Sherlock & Moria T1 L'initiation

Soumis par HashtagCeline le mer 21/02/2018 - 03:04
Dans ce roman, Sherlock Holmes et James Moriarty sont plus jeunes mais se détestent déjà. Pourtant, ils vont devoir se supporter et essayer de résoudre une mystérieuse affaire...
#Concours

J’ai eu l’occasion de découvrir ce titre grâce à concours organisé sur Facebook par les éditions Pocket Jeunesse que je remercie pour l’envoi. C'est une belle découverte.

Il faut bien dire que le sujet me tentait bien. Une transposition de la jeunesse de Sherlock Holmes et James Moriarty à notre époque. Très alléchant ! En plus, cela faisait un bon moment que j'avais lu un roman pour les plus jeunes (ici je dirais à partir de dix ans). 
J'ai passé un très bon moment de lecture avec le premier tome de Sherlock & Moria.

 

#RésumonsUnPeu

James Moriarty et sa sœur Moria Moriarty (quel nom !) sont envoyés par leur père dans le pensionnat de Baskerville, établissement où tous les Moriarty ont fait leurs armes. A dire vrai, le frère et la sœur auraient préféré rester vivre auprès de leur père mais celui-ci ne leur a pas vraiment laissé le choix, comme s'il cherchait à les éloigner...ou les protéger...

Là-bas, ils sont séparés. James se retrouve dans une chambre avec un jeune homme qui d’emblée l’exaspère. Il faut dire que l’adolescent en question s’exprime bizarrement et semble assez étrange. En effet, en guise de présentation, celui-ci donne des détails très précis sur la vie personnelle de James sur une simple observation de son physique et des affaires qu'il a avec lui. Rien d’étonnant puisqu’il s’agit de Sherlock Holmes, déjà expert en déductions. Les deux jeunes gens établissent très rapidement une relation hostile et communique le strict minimum. Enfin, c'est surtout James qui n’arrive pas à s’accommoder de son compagnon de chambrée. 

Pour ne rien arranger, alors que James et Moria ont connu quelques difficultés d'intégration, ils vont être mis au centre de l’attention par le proviseur du pensionnat. Lors d’une réunion exceptionnelle de tous les élèves, le proviseur annonce qu’un ouvrage très précieux, la bible de l’école qui est aussi celle de la famille Moriarty, a disparu. Il est essentiel qu’elle soit retrouvée. En attendant que le coupable se dénonce ou soit identifié, un couvre-feu est instauré et des fouilles seront régulièrement faites dans les chambres. Ambiance, ambiance…

En parallèle, James se met à recevoir d’étranges enveloppes rouges contenant des messages codés. Moria veut aider son frère. Sherlock qui aime les mystères veut aussi découvrir ce que cachent ces missives et résoudre l’affaire de la bible disparue. Mais James, trop fier, ne veut de l’aide de personne et surtout pas de Sherlock.

De fait, la soeur et le rival de James vont se rapprocher pour enquêter. Celui-ci voit ça d’un très mauvais œil et se renferme encore plus.

Quels secrets vont-ils tous découvrir?

#MonAvis

Comme je le disais en introduction, j’ai passé un très bon moment aux côtés de James, Moria et surtout Sherlock. 

J’ai juste eu un peu de mal au départ à me faire au parler très moderne des uns et des autres. En revanche, au bout de 20 pages (sur 400, ce n’est pas gênant), j'étais dedans. Et j’ai vraiment aimé me plonger au coeur des intrigues de la famille Moriarty et errer au sein du pensionnat à la recherche d’indices. Le suspense ambiant m’a littéralement gagné.  

Nous avons donc affaire à des héros classiques rajeunis et vivant à notre époque. Comme je le disais plus haut, passé l’étonnement et quelques pages, on se laisse porter. Et ça fonctionne très bien ! Je pense qu’un jeune lecteur de dix ans qui ne connaît pas les références, ne se posera aucune question.

En revanche, en tant qu’adulte, j’ai vraiment trouvé le personnage de Sherlock passionnant (et énervant parfois par son arrogance). Je me suis régalée de ses déductions, ses traits d’esprit et son humour grinçant. L’auteur réussit à nous proposer une version crédible du détective jeune. On retrouve bien tout le génie du personnage. Vraiment, c’est assez bluffant !

