La course dans les nuages

Soumis par HashtagCeline le mer 08/06/2022 - 18:57

"Edgar but une gorgée et se balança quelques secondes sur sa chaise de bar. Puis il se décida :

- Je vous la fais courte. Faut que ça sonne épique, mamzelle Declercq. Le lecteur, calé au coin de la cheminée, doit avoir l'impression d'y être. Et, euh, je suis payé à la ligne.

(...)

Salomé fit une moue, elle pianotait sur le comptoir du bout des ongles.

- C'est bien, l'épique, c'est très bien. Mais de mon point de vue, quand vous êtes en plein dedans, le pilotage est d'abord une histoire d'injection, de force, de vitesse, de patience, d'impulsions - on parle de passer de 0 à 100 en une seconde - et d'encaisser les coups durs. L'épique vient après. Avec les mots.

Elle but une gorgée de bourbon, l'oeil scintillant.

- Les mots, ça vient après tout le reste."

#BelleSurprise

J’ai reçu ce roman grâce à une masse critique Babelio ( que je tiens à remercier ainsi que les éditions Sarbacane). Je le signale car sans cela, je serais totalement passée à côté de ce nouveau roman de Thibault Vermot.
Pourtant, de nombreux textes de l'auteur m’avaient préalablement ravie et grandement fait trembler ( Colorado Train, La route froide ou encore Le camping de la mort ). Cette fois-ci, j'ai encore eu quelques frissons de peur mais aussi d’émotion grâce à la formidable aventure que nous propose l'auteur décidément talentueux.

#RésumonsUnPeu

Nous sommes en 1938, et Salomé Declercq s'apprête à relever un sacré défi : partir de Paris pour rejoindre en avion une ville d'Amérique du Sud, dévastée par un tremblement de terre.
Le pari est risqué mais la jeune femme est déterminée et pleine de ressources. Après une grosse préparation dans le plus grand des secrets, Salomé, accompagnée d'Edgar, un journaliste en herbe qui n'y connaît pas grand-chose en termes de voyage en avion, s'envole. Le voyage s'annonce chaotique. Surtout que Sir Orville Blake, un aviateur sans scrupule qui s'est donné le même objectif, est bien décidé à lui mettre quelques bâtons dans les...ailes.

#BeauVoyage

Je ne pensais pas autant me prendre au jeu de cette aventure dans les nuages.

Mais il faut dire que le duo de personnages principaux a grandement contribué à m'accrocher dès le départ. L'humour est bien présent au travers de leurs échanges vifs et animés et on assiste à leur complicité naissante. Salomé et Edgar sont très différents mais complémentaires. Et je les ai trouvés tout de suite sympathiques. Salomé est sacrément courageuse et elle ne s'embête pas des conventions. Son assurance est remarquable et inspirante. Edgar, quant à lui, est plutôt touchant par sa naïveté mais il est bon journaliste et assez débrouillard une fois dans le feu de l'action ! 

Si le ton est parfois léger, les mésaventures sont nombreuses et le danger omniprésent sur terre et surtout dans le ciel. La tension est là, à bien des niveaux. La mort plane.

Il y a beaucoup de beaux passages comme notamment lors de la traversée en avion. L'auteur nous décrit avec poésie les paysages survolés et avec exaltation les moments de "tempête"... On a juste l'impression d'y être! Beaucoup de détails techniques liés à l'aviation sont mentionnés mais ils n'alourdissent en rien l'action. Vraiment. J'ai appris tout un tas de choses.

J’ai aussi aimé le contexte choisi, celui d’avant-guerre qui joue un rôle important dans l’intrigue. C’est une période que je trouve passionnante et l’auteur a su intégrer des éléments qui nous laissent entrevoir les prémices du conflit.

La fin étonne un peu avec une situation qui s'accélère, prenant un tour inattendu. C’est assez déroutant mais cela s’imbrique plutôt bien dans l’histoire finalement. Et somme toute, cela conclut de façon atypique ce roman qui l'est aussi.

