Les yeux d'Aireine

Soumis par HashtagCeline le mar 22/01/2019 - 21:23
"Mes yeux, je les garderai baissés. Pas un regard, non, surtout pas."
#NeRienVoir

 

Les yeux d'Aireine est le genre de roman qui vous trouble profondément.
Vous le lisez, vous avancez mais il vous semble que quelque chose vous échappe. 
Vous pensez avoir saisi où l'autrice voulait en venir mais quelques pages plus loin, vous n'êtes plus trop sûre. Durant cette lecture, j'ai perdu mes repères et le sentiment de ne rien contrôler ne m'a pas quittée un seul instant.  

Sans surprise, c'est un gros coup de coeur pour Les yeux d'Aireine.
 

#RésumonsUnPeu

 

Pas si facile de résumer ce roman. Son histoire est trouble et troublante. Voici comment elle commence.

Aireine va à l'école. Elle y passe du temps avec sa meilleure amie, Ari. Depuis quelques temps, il se passe des choses étranges dans sa ville. L'atmosphère qui y règne ainsi que les habitants eux-mêmes semblent différents. Cela a commencé avec un de ses camarades de classe. Il a changé du tout au tout du jour au lendemain. Puis il a fini par disparaître.
Et ce phénomène semble se reproduire, de plus en plus souvent. Que se passe t-il?

#JusteUnRegard

 

La mémoire.

L'identité.

La jeunesse.

Voici les thèmes abordés dans Les Yeux d'Aireine, ce roman si particulier.

Je vous l'annonce : je ne vais pas trop vous en dire sur ce roman. Je l'ai lu sans rien savoir de plus que la quatrième de couverture et j'avoue que je préfère laisser planer un maximum le mystère pour ne pas vous gâcher la lecture.

Il va falloir me faire confiance et ne pas m'en vouloir si je reste évasive sur ce roman. C'est voulu !

Vraiment, je le redis, j'ai adoré ce texte. Je ne m'attendais clairement pas à ce genre de récit. Mais tout de suite, l'ambiance très étrange m'a séduite. L'histoire aussi, avec cette première partie qui nous plonge dans l'univers inquiétant puis, peu à peu oppressant d'Aireine. Ensuite, j'ai trouvé vraiment intéressant de faire un bond dans le temps pour faire la connaissance de cet autre personnage essentiel, qui, on l'apprend très vite, n'est autre que la petite fille d'Aireine, Achelle. 

Ce qui m'a le plus séduite, je crois, c'est la façon dont Dominique Brisson déroule le fil de son histoire. La construction du récit est originale et nous accroche très rapidement. On navigue d'une époque à l'autre, d'un personnage à l'autre. On découvre un présent mais on se replonge aussi dans le passé. Et puis, finalement, l'un et l'autre se rejoignent. Les destins d'Aireine et d'Achelle sont liés, tout autrement que par les liens du sang. 

C'est très habile, quelque peu déroutant mais captivant. Dominique Brisson campe deux personnages très originaux, la grand-mère, comme la petite fille, qui ont, pour la première un parcours hors du commun et pour l'autre une particularité étonnante. Et leurs destins à toutes deux sont exceptionnels. 

J'ai peur de vous en dire trop sur ce texte. Peut-être est-ce déjà fait...

Ce que je peux vous dire de plus c'est que lire Les Yeux d'Aireine a été pour moi une expérience de lecture très immersive qui m'a réellement tenue en haleine et complètement déstabilisée du début jusqu'à la toute fin.

Je vous invite à vous laisser tenter et découvrir ce qui se cache dans Les Yeux d'Aireine.

#PourQui?

 

Pour ceux et celles qui aiment les histoires qui s'entremêlent.
Pour ceux et celles qui aiment le suspense et les histoires extraordinaires.
Pour ceux et celles qui aiment les histoires sur la mémoire et les souvenirs.

Pour ceux et celles qui aiment s'interroger sur le monde qui les entoure.

Pour tous et toutes à partir de 13-14 ans.

Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
268
Prix
16.95 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Le cercueil à roulettes
"Mes premiers pas sont saccadés. Tout mon corps est douloureux. Je n'irai pas très loin aujourd'hui, mais je dois m'éloigner. Il faut sortir de la nuit. Je mange une banane. La route est en légère…
#lecercueilaroulettes, #alexandrechardin, #casterman
Naduah Naduah



#naduah, #severinevidal, #vincentsorel, #glenat

Les yeux d'Aireine
"Mes yeux, je les garderai baissés. Pas un regard, non, surtout pas."
#lesyeuxdaireine, #dominiquebrisson, #syrosjeunesse
Comment j'ai changé ma soeur en huître (et une huître en ma soeur) Comment j'ai changé ma soeur en huître ( et une huître en ma soeur)

"Ça titillait ma curiosité alors je me suis approché et, je sais pas si t'as déjà côtoyé ces machins, les huîtres, c'est mou, c'est beurk, c'est moite et ça schmoute. Un peu comme Judith…
#commentjaichangemasoeurenhuître, #emiliechazerand, #joelledreidemy, #pepix, #sarbacane

Lionel et le perroquet
"Ne pleure pas, Joubert. On t'aime même si tu parles comme un vieux camembert."
#lioneletleperroquet, #ericveille, #actessudjunior, #lionel
Marquise
"Au nom du Plaisir, de la Frivolité et de la Sainte Beauté!"
#marquise, #joannerichoux, #sarbacane, #exprim, #amour, #roisoleil, #mensonge, #cour
La course dans les nuages La course dans les nuages

"Edgar but une gorgée et se balança quelques secondes sur sa chaise de bar. Puis il se décida :

- Je vous la fais courte. Faut que ça…
#lacoursedanslesnuages, #thibaultvermot, #sarbacane, #exprim

Roland Léléfan se déguise Roland Léléfan se déguise

"Roland n'est pas un éléphant comme les autres...
Question déguisement, nul ne peut l'égaler !"


#rolandlelefansedeguise, #rolandlelefan, #louisemezel, #lajoiedelire
Familles Familles

"Une famille, c'est comme un nid, comme un terrier. On s'y sent protégé et aimé."


#familles, #georgette, #didierjeunesse
Oscar Goupil : A London mystery Oscar Goupil : A London mystery

"- Attendez ! Vous vous voulez dire que les autres tableaux...parlent aussi ?

Je me sentis défaillir (...)...je n'y comprenais rien.

- Cher ami, je vais finir par croire que vous…
#oscargoupil, #alondonmystery, #camilleguénot, #edlromans, #lecoledesloisirs