il se souvient de moi. Bien sûr qu'il se souvient de moi. Au fond,…
#rattrapage, #vincentmondiot, #actessudjunior, #duneseulevoix
A la tombée du ciel
"Je dois l'aider. Pas parce que je l'ai trouvée, ni parce que c'est mon destin ou je ne sais quelle connerie, mais parce que j'ai affaire à une personne. Et qu'elle mérite d'être traitée comme telle."
#alatombeeduciel, #sophiecameron, #nathan, #lireenlive
Billy cherche un trésor
Les nouvelles aventures du plus grand cow-boy de tous les temps et de son acolyte de choc...
#billychercheuntrésor, #catharinavalckx, #pastel, #ecoledesloisirs, #billy, #jeanclaude
Oeuf Oeuf

"Au moins une fois par soirée, David déclarait à Primrose :

- Je t’aime pas.

- Pareil, lui répondait-elle.”


#oeuf, #jeffspinelli, #neuf, #ecoledesloisirs
On habitera la forêt
"Je regarde le chemin qui mène à la forêt. Toute cette boue ! Moi qui voulais avoir des pensées profondes, la seule qui me vient en tête c'est "Toute cette boue!" C'est quand même un peu décevant…
#onhabiteralaforet, #esmeplanchon, #casterman
Emmurées
Sophie vient de vivre un drame. Elle part quelques jours chez son oncle pour se changer les idées... Etait-ce vraiment une bonne idée?
#emmurees, #alexbell, #milan, #pageturners, #frozencharlotte, #poupées
Broken things Broken things

“- Je croyais qu’on ne jouait plus à ça, me suis-je étonnée.

Elle a levé vers moi ses grands yeux bleus, des yeux dans lesquels se noyer.…
#brokenthings, #laurenoliver, #albinmichel

Vive la différence !
"Dans la mer, il y a des grands poissons et des petits poissons."
#viveladifference, #claudiabielinsky, #casterman
Gingo
"La question de savoir si la machine est humaine ou pas est évidemment toute tranchée- elle ne l'est pas. Seulement, il s'agit de savoir si l'humain, au sens où vous l'entendez, est si humain que ça…
#futur, #intelligenceartificielle, #controle, #education, #manipulation
La fille sans nom La fille sans nom

"Je me déteste moi. Oh, qu'est-ce que je me déteste ! Je ne suis qu'une fille sans nom, une esclave sans maître. Je manque de tout, même de courage et je n'ai rien. Je ne suis rien."…
#lafillesansnom, #maellefierpied, #lecoledsloisirs, #mediumplus