Regarder l'orage dans les yeux

Soumis par HashtagCeline le ven 01/09/2023 - 16:04

“Je ne sais pas si je serai capable de le lui dire un jour. De le lui dire, pas de le lui avouer.
On n’avoue pas un amour, ce n’est ni une faute ni un crime. On le clame, on le murmure, on le chante, on le fredonne. On en imprègne le creux du cou de l’être aimé, comme un parfum, on parfume l’autre de son amour. On le glisse entre ses lèvres, on nourrit l’autre de son amour.”

 

#CécileAlix

Voilà encore un nom qui ne vous est pas inconnu si vous jetez un œil à ce blog de temps en temps. A(ni)mal (Slalom, 2022), Six contre un (Magnard Jeunesse, 2018), La Street (Magnard Jeunesse, 2020) ou encore Loudmila et la montagne volante (Poulpe fictions, 2022)…

Des titres tous différents mais qui m’ont tous chacun, à leur façon, touchée.
Et cela a encore été le cas pour Regarder l’orage dans les yeux qui paraît chez Rageot paré d’une magnifique couverture au titre dardant ses éclairs dans le ciel nuageux.


Pénélope, l’héroïne de ce roman, m’a tour à tour fait rire, fait réfléchir, un peu fâchée parfois (ça arrive aussi) mais surtout, beaucoup beaucoup émue.
Et de fait, je ne peux que vous recommander grandement ce texte sensible et drôle qui, comme l’autrice en a fait son secret, aborde des thèmes forts avec intelligence.

 

#DeQuoiÇaParle?

Pénélope est en colère contre beaucoup de choses et en premier lieu son père, Orion (ce nom ne s'invente pas) qui a refait sa vie avec une autre femme. Pénélope ne lui parle plus. Et puis, pour le reste, elle est un peu misanthrope et selon sa mère, a un comportement schizoïde ("tendance pathologique d'un être à s'attacher à sa vie intérieure, à l'encontre du monde extérieur").
Mais elle va devoir mettre tout ça de côté car sa mère (Ariane) a décidé de partir en immersion chez les Papous (elle est ethnologue globe-trotteuse). C'est ainsi que Pénélope qui habite Lyon va s’installer à Libourne chez son père pour 11 mois. Non mais c'est quoi ce plan ?
La jeune fille est bien décidée à rester de marbre. Oui mais ( il y a un mais)....
Une fois sur place, sa carapace ne va pas tarder à se fissurer notamment en rencontrant sa demi-sœur Tess (oui, elle a une petite sœur de 4 ans! Elle avait occulté cette information). Et puis il va y avoir Adam, Edmée, Maëlle et Alice. Autant de bouleversements qui vont faire voir à Pénélope la vie autrement. Il était temps…

 

#ÔRageÔDésespoir...

C’est un vent frais qui vous souffle au visage quand vous ouvrez ce roman. Cécile Alix, avec la voix de Pénélope, nous entraîne dans le tourbillon des pensées de l’héroïne qui n’a pas sa langue dans sa poche. Est-ce sa colère qui la fait ainsi bouillonner et déborder ? Sans aucun doute. Il n’empêche qu’on se prend vite d’amitié pour cette jeune fille qui a décidé de rester fâchée, campée sur ses positions. On la comprend même si parfois on voudrait qu'elle sourit.
Si je n'étais pas à convaincre du talent et de la belle plume de l’autrice, j’avoue qu’elle m’a ici surprise par son humour et ses punchlines bien senties. C’est une re-découverte. Et ça m’a fait un bien fou ! Merci ! (Même si cela m'a coûté une nuit).
Pourtant, Cécile Alix aborde des sujets plus que sensibles : le divorce, la solitude, la vie dans la rue, la quête de soi, la famille recomposée, l'orientation sexuelle, l'amour à sens unique…
Mais elle parvient à tout traiter, tout imbriquer sans que cela tombe à plat.
On suit donc le cheminement de notre héroïne qui, je dois bien l’avouer, est quand même particulièrement bien entourée. Margherita, sa tante excentrique et pétillante, Adam, son ami bienveillant et enjoué, Edmée, qui cache un grand coeur sous de grands airs et puis d’autres qui vont aussi jouer un rôle dans l’acceptation de soi de Pénélope. Je passerais bien une soirée avec eux, dans sa sublime chambre sous les étoiles ou dans l'atelier de Leslie.
La jeune fille qui, au début de cette histoire, trouvait son existence un peu morne, va apprendre à vivre et à s’aimer au contact des autres et en s’ouvrant au monde.
Par certains aspects, peut-être que cela semblera trop idéal (la famille recomposée de son père peut-être ou les relations que Pénélope arrive à nouer) mais je trouve qu’il faut aussi montrer que la vie est peut-être simple parfois. Et qu’il suffit de la regarder autrement, d’accepter ce qu’on veut nous offrir et donner aux autres. Moi, j’ai aussi aimé que l’autrice montre cette jeune fille en souffrance qui se ferme alors que tout ou presque autour lui tend la main. Tout en sachant que Cécile Alix nuance. Chacun a ses chagrins à porter mais décide de les gérer, de les accepter différemment. Il faut du temps. Les personnages sont assez justes ni tout noir ni tout blanc.

