Pourquoi pas la vie

Soumis par HashtagCeline le jeu 18/08/2022 - 17:43

"Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi, Sylvia ? Comment as-tu pu, bon sang ? répète Ted, parfois même sans l'énoncer, juste avec son regard et ses soupirs.

Comme si c'était une question à laquelle on peut répondre.

Pourquoi as-tu voulu mourir ? Pourquoi as-tu essayé de te tuer ? ne demande jamais Ted. Seulement Pourquoi ? Et tout le reste, c'est le silence qui l'exprime. Mais la vraie question, la seule qui mérite qu'on lui cherche une réponse, c'est : Comment vivre ?" 

#NoRules

Je chronique peu en littérature adulte. C’est comme ça. Mais je fais de temps en temps des entorses à la règle ( ce qui est une bonne chose, non?) et là, ce roman de Coline Pierré (qui écrit aussi en littérature jeunesse et dont je suis particulièrement fan) méritait vraiment que je bouscule mes petites habitudes !

C’est une très belle surprise ! C’est un coup de coeur ! C’est un coup de maître !
(oui, c’est tout ça à la fois)

Il faut bien dire que je l’attendais ce roman, même si j’ai mis un temps fou à me lancer (je ne sais toujours pas trop pourquoi).
J’avais suivi le travail de recherches de Coline Pierré, régulièrement évoqué sur ses réseaux sociaux. C’est d’ailleurs grâce à elle que, l’année dernière, je me suis lancée dans La cloche de détresse ( ou La cloche de verre selon la traduction) (par ICI ).

C'est l'autrice de ce titre, Sylvia Plath, poétesse et autrice, ayant connu un destin tragique et une vie passionnante, qui a inspiré Coline Pierré pour ce nouveau roman que j’ai refermé avec le cœur serré de joie et de tristesse mêlées.

Coline Pierré s’est livrée à un exercice périlleux : réécrire le cours de l’histoire de Sylvia Plath qui dans la nuit du 10 au 11 février 1963 a mis fin à ses jours, laissant ses deux enfants orphelins, dormant dans l’appartement. La jeune femme avait déjà attenté à sa vie et souffrait de dépression.

Mais si cette nuit-là, Sylvia Plath n’avait pas pu réaliser son funeste plan? Et si elle avait survécu, quel chemin aurait-elle pu emprunter ?
C’est ce chemin, celui de la vie, plutôt que de la mort, que nous propose de suivre l’autrice. Dans cette version antithétique, si la vie a triomphé, tout n’est pas rose. Sylvia Plath n’en reste pas moins une femme fragilisée par des années de dépression mais aussi l’échec de son mariage (et la tromperie), par la si difficile combinaison des vies de mère, de femme et d’autrice (Coline Pierré le décrit très bien!!). Ses démons ne l’ont pas quitté. Mais la vie est ainsi et la jeune femme va faire de belles rencontres qui vont lui permettre d’avancer, pas à pas. Un travail de reconstruction, aidé par un soutien psychiatrique, la bienveillance de vieux amis et de nouveaux, l'innocence de ses enfants et l’implication dans de nouveaux projets vont lui permettre de trouver la force de se lever le matin.

Ce texte est d’une sensibilité folle. Il est aussi une belle réflexion sur le positionnement de la femme et plus globalement le féminisme. Coline Pierré a les mots justes et ouvre de nouvelles perspectives à son personnage. On aimerait tellement que pour Sylvia Plath, la vie ait pris le dessus ! Parce que même si ce texte est teinté de tristesse, il est aussi résolument optimiste. Et c’est assez fort puisqu’il offre un regard juste sur la dépression tout en nous montrant que même si c’est douloureux, même si cela semble impossible, la vie est là.

