Lettre à toi qui m'aimes

Soumis par HashtagCeline le mar 06/04/2021 - 21:18

"On a laissé flotter un long moment sans rien dire, à regarder le plafond et à se repasser la conversation. Là-dessus, tu as murmuré l’une de tes citations préférées :

“C’est comme ça qu’on voit si on se plaît avec une personne : quand on peut se taire tout à fait, au moins une minute, et profiter du silence”,

On a hoché la tête, parce que c’était évident que cette question mise en suspens -

            On se plaît ?

en fumant notre premier joint à trois, là, tout de suite, on y répondait.
                                                               

                                                   *
            Mais...toi et moi,

est-ce qu’on se plaisait?"

                                                                
 

#JuliaThévenot

Après mon coup de coeur pour son "pavé" Bordeterre (Sarbacane, 2020) puis pour son joli texte en Petite poche, Le Trésor (Thierry Magnier, 2021), je n’avais qu’une hâte : relire quelque chose écrit par Julia Thévenot.
Pour le coup, ce nouveau roman sous forme épistolaire m’a laissée sur ma faim. Non pas parce que je ne l’ai pas trouvé abouti (oh non!) mais parce que je l’ai trouvé trop court ! Finalement, le format Bordeterre qui m’avait un peu effrayée au démarrage s’était avéré plutôt une bonne chose tant je m'étais délectée de cette lecture (au deuxième essai je dois l'avouer ;-)
Et de fait, même si au fond, le nombre de pages de Lettre à toi qui m’aimes est parfait et permet de mettre en scène le jeu des sentiments, j’avoue que j’aurais aimé, égoïstement, que ma lecture se prolonge, un peu plus. 
Je l'ai déjà dit mais Julia Thévenot a bien fait de se mettre écrire, vraiment.
 

#QuatrièmeDeCouv'

"YLIÈS ET PÉNÉLOPE.

Ca sonne comme un couple fait pour s’aimer, un duo romantique de lettrés ; c’est musical, gourmand, sucré-calé. Alors pourquoi Pénélope ne l’aime-t-elle pas, Yliès, hein ? Elle joue avec lui, en plus, sérieux : du jour où elle l’a rencontré, elle a su qu’elle lui plaisait. Elle l’a senti, compris. Alors pourquoi, pourquoi, l’a-t-elle laissé s’approcher, s’amouracher, se glisser dans son quotidien et ses amitiés, aller aussi loin, aussi près ? Pourquoi ne veut-elle pas l’aimer ?"

#ASensUnique

Je me suis totalement retrouvée dans ce méli-mélo amoureux décortiqué par Julia Thévenot. J’ai trouvé que c’était subtil et juste, drôle et terrible (pour l’amoureux éconduit).
C’est rare que l’amour soit traité de cette façon. Encore plus sous forme de lettre ouverte.
C’est donc un texte vraiment original dans sa forme et sur le fond qui, à mon sens, bouleverse les codes de la littérature sentimentale.
Les personnages principaux en littérature ado font souvent face à une rupture, se déclarent leur amour mais sont moins souvent dans la position de ceux qui vont mettre un râteau. Enfin, la plupart du temps, ça n’est pas le sujet principal. Et puis, Julia Thévenot est maligne. Elle laisse planer le doute, longtemps… Pénélope, son héroïne, est-elle sûre de ses sentiments? Des questions, beaucoup, jalonnent son discours. Le côté épistolaire là encore, appuie ses interrogations et les nôtres.
De fait, on doute. On ne sait pas, comme elle, quoi penser. Ses amis, le prétendant et la désinvolture (feinte ou réelle) de Penny sur la situation brouillent les pistes. J’ai donc, jusqu’à la toute fin, été sur le qui-vive, me demandant si j'avais bien suivi.
Et puis, personnellement, je me suis revue, ado dans ce genre de tergiversations, de dilemmes… Plaire à quelqu’un, le trouver pas trop mal et se laisser tenter par la facilité d’une relation au risque de ne pas aimer… L’autrice a su saisir tout un tas de petits détails qui ont fait écho à mes propres expériences et ce, à différents égards. Alors, je ne doute pas un seul instant que ce texte touche les ados qui vivent ça aujourd’hui, comme moi et d'autres hier.

