Les Autodafeurs - Tome 1 - Mon frère est un gardien

Soumis par HashtagCeline le jeu 07/04/2022 - 15:57

“J’aurais dû être déstabilisé, j’aurais dû bafouiller ou répondre par une pirouette ; pourtant je me rendis compte que je connaissais la réponse, comme si les mots avaient dormi dans mon esprit dans l’attente de ce jour ; comme si chaque événement de ma vie avait été calculé pour m’emmener ici, dans cette école, dans cette salle, avec ce prof, pour que je puisse prononcer les mots qui allaient bouleverser le reste de mon existence : 

- La fin des livres signerait la fin de l’humanité.”

Les Autodafeurs, incontournable ?

Oui ! Assurément.

Alors, pour le moment, mon avis ne se fonde que sur la lecture du premier tome ( pour rappel, c’est une trilogie ). Mais je peux déjà vous dire que les bases sont bien posées avec une intrigue forte soutenue par des personnages vraiment spéciaux.

Car les Autodafeurs, c’est surtout la voix d’Auguste, dit Gus, et Césarine, sa petite soeur “artiste”. J'avais entendu énormément de bien de ces deux-là. Leur bonne réputation est justifiée et légitime. Ils sont géniaux ! Gus par son humour, sa droiture, son courage, sa bienveillance envers sa sœur, entre autres… Césarine par son pragmatisme, son analyse des situations, son adaptation naissante, son franc-parler, entre autres aussi ;-)
Ils forment un duo de héros vraiment fascinant auquel on s’attache instantanément. Ils sont l’atout qui donne une grande force au roman. Chacun leur tour, ils nous racontent les événements extraordinaires qui vont complètement chambouler leur vie. Si Auguste est le narrateur principal, Césarine intervient factuellement par le biais de son journal de bord. Et il y a effectivement beaucoup de choses à raconter car les secrets sont nombreux dans leur famille. Cela dépasse même le simple cercle intime, cela touche à l’ordre mondial !
Je ne vous en dis pas plus mais vous allez mettre les pieds dans un vaste conflit occulte opposant deux organisations secrètes qui s’affrontent depuis des centaines d’années. Si Gus est complètement dépassé, nous aussi (enfin on comprend parce que c'est bien expliqué mais c'est un sacré truc vous verrez) ! Et c’est juste captivant. Et addictif.
L’Histoire se mêle à celle du passé et du présent de nos héros. Auguste, entre le nouveau rôle qui lui tombe dessus et ses préoccupations quotidiennes (faire son deuil, s’intégrer dans son nouveau lycée et passer sous les radars du directeur, résister au charme d’une certaine jeune fille…) n’a pas le temps de souffler. Et nous non plus. Pas un instant.
Et puis, il y a vraiment ce ton si propre à l’autrice, second degré, ironique et piquant, qui s’exprime à travers Gus. C’est tellement jubilatoire.
Dans ce premier tome, on entrevoit les enjeux du combat de la famille de Gus et on comprend que la suite sera dangereuse mais tout aussi passionnante.
De fait, il me tarde de la découvrir.

En attendant, et pour conclure, je suis vraiment contente d’avoir enfin ouvert Les Autodafeurs de Marine Carteron. Après Dix (Rouergue, 2019), La grande évasion (dont je n’ai pas parlé alors que j’ai adoré) (Rouergue, 2021) et Désorientée (Casterman, 2019) , je ne peux que louer le talent de l’autrice et avouer mon envie de découvrir plus encore sa bibliographie.
Et vous, tenté.es ?
 

#RésuméÉditeur

"À la mort de leur père, Auguste, un lycéen d’aujourd’hui, et sa petite sœur Césarine, autiste géniale, sont plongés tête la première dans une guerre secrète. Elle oppose depuis des siècles, La Confrérie et Les Autodafeurs. Nos deux héros vont devenir malgré eux les acteurs de ce conflit millénaire. Son enjeu ? Le contrôle du savoir et la main mise sur sa forme la plus ancienne : Les livres…."

#PourQui?

Pour ceux et celles qui aiment les personnages originaux et attachants.

Pour ceux et celles qui cherchent une intrigue riche et fouillée.

Pour ceux et celles qui aiment l'humour et l'aventure.

Pour ceux et celles qui veulent se lancer dans une série.

Pour tous et toutes à partir de 13 ans.

#enquetedes100dugrandpeutetre
Collection
Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
336
Prix
14.00 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Aimée et Medhi...au fil de la vie
Une jolie collection d'albums mettant en scène deux héros confrontés à des petits et grands bouleversements du quotidien.
#aimeeetmedhiaufildelavie, #sophiefurlaud, #laurentsimon, #casterman
ROMAN dessiné
"Tu découvres la lecture ? Tu as de la chance ! Avec la collection « roman dessiné », tu peux lire un vrai roman de grand, avec beaucoup d’illustrations, comme dans les albums !"
#romandessine, #unepoulealecole, #mamamieenvrai, #mangojeunesse
N.É.O. N•É•O• 1 : La chute du soleil de fer

"-Quelque chose est en train de changer, Zyzomys, on ne le voit pas encore, mais je le sens. C'est dans l'air. La course des nuages n'est plus la même. Ni la caresse du vent, ni la brûlure du…
#neo, #lachutedusoleildefer, #pocketjeunesse, #michelbussi

Malicia Peps Tome 1 Concours à Canal Sorcière
Avec ce premier roman, Sibéal Pounder dépoussière le mythe de la sorcière. Vous ne croiserez ni chat noir ni balai et vraiment très peu de nez crochus dans cette aventure où, en revanche, l’humour…
#maliciapeps, #sibealpounder, #lauraellenanderson, #milan
Super Coquet contre Captain Tounu
Un album que j'ai reçu grâce à l'opération Masse critique de Babelio. Bonne pioche !
#supercoquetcontrecaptaintounu, #berengeredelaporte, #marmaille&compagnie
Sous-sol Sous-sol

"À la fin du Notre Père, on pouvait ajouter des souhaits plus personnels comme par exemple 'S'il te plaît, protège Papa, Maman, Amy, et fais qu'on soit toujours en bonne santé'. C'était…
#soussol, #martinepouchain, #sarbacane, #exprim

Missouri 1627 Missouri 1627

"- C'est énorme ! s'exclame-t-elle. Je n'étais encore jamais entrée dans un club de strip-tease. Tu n'es pas curieuse de voir à quoi ça ressemble?

- Pas trop, non.

J'ai une bouffée…
#missouri1627, #jenniherhendricks, #tedcaplan

1 million de vues
"Nathan. Jade. Axl. Dan. Connor. Cinq noms, cinq personnalités, cinq facettes de l'adolescence. Arpenteurs inclassables de l'atmosphère suburbain, les pieds enfoncés jusqu'aux chevilles dans les…
#1milliondevus, #jeremybehm, #syrosjeunesse
Le loup, le canard et la souris
« Je vis très bien ici. J’ai peut-être été avalé, mais je n’ai aucune intention d’être mangé ! »
#lelouplecanardetlasouris, #jonklassen, #macbarnett, #pastel, #ecoledesloisirs
Les maux du coeur
"Mentir pour pas faire de mal à ceux qu'on aime, ça devrait être une obligation morale."
#lesmauxducoeur, #axlcendres, #sarbacane, #miniromans