C'est donc un texte qui m'a vraiment conquise m'emmenant loin (très loin) de ma zone de confort et qui m'a littéralement transportée. Je l'ai lu pratiquement d'une traite (durant une insomnie) et je ne me suis pas ennuyée un seul instant. Et pourtant, j'avais quelques réserves au décollage. Mais mes doutes ont très vite été balayés car l’auteur sait y faire. J'ai vécu une belle et grande aventure grâce à ce livre.
Encore la preuve que prendre des risques nous offre souvent de belles surprises. Et que Thibault Vermot est un grand écrivain.
A lire assurément !                       

#PourQui?

Pour ceux et celles qui aiment avoir la tête dans les nuages.

Pour ceux et celles qui aiment l'aventure, la vraie.

Pour ceux et celles qui aiment l'Histoire.

Pour ceux et celles qui cherchent un roman rythmé, drôle et instructif !

Pour tous et toutes à partir de 14 ans.

Coup de cœur !
Collection
Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
320
Prix
17.00 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Comment on fait les bébés?
"Qui saura répondre à cette question?" Euh... Pas les parents de cette histoire apparemment.
#commentonfaitlesbebes, #isabellejameson, #maudlegrand, #les400coups, #grimace
Boo
"Thelma me serre le bras et dit : T'en fais pas, Oliver. Tout va être au poil. Esther grommelle : -A ta place, je ne parierais pas ma vie dans l'au-delà là-dessus."
#boo, #neilsmith, #ecoledesloisirs, #mediumplus
Lumière
Carole Trébor est passionnée par la Russie et son Histoire. Après sa série Nina Volkovitch (Gulf Stream), Lumière, son nouveau roman, en est encore une fois la preuve. Magique et envoûtant.
#russie, #magie, #identité
Le plongeon Le plongeon

"J'ai horreur de ce genre de couvre-lit. Tissu rêche, couleur moche, poussière, cendre. Couleur mort, on dirait qu'ils le font exprès.

Je déteste ce papier peint, cette peinture écaillée,…
#leplongeon, #severinevidal, #victorlpinel, #grandangle, #babelio

Celle que je suis
“J’ai fermé les yeux et serré très fort les paupières, pour que le destin que j’entrevoyais, et auquel j’aspirais tant, ne puisse jamais s’échapper.”
#cellequejesuis, #anneloyer, #slalom
Le canard le plus paresseux du monde et autres incroyables records
"Au cours de la rédaction de ce livre, [les auteurs] ont consommé 4978 sandwichs au bacon et bu 9983 bols de chocolat chaud."
#lecanardleplusparesseuxdumondeetautresincroyablesrecords, #johnyeoman, #queninblake, #littleurban, #premiersromans
Je te plumerai la tête
"Tous savent mon attachement à Papa Lou - j'appelle ainsi mon père. Ils pourraient me charrier : " La fille à son Papa ! La tit'princesse, gâtée, pourrie, a son daddy adôôôôôré!" Mais pas du tout."
#jeteplumerailatete, #clairemazard, #syros
L'épouvantable bibliothécaire
"-LA BIBLIOTHÈQUE EST FERMÉE ! Suzanne se retourna. Une vieille femme lui faisait face. Elle était voûtée et faisait peur à voir, avec ses cheveux gris noués en chignon serré et ses verrues plein le…
#lepouvantablebibliothecaire, #annegaellebalpe, #ronanbadel, #pepix, #sarbacane
Virgile & Bloom Virgile & Bloom

"- Désolée.

- T'inquiète.

- C'est particulier la colère, pas vrai? Ca fait comme des insectes dans…
#virgileetbloom, #joannerichoux, #actessudjunior

Phalaina -Phalaina-

“Cette gamine, il faut bien le dire, avait tout du Malin.
Ses yeux rouges, déjà, étaient une étrangeté qui avait plusieurs fois fait frissonner Monsieur l’abbé… Le fait qu’elle ne parle pas…
#phalaina, #rouerguejeunesse, #alicebrierehaquet