Concernant Moria, elle trouve naturellement sa place et une vraie légitimité dans cette aventure. Elle se pose en narratrice, rapportant les faits et gestes de James, un peu comme le Dr Watson pour Sherlock Holmes. Mise de côté par son frère, elle a pourtant un rôle très important à jouer, ce que son père a bien compris. C’est évidemment un personnage inventé de toute pièce pour l’histoire car, à ma connaissance, nous n’avons que très peu d’informations sur la famille de James Moriarty (mais je ne suis pas une spécialiste alors si besoin, corrigez-moi !)

Enfin James est peut-être le personnage avec lequel j'ai le moins accroché (il en faut bien un). Il est en colère contre le monde entier. Il a des raisons, certes. On sent qu’il est sur le point de basculer. Au fur et à mesure du récit, il gagne en profondeur et en noirceur. Comme Sherlock, James est très intelligent. Mais lui a pris conscience qu'il pouvait se servir de ses capacités intellectuelles pour avoir de l’emprise sur les autres.

Quoi qu'il en soit, l'association de ces trois héros et les relations qu’ils entretiennent fonctionnent parfaitement. Les égos se bousculent et les rivalités sont fortes. Cela apporte une grande vivacité dans les échanges et les dialogues. Cela nourrit vraiment l’action.

Pour conclure, comme c’est le cas dans tous les premiers tomes, il faut bien que l'histoire se mette en place. Ridley Pearson réussit à nous plonger rapidement dans l’action, imposer ses héros et surtout nous donner envie de continuer à suivre les péripéties de James, Moria et Sherlock. 

Voilà donc le début d’une très bonne série policière emplie de mystère. Les héros sont vraiment sympathiques et cela permettra de proposer aux plus jeunes (pas avant dix ans quand même) une version moderne des aventures de deux personnages mythiques de la littérature.
 

Coup de cœur !
Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
400
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

J'ai envie qu'on m'aime
"Personne ne sait ce que c'est l'amour, et on s'en fout, l'important, c'est ce qu'on vit, ce qu'on ressent, ce qui vibre en nous".
#jaienviequonmaime, #magaliwiener, #lerouergue, #doado
Passionnément...à ma folie
"Les histoires d'amour finissent mal...en général." Enfin, je dis ça, je dis rien.
#manipulation, #amour, #adolescence, #identité
Intérieur Y a pas que la vie

"Il aurait voulu la réveiller et se confier, parler de cette rencontre et des jours d’après. Elle aurait compris, à défaut de pardonner. Sûr, elle aurait compris jusqu’aux silences, parce qu’ils…
#yapasquelavie, #estellebillonspagnol, #exprim, #sarbacane

Bandiya, la fille qui avait sa mère en prison
Une grand-mère, une mère et une tante braqueuses? La vie famille de l'héroïne sort de l'ordinaire!
#bandiyalafillequiavaitsamereenprison, #catherinegrive, #fleurus
Meurtre mode d'emploi (à l'usage des jeunes filles)
“Pip savait beaucoup de choses, (...) ; elle savait que “hippopotomonstrosesquipédaliophobie” était le terme technique pour désigner la peur des mots trop longs, elle savait réciter par coeur les…
#meurtremodedemploialusagedesjeunesfilles, #meurtremodedemploi, #hollyjackson, #casterman, #letsread
Vive le sport !
Je n'ai qu'un seul mot à dire : Merveilleux !
#vivelesport, #olekonnecke, #ecoledesloisirs
Pëppo
Un coup de coeur pour ce roman qui allie humour, émotion et système D !
#peppo, #severinevidal, #bayardjeunesse
Ne ramenez jamais une fille du futur chez vous
Après avoir lu et adoré Signe particulier : Transparente de Nathalie Stragier, je n’avais qu’une hâte, me plonger dans sa trilogie La fille du futur.
#lafilledufutur, #nathaliestragier, #syros
Les Vanderbeeker Tome 1 On reste ici !
Une chronique familiale pleine de bons sentiments !
#lesvanderbeeker #onresteici, #casterman, #karinayanglaser, #letsread
Velvet
Il y a une ambiance bien particulière dans les romans de Mary Hooper. Je vous invite à la découvrir...
#amour, #mensonge, #spiritisme