Il y est aussi question de création littéraire et plus largement artistique et de la place qu’avait la femme dans ce domaine dans la fin des années 60. Difficile de se faire entendre dans un univers très masculin. Mais là encore, Coline Pierré, par l’entremise du personnage de Greta (quelle femme !) mais aussi Sylvia, nous offre une vision juste et des propos toujours actuels. Ce texte est très engagé et percutant mais tout en rondeur, en douceur. C’est là tout le talent de l’autrice.

Bref, ce roman est passionnant aussi bien au niveau historique, social ou encore culturel (on y croise beaucoup de grands artistes et j’ai eu beaucoup de chansons en tête pendant ma lecture).

Et plus personnellement, il a fait vibrer des cordes sensibles abordant des thématiques qui me parlent. Re-Bref. Un immense coup de cœur pour ce roman singulier, touchant et malgré tout lumineux.

Vraiment, ne passez pas à côté de Pourquoi la vie de Coline Pierré paru aux éditions L’iconoclaste.
 

 

#SurLe Blog...

... d'autres livres de Coline Pierré (rien que des coups de coeurs) : 

- La révolte des animaux moches au Rouergue en 2018

- Nos mains en l'air au Rouergue en 2019

- L'invention du dimanche chez Poulpe Fictions en 2020

Coup de cœur !
Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
391
Prix
20.00 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Monsieur Nourse et la vie (mode d'emploi) Monsieur Nourse et la vie (mode d'emploi)


#monsieurnourseetlaviemodedemploi, #monsieurnourse, #christiandemilly, #alicedenussy, #grassetjeunesse

En route ! En route !


#enroute, #isabellesimon, #kilowatt

Colorado Train
C’est un premier roman déroutant que nous livre Thibault Vermot. Tout en explorant nos peurs les plus sombres, Colorado Train nous remet sur les rails d’une certaine nostalgie de l’enfance et de ses…
#coloradotrain, #thibaultvermot, #sarbacane
Amari Amari et le Bureau des affaires surnaturelles

"ÊTES-VOUS PRÊTS À REJOINDRE LE BUREAU DES AFFAIRES SURNATURELLES ? *

Les informations qui suivent sont confidentielles, car elles concernent un lieu abritant d’innombrables secrets.…
#amarietlebureaudesaffairesurnaturelles, #bbalston, #bayard

Dans la gueule du loup
Un nouveau Michael Morpurgo illustré par Barroux. Une pépite !
#danslagueuleduloup, #michaelmorpurgo, #barroux, #onlitplusfort, #gallimardjeunesse
Journal d'un amnésique
"Pour l'instant, ma tête est comme une grande maison vide aux murs lisses. Chacune de mes pensées , une balle super rebondissante lancée par un champion de baseball. Ça jaillit, ça percute, ça s'…
#journaldunamnesique, #nathaliesomers, #didierjeunesse
La fois où ma Mémé a trouvé un bébé La fois où Mémé a trouvé un bébé

"Ma mémé, quand elle était petite, c’était pas encore ma mémé. Mais c’était déjà une sacrée marrante."


#lafoisoùmaméméatrouvéunbébé, #vincentcuvellier, #marionpiffaretti, #nathan
Du haut de mon cerisier
"Moi, je suis en prison, comme si j'avais été arrêtée par Scotland Iard, sauf que les barreaux sont en brouillard et que mes compagnons de cellule se sont tous déjà enfuis."
#duhautdemoncerisier, #paolaperetti, #gallimardjeunesse
La seizième clé
"Seize, seize, seize... Du jour où il s'était mis à compter, Oswald avait su que le seize serait pour lui un nombre à part. Un talisman? Une malédiction? Après toutes ces années, il hésitait encore."
#laseiziemecle, #ericsenabre, #didierjeunesse
La route froide
"Les grosses chaussettes serraient ses jambes jusqu'au mollet comme deux tuyaux de fer, et les lacets des mocassins, noués et tordus de façon bizarre, étaient aussi durs que du barbelé. Il essaya de…
#laroutefroide, #thibaultvermot, #alexwinker, #sarbacane