Mais cela va plus loin aussi. Julia Thévenot aborde les questionnements adolescents sur l’avenir, l’amitié, la difficulté de grandir, d’aimer, la sexualité…sur un fond musical éclectique. La musique, élément essentiel des romans de l’autrice.
C’est vivant, c’est réaliste, c’est drôle (je l’ai déjà dit) et c’est bien écrit. C’est Julia Thévenot.
Et il faut absolument lire ce nouveau titre, qui dans un autre genre que Bordeterre (c’est le moins que l’on puisse dire), est tout aussi réussi!

Et puis, dernière petite chose. La couverture, la typo, la mise en forme du texte sont très belles aussi. C’est délicat. C'est musical et poétique. Les mots se posent et donnent un vrai rythme au texte. On a juste envie d’en faire une lecture à voix haute.
 

Une réussite, je l'ai déjà dit aussi. Un bonheur de lecture.

#PourQui?

Pour ceux et celles qui aiment.
Pour ceux et celles qui n’aiment pas ceux et celles qui les aiment.
Pour ceux et celles qui cherchent l’amour.
Pour ceux et celles qui cherchent un roman réaliste, bien écrit et original.

Pour tous et tous à partir de 15 ans.
 

Coup de cœur !
Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
144
Prix
12.50 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Les tribulations d'Esther Parmentier Les tribulations d'Esther Parmentier - Cadavre haché Vampire fâché

 

"L'humour avait toujours été ma seule porte de sortie, l'unique manière que j'avais trouvée pour m'extirper des situations les plus inextricables. D'un point de vue émotionnel, j…
#lestribulationsdestherparmentier, #maelledesard, #rageot #sorcierestagiaire

Le dernier sur la plaine
" Ses lèvres s'entrouvrent, elle avale un peu d'air pour dire à voix haute cette vérité qu'elle a entendu bien des fois de la bouche des anciens : - Dire le nom, c'est commencer l'histoire..."
#lederniersurlaplaine, #nathaliebernard, #thierrymagnier, #tomhaugomat
Little Urban
Little Urban a fait un sacré chemin depuis ses débuts. L'éditeur a su imposé sa patte dans le secteur jeunesse grâce à des albums bien originaux. Moi, je suis littéralement fan.
#littleurban, #123onesttousdescats, #lelivreblanc
Le meilleur resto du monde
Les toutous, c’est une super bande de potes (de chiens) qui a toujours des chouettes idées pour s’amuser (et parfois se chamailler).
#lemeilleurrestodumonde, #dorotheedemonfreid, #lestoutous, #ecoledesloisirs
A la tombée du ciel
"Je dois l'aider. Pas parce que je l'ai trouvée, ni parce que c'est mon destin ou je ne sais quelle connerie, mais parce que j'ai affaire à une personne. Et qu'elle mérite d'être traitée comme telle."
#alatombeeduciel, #sophiecameron, #nathan, #lireenlive
Le cercueil à roulettes
"Mes premiers pas sont saccadés. Tout mon corps est douloureux. Je n'irai pas très loin aujourd'hui, mais je dois m'éloigner. Il faut sortir de la nuit. Je mange une banane. La route est en légère…
#lecercueilaroulettes, #alexandrechardin, #casterman
Hôtel Heartwood
"Là où est le cœur, là est le foyer." Mona la souris connaissait le proverbe, mais elle n'avait jamais eu de foyer, ou pas depuis longtemps."
#hotelheartwood, #kalliegeorge, #stephaniegraegin, #casterman
Coeur battant
« Les histoires de bonheur font chier tout le monde »
#coeurbattant, #axlcendres, #sarbacane #exprim
Le test Le test

"Quand je les rouvrirai, mes yeux liront mon destin. Dans moins de trois minutes, il s'affichera à la verticale."


#letest, #sophieadriansen, #magnard, #mlesromans
Suzon et la photo de classe Suzon et la photo de classe

"Suzon est embêtée. En plus, tous ses copains sont bien habillés, aujourd'hui. Iris porte même des souliers vernis !

ᴄ'ᴇꜱᴛ ᴘᴀʀᴄᴇ Qᴜ'ᴏɴ ꜰᴀɪᴛ ʟᴀ ᴘʜᴏᴛᴏ ᴅᴇ ᴄʟᴀꜱꜱᴇ ᴘᴇɴᴅᴀɴᴛ ʟᴀ ʀÉᴄʀÉ ! lui…
#suzonetlaphotodeclasse, #emiliechazerand, #amandinepiu, #gulfstream, #mespetitsheros