Dans l'oeuf

Soumis par HashtagCeline le mer 01/04/2020 - 11:06
"Tout était sombre et silencieux. Chaud et confortable. Mais ça n'est pas resté comme ça très longtemps."
#GrosSuccès

 

Voici un album que j'ai découvert un peu par hasard, à la médiathèque, attirée par son graphisme et ses animaux aux gros yeux. Je l'ai lu seule, puis avec mon fils, puis avec une classe, au travail.

A chaque fois, sa lecture a été un succès. Derrière une apparente simplicité, se cache une mine de notions à aborder grâce à cette histoire de python glouton!

 

 

#QuatrièmeDeCouv'

 

Douze oeufs dans une page, douze petits à naître...
Un album très drôle et un peu cruel où l'on apprendra entre autres choses que le python a bon appétit !

 

#PythonGlouton

 

Effectivement, on ne saisit pas tout de suite ce qui se passe. Tout d'abord, il y a ces oeufs, des petits, des grands et de couleurs variées. Et puis on découvre ce qu'il y a dedans. Des animaux, tous différents mais qui, bien vite, vont se retrouver à l'étroit dans leur coquille. C'est l'heure de sortir, enfin.
Et c'est à l'éclosion que les choses vont se corser... Pourtant, à première vue, ils ont l'air content d'être là. Sauf, qu'il y en a un dont l'instinct de prédateur s'est aussi réveillé en sortant de l'oeuf.
Mais ça, on ne le sait pas tout de suite, non.
A côté d'une narration étonnante qui parlemente sur la politesse (ou plutôt son absence dans le cas présent), on cherche à comprendre pourquoi le nombre d'animaux réduit au fur et à mesure. Et pourquoi le ventre du python semble gonfler de façon étrange.
Enfin, le doute n'est plus permis, le serpent avoue : il a un appétit énorme. Et de fait, tous ses compagnons ont fait les frais de sa faim sans limite.

Vraiment, ce livre est très bien pensé. Entre histoire, livre-jeu (cherche et trouve ou plutôt ne trouve plus...) et documentaire, on s'amuse beaucoup au fil des pages.
Il faut bien observer. Qui a disparu? Qui est encore là? Tous vont-ils disparaître? Même le crocodile? Et comment s'appelle cet animal? Sera-t-il encore là à la page d'après...?

Le texte est vraiment intéressant aussi. Qui parle? Ça aussi, on ne le sait pas immédiatement. Ce qui apporte un peu plus de mystère à l'ensemble. Le narrateur en tout cas, nous prend à partie. Il semble vouloir justifier ses actes. Le jeu sur l'opposition entre la politesse et les faits est très bien trouvé.
Les illustrations contribuent aussi largement au succès du livre. La dessinatrice nous fait passer les émotions des animaux qui de ravis d'être sortis, semblent trouver peu à peu, au fil des disparitions, le monde extérieur moins accueillant. Les animaux, s'ils ne sont plus coincés dans leur coquille, semblent l'être sur les doubles pages. Leurs postures sont amusantes. Ils semblent tous emboîtés comme dans un tétris géant. Et certains, à bien y regarder, semblent vouloir échapper au vorace du groupe.
La pirouette finale, qui se joue sur la page de garde de fin, permet de mettre toute cette histoire dans une perspective plus large. Le python, comme les autres, n'est pas à l'abri de croiser lui aussi un animal à gros appétit...

Je vous invite à découvrir cet album qui, je vous l'assure, amusera petits et grands.

 

#PourQui?

 

Pour les enfants qui aiment chercher et trouver, ou pas.

Pour les enfants qui aiment les animaux.

Pour les enfants qui aiment les histoires étonnantes.

Pour tous les enfants à partir de 4 ans.
 

 

Illustrateur
Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
33
Prix
13.50 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

La maison abandonnée
Une maison abandonnée qui pourtant semble encore habitée. Quels terribles secrets vont découvrir les héros de cette histoire?
#lamaisonabandonnée, #actessudjunior, #joelasutherland, #terreur
Désaccordée Désaccordée

«J’aurais donné n’importe quoi pour qu’éclate un orage. Les gens s’agitent en vue d’échapper à la pluie; ils cavalent, déstabilisés. Ça ramène un peu d’égalité : moi, je me sens déstabilisée à…
#desaccordee, #joannerichoux, #echos, #gulfstream

L'invention du dimanche L'invention du dimanche

“Polly a le cafard. C’est normal, c’est dimanche après-midi.”


#linventiondudimanche, #colinepierre, #estellebillonspagnol, #minipoulpe, #poulpefictions
L'Antidote Mortel L'Antidote Mortel

"J'entendis le claquement d'un fouet, le hennissement réprobateur d'une monture, puis les roues s'ébranlèrent.

Je fus propulsée d'un côté à un autre sans ménagement.

L'espace…
#lantidotemortel, #cassandrelambert, #didierjeunesse

Claude et Morino
« - Bonjour. Je m’appelle Claude et je crois que vous m’avez fait pipi dessus. - Haaan, pardon je suis désolé. - Non non, c’est rien. C’est juste que ça m’a réveillé. »
#claudeetmorino, #adrienalbert, #ecoledesloisirs
21 printemps comme un million d'années
"Je voudrais que les étoiles filantes exaucent vraiment les voeux. Je voudrais avoir vu une étoile filante. Je voudrais avoir fait un voeu."
#21printempscommeunmilliondannees, #camillebrissot, #syros
Le dernier sur la plaine
" Ses lèvres s'entrouvrent, elle avale un peu d'air pour dire à voix haute cette vérité qu'elle a entendu bien des fois de la bouche des anciens : - Dire le nom, c'est commencer l'histoire..."
#lederniersurlaplaine, #nathaliebernard, #thierrymagnier, #tomhaugomat
Et le désert disparaîtra
"Les arbres ont mille visages. Hélas, nous sommes désormais incapables de les lire."
#etledesertdisparaitra, #mariepavlenko, #flammarionjeunesse
Le canard le plus paresseux du monde et autres incroyables records
"Au cours de la rédaction de ce livre, [les auteurs] ont consommé 4978 sandwichs au bacon et bu 9983 bols de chocolat chaud."
#lecanardleplusparesseuxdumondeetautresincroyablesrecords, #johnyeoman, #queninblake, #littleurban, #premiersromans
Hilda et le peuple caché
"Le vent soufflait et les woffs volaient tranquillement dans le ciel. Au loin, le soleil se couchait. Assise sur un rocher contre le flanc sud du mont Botte, une petite fille aux cheveux bleus tirait…
#hildaetlepeuplecache, #stephendavies, #lukepearson, #casterman, #netflix