Vous l'aurez compris, j'ai vraiment passé un excellent moment en compagnie de tous les personnages de ce livre que je n’ai pas réussi à lâcher, prise au jeu des émotions de Pénélope.
Une énergie folle et communicative se dégage de ce récit et je ne peux que vous inviter à le découvrir.
Et c'est au final plus profond qu'il y paraît. Alors foncez !

 

#PourQui?

Pour ceux et celles qui sont en colère.
Pour et celles qui veulent faire de belles rencontres.
Pour ceux et celles qui se cherchent.
Pour ceux et celles qui aiment la musique car, je ne l'ai pas précisé, mais les chapitres portent des titres de chansons pour une playlist éclectique et à écouter !

Pour tous et toutes à partir de 13 ans.

 

Coup de cœur !
Auteur
Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
352
Prix
15.00 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

L'amour, c'est n'importe quoi !
Est-ce qu'on pouvait être amoureux sans perdre la boule pour autant? Machinalement j'ai sorti le carnet que nous avait distribué Junon puis, sans trop savoir ce que je faisais, j'ai noté : "L'amour…
#lamourcestnimportequoi, #mathieupierloot, #ecoledesloisirs, #neuf
Ni prince ni charmant Ni prince ni charmant

"Il faut que je vois Zoé et que je lui parle.

Il faut que je vois Louis et que lui parle.

Il faut que je vois Amina et que je lui parle.

Je pense à ce que je vais dire à l'…
#niprincenicharmant, #florencemedina, #magnardjeunesse, #labreve

L'espoir sous nos semelles
"Une aventure hors-norme, portée par une héroïne déterminée et prête à tout pour réussir, à travers un décor grandiose."
#lespoirsousnossemelles, #auroregomez, #magnard, #mlesromans
Les initiés Les Initiés

"-Il y a autre chose, dis-je tout bas en leur faisant signe de se pencher vers moi. Je n'arrête pas de penser à Graham. Et s'il était...innocent? Et si quelqu'un d'autre avait tué Shaila ?


#lesinities, #jessicagoodman, #pocketjeunesse #prixdeslecteurspkj2024
Attends qu'Helen vienne
Un roman angoissant à souhait sur fond de conflit familial...
#attendsquhelenvienne, #marydowninghahn, #thierrymagnier, #famille, #fantome, #peur
Camille Guénot Entretien avec... Camille Guénot

Oscar Goupil : A London mystery de Camille Guénot paru dans la collection Médium de…
#entretien

Trois petits mots
Voici un roman que je veux lire depuis longtemps. Merci aux éditions Magnard (M les Romans) qui m'ont enfin donné l'occasion de le faire.
#troispetitsmots, #sarahnharvey, #mlesromans, #magnard
Pas de cadeau pour les bêtes
Drelin drelin drelin drelin drelin.... Les animaux de la forêt ne reçoivent jamais de cadeaux à Noël. Enfin, normalement...
#pasdecadeaupourlesbetes, #antoninlouchard, #paulmartin, #seuiljeunesse
Un jour, je te mangerai Un jour, je te mangerai

“Elle s’appelle Chloé, mais sa soeur l’appelle petite merde, elle trouve que cela lui va mieux. Chloé a trois ans de moins qu’Alexia. Depuis le jour ou leur mère lui a annoncé qu’elle…
#unjourjetemangerai, #geraldinebarbe, #ecoledesloisirs, #mediumplus

Mur murs
Si les murs ont des oreilles, ils ont sûrement des choses à nous raconter...
#murmurs, #agathehalais, #voceverso