La Sourcière

Soumis par HashtagCeline le lun 05/04/2021 - 21:30

"- Te voilà avec une soeur... dit Gallou à l'enfant, en les contemplant. C'est vrai qu'elles se ressemblent, la fillette et la renarde...

Même pelage roux, même regard noir, même sauvagerie.

Le soir, elles dorment ensemble. Le jour, elles jouent.

Inséparables."

#EliseFontenaille

Je croyais avoir lu beaucoup de romans d’Elise Fontenaille mais en fait non, pas tant que ça. Elle en a, en revanche, écrit un certain nombre, s’inspirant très souvent de personnages célèbres, de faits historiques étonnants.
Je me suis lancée dans La Sourcière un peu par hasard et pour des raisons complètement superficielles : sa très belle couverture (comme toujours avec les éditions du Rouergue, notamment dans la collection Epik) et sa brièveté (oui, je sais, c’est vraiment moyen comme motivation).
Mais tout de suite, j’ai senti qu’il se passait quelque chose. 
Surprise, puis charmée, je me suis laissée emporter par ce texte poétique, végétal, brut mais néanmoins violent.
Un très beau moment de lecture.
 

#QuatrièmeDeCouv'

"Une nuit de lune rousse, au pays des volcans assoupis, Gallou La Brodeuse recueille une toute jeune fille sur le point d'accoucher. Au coeur de la forêt et au milieu des bêtes, elle enfantera Garance. Dans ce monde où la magie et la nature sont un rempart à la violence et l'ignorance, Garance deviendra la Sourcière. Admirée puis rejetée de tous à cause de sa beauté époustouflante, la jeune fille va devenir la proie de celui que tout le monde craint : le Seigneur Guillaume... Mais comment lui échapper ? Comment résister à sa force et à son armée de Moines rouges ?"

#RomanChoral

Ce roman est court mais il foisonne, il fourmille, il vibre. Il est d'une richesse extraordinaire.

Conte ? Aventure fantastique ? Un peu entre les deux. Il y a des éléments de ce récit qui m’ont fait penser aux contes classiques. C'en est un, en quelque sorte. L'intrigue est brodée de magie et l'envoûtante Garance, promise à un grand destin, est une héroïne unique et spéciale, comme dans les histoires du genre.
Elise Fontenaille nous entraîne au coeur d'une forêt mystérieuse et enchantée, se faisant la conteuse exceptionnelle d’une ancienne légende sanglante dont les drames du passé vont venir bousculer le présent. Les dés semblent jetés depuis déjà bien longtemps. A moins que...

L’originalité de ce texte vient également du fait que l’autrice donne la parole à tous les personnages mais aussi des éléments de la nature comme les animaux… Ainsi, Athéna la chouette, la Renarde, Feu, la Salamandre ou encore les Moines rouges interviennent à un moment donné. Tout, tous et toutes prennent part à l'intrigue qui se joue. Les chapitres se succèdent, donnant la parole aux uns et autres, amis ou ennemis. On découvre les sentiments les plus intimes de chacun.

Faune et flore, humains comme animaux, semblent sentir le danger. Ce texte pose une atmosphère toute particulière, oppressante, déroutante mais complètement addictive. On veut savoir. On veut connaître l’issue de ce drame annoncé.
C’est très beau tout en étant aussi très violent. Mais la lumière ne peut être sans l’ombre. Et ça, Elise Fontenaille le met magnifiquement en scène dans La Sourcière que je vous invite à lire sans plus attendre.

Une bouffée de magie, de révolte, de poésie qui m’a fait un bien fou au milieu de mes autres lectures plus terre à terre.  
 

#PourQui?

Pour ceux et celles qui aiment les textes courts mais intenses.

Pour ceux et celles qui aiment les contes emplis de magie et de mystère.

Pour ceux et celles qui aiment les promenades en forêt, au coeur d'une nature vibrante et foisonnante.

Pour tous et toutes à partir de 14 ans.

#Teaser

Et qui mieux pour parler de La Sourcière qu'Elise Fontenaille elle-même? 

Découvrez ce qu'elle en dit sur le site des éditions du Rouergue ICI.

Coup de cœur !
Collection
Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
112
Prix
9.50 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Hugo de la nuit
« - Vous vous êtes fait mal, maman ? - Oui ! C’est affreux ! C’est piquant ! C’est glacé ! C’est brûlant ! - C’est la vie ! répliqua son fils d’un ton fataliste et subtilement satisfait. »
#fantome, #esprit, #aventure, #hugodelanuit, #bertrandsantini, #grassetjeunesse
Libération ( Release )
Je l’attendais. Le voilà. Le nouveau roman de Patrick Ness.
#fantastique, #adolescence, #identité, #homosexualité, #release, #liberation, #patrickness, #gallimardjeunesse, #onlitplusfort
En émois En émois

"Des coups d'épaule et de poings sur ce foutu morceau de cuir.

Des larmes roulent. Il ne voit plus rien maintenant.

La sueur coule en ruisseaux le long de son corps fiévreux.…
#enemois, #annecortey, #cyrilpedrosa, ecoledesloisirs, #edlromans

Le coeur des louves
Il est difficile de résumer en quelques lignes Le Cœur des louves. Ce roman dense et rythmé raconte l’histoire d’un village et de ses habitants confrontés à des choix lourds de conséquences. C’est…
#secret, #famille, #nature, #louve, #animaux
Quand vient la vague
Je vous annonce une tempête d'émotions avec ce roman écrit à quatre mains.
#quandvientlavague, #manonfagetton, #jeanchristophetixier, #rageot
Et dans nos coeurs, un incendie Et dans nos coeurs, un incendie

"- Toi, t'es pas anormal, t'es différent. T'as une sorte de particularité unique, un signe distinctif. Comme moi. Et c'est pas une raison pour se foutre en l'air. C'est même plutôt quelque chose…
#etdansnoscoeursunincendie, #elodiechan, #exprim, #sarbacane

Cumulus
"Salut! T'as l'air pas mal seul toi aussi. C'est rare de voir un seul nuage dans le ciel."
#cumulus, #guillaumeoerreault, #les400coups
La maison abandonnée
Une maison abandonnée qui pourtant semble encore habitée. Quels terribles secrets vont découvrir les héros de cette histoire?
#lamaisonabandonnée, #actessudjunior, #joelasutherland, #terreur
Nos mains en l'air
"- Je n'ai jamais rencontré d'autres gangsters, mais je suis à peu près sûre que vous êtes le plus mauvais cambrioleur de l'univers."
#nosmainsenlair, #colinepierre, #lerouergue, #doado
Par le feu
"Ne sors pas de la Base. Ne parle pas aux Etrangers. Ne pense pas. Obéis. Car le Seigneur est Bon."
#parlefeu, #willhill, #casterman, #afterthefire