The last one to die

Soumis par HashtagCeline le mer 15/09/2021 - 21:50

"Sans réfléchir, je m'avance un peu plus alors même qu'une petite voix me hurle de sortir. Il y a un truc qui cloche."

#SouviensToi...

Légendes urbaines, époque victorienne, tueur en série… Je dois bien dire que ce roman réunissait tous les ingrédients pour me séduire.
Sans être un coup de coeur (tous les livres qui me passent entre les mains ne peuvent en être un), j’ai passé un très bon moment en compagnie de Niamh (à prononcer Neve) malgré tout ce qui lui arrive de terrible et bien flippant.

#QuatrièmeDeCouv'

"Niamh, 17 ans, a travaillé dur pour se payer des cours d'été dans la plus grande école d'art dramatique de Londres. Elle imaginait découvrir une ville accueillante mais se heurte à une ambiance glaçante : de nombreuses jeunes filles, dont ses nouvelles amies, se font violemment agresser. Toutes ont le même profil, celui de Niamh... qui va se retrouver au coeur du plus effrayant des films d'horreur !"

#L'ÉtéDernier...

J’ai beaucoup aimé l’ambiance de ce roman qui débute sur les chapeaux de roue. Le premier meurtre intervient dans les 25 premières pages. Pas le temps de trop réfléchir. Et la spirale infernale se met en place. Niamh qui n’a rien demandé à personne va se retrouver témoin de nombreux drames. Est-elle visée? Est-ce un hasard? 
On se pose la question tout du long.
Des recoins sombres de la bibliothèque qu’elle fréquente, aux décors du Musée où elle travaille, en passant par les couloirs de sa résidence étudiante ou encore ceux du métro, Niamh semble en danger partout. Et à sa place, je ne sais pas si j’aurais persisté, malgré la passion pour le théâtre qui l’anime… J’avoue. Je pense que j’aurais craqué dès le premier drame, le meurtre de future cette camarade de classe. Je serais rentrée bien gentiment chez moi. Le roman n’aurait eu aucun intérêt, je vous l’accorde.
Malgré l’envie de connaître l’issue et l’atmosphère toute particulière, j’ai aussi eu quelques doutes qui, au final, se sont avérés exacts.
Mais cela n’a pas gâché ma lecture. Vraiment pas. J’ai aimé déambuler dans les rues de Londres (j’ai eu la chance d’y aller il y a deux ans et ça m’a rappelé des souvenirs) en quête de vérité sur ces horribles agressions qui semblent copier celles perpétrées parJack Talons-à-Ressort (moins connu que Jack L’éventreur mais tout aussi inquiétant). J’ai aussi beaucoup apprécié tous les moments passés dans le musée où Niamh fait son stage. Il a l’air trop cool ! Et puis, déformation professionnelle oblige, je me suis sentie bien dans la bibliothèque malgré la présence inquiétante de Will, l’assistant qui y travaille.
Bon après pour le reste, c’est mon goût prononcé pour les romans d’horreur et les histoires un peu glauques qui l’a emporté sur le côté peut-être un peu convenu du reste. J’ai trouvé que cela fonctionnait tout de même bien.
Niamh est une héroïne courageuse et passionnée. Elle a travaillé dur pour venir à Londres et intégrer ce cursus artistique. Alors elle continue, quoi qu’il arrive, malgré le danger. 
Elle va se faire des amies, les perdre, subir les reproches voire les accusations d’élèves malveillants (surtout une) et aussi, malgré tout, tomber amoureuse.
Alors que pourtant, rien ne va se passer comme prévu, dès le départ. Tout déraille et Niamh devra se faire violence pour suivre la voie qu’elle s’est tracée.
En résumé, c'est un bon roman qui tient toutes ses promesses : celle de nous tenir en haleine mais aussi de nous renvoyer dans le passé avec la peur au ventre de croiser ce mystérieux tueur qui rôde dans les rues londoniennes.

#PourQui?

Pour ceux et celles qui rêvent d’aller à Londres.
Pour ceux et celles qui aiment les voyages dans le temps.
Pour ceux et celles qui aiment l’Histoire, les légendes et les crimes.

Pour tous et toutes à partir de 14 ans.
 

Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
272
Prix
15.95 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Passé minuit Passé minuit

"Ma vie est un livre à trous. Au beau milieu d'une phrase, soudain un grand vide. L'histoire reprend trois feuillets plus tard. Si je tombais sur un bouquin pareil, j'appellerais l'éditeur pour me…
#passeminuit, #emmanuellecosso, #sarbacane, #exprim

Tu reverras ton frère Tu reverras ton frère

“Jules est de tous leurs rêves ; il comble le vide. A leur réveil, ça leur revient comme un coup dans le ventre, d’ailleurs, ça les cisaille.
Jules a disparu et il disparaît encore, chaque…
#tureverrastonfrere, #severinevidal, #nathan, #lireenlivre, #courttoujours

C'est bien ! C'est affreux !
"Sanji était assis sur une pierre, au milieu de la jungle, quand Java le tigre surgit. - Cours ! ordonna Java. Cours et je te chasserai. Je t'attraperai et je te mangerai."
#cestbiencestaffreux, #joanmlexau, #aliki, #saltimbanqueeditions
Ce que diraient nos pères
"-Dis, tu me dirais si ça n'allait pas? demande soudain la jeune fille. Il sourit mécaniquement. Tout se fissure en lui. Il n'a qu'une envie : se lover contre elle. Il oublierait tout. - Pourquoi ça…
#cequediraientnosperes, #pascalruter, #didierjeunesse
Les quatre gars
Claire Renaud, en plus de son Pépix, nous propose un roman pour les (un peu) plus grands dans la collection Exprim. UNE REUSSITE !
#famille, #père, #grand-père, #frère, #absence, #femme, #quotidien, #humour
Le canard le plus paresseux du monde et autres incroyables records
"Au cours de la rédaction de ce livre, [les auteurs] ont consommé 4978 sandwichs au bacon et bu 9983 bols de chocolat chaud."
#lecanardleplusparesseuxdumondeetautresincroyablesrecords, #johnyeoman, #queninblake, #littleurban, #premiersromans
Oeuf Oeuf

"Au moins une fois par soirée, David déclarait à Primrose :

- Je t’aime pas.

- Pareil, lui répondait-elle.”


#oeuf, #jeffspinelli, #neuf, #ecoledesloisirs
Les Cendres du Serpent-Monde Les Cendres du Serpent-Monde

"- Les Natii pensent que leurs cendres gagnent les cieux et, plus haut encore, la lune où ils se réincarnent sous la protection du Serpent-Monde. Chaque nuit, le grand serpent quitte sa tanière…
#lescendresduserpentmonde, #marinesivan, #tiphs, #scrineo, #partenariat

Kidnapping à la confiture
"Tout comme moi avec ma surdité et mon fichu caractère, tout comme Christophe-Eudes avec ses lunettes de taupe et son look bizarre, Darian a un handicap. En l'occurrence : sa mère."
#kidnappingalaconfiture, #marielennefouquet, #eglantineceulemans, #pepix, #sarbacane
Cassandre Lambert Entretien avec... Cassandre Lambert

L'Antidote Mortel est un énorme coup de coeur ! Tout au long de ma lecture, je ne cessais de me dire "Mais c'est tellement bien !" Et je voyais les pages défiler avec appréhension, sentant la fin…
#lantidotemortel, #cassandrelambert, #didierjeunesse