Dans la gueule du diable

Soumis par HashtagCeline le lun 13/09/2021 - 15:07

"Amina ne lui laissait pas le choix. C'était tout ou rien. Refuser, c'était passer pour un dégonflé. Renoncer, c'était étouffer la curiosité qui l'étreignait. Mais accepter... c'était sans doute se jeter dans la gueule du diable."

#AnneLoyer

Après l’émouvant La fille sur le toit (Gulf Stream, 2019), et le dépaysant Celle que je suis (Slalom, 2019), Anne Loyer m’entraîne dans un nouveau genre avec Dans la gueule du diable : le roman policier.
Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce roman est très efficace !

C’est un récit assez court (180 pages) qui se lit facilement, d’autant plus que la collection propose le texte dans une police de caractères plus grosse que ce que l’on peut trouver en règle générale.
Cela peut donc être une bonne proposition à faire aux lecteurs moins aguerris. Mais pas que !
Car l’histoire ne manque pas de suspense ni d’intérêt.

Tout débute avec une sombre affaire de trafic. On assiste à la discussion de deux malfrats qui ont décidé de cacher de la marchandise dans une vieille usine désaffectée, à côté d’une fête foraine qui vient de s’installer.
En parallèle, Tom, un jeune garçon féru de photo, vient justement d’avoir l’idée de réaliser un reportage sur ce lieu de réjouissance pour le journal du collège. Mais il ne sera pas seul, il doit faire équipe avec Amina, une jeune fille un peu bizarre qui cache ses jolis yeux et ses secrets sous une vieille casquette. Tous deux vont apprendre à se connaître mais aussi prendre trop de risques en se jetant...dans la gueule du diable.

J’ai vraiment apprécié cette lecture grâce notamment aux deux héros qui sont très différents mais très attachants, l'un comme l'autre. Tom est un garçon plutôt simple et réservé. Il va se laisser entraîner par Amina, une jeune fille en deuil qui se moque du qu’en dira-t-on.
Leur duo journalistique fonctionne bien et on se prend au jeu avec eux même si on sent qu’ils vont bien trop loin dans leurs investigations.
Tous les éléments d’un bon polar sont là : les malfrats, les séances d’espionnage, les courses-poursuites, les frayeurs, le cadavre…
Et on ne s’ennuie pas un instant.

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre en débutant ce roman. J’avoue que je n’avais pas lu la quatrième de couverture, faisant confiance à l’autrice qui a toujours su me séduire avec des histoires divertissantes, émouvantes et riches de découvertes. 
C’est un chouette texte que je vais intégrer au fonds de ma bibliothèque pour étoffer mon rayon de polars pour ados qui a besoin d’un peu de bonnes nouveautés. C'en est une et je vous invite vous aussi à vous jeter Dans la gueule du diable.

 

Quatrième de couverture (image blog Anne Loyer)

#PourQui?

Pour ceux et celles qui cherchent un roman policier court et efficace.

Pour ceux et celles qui n'ont pas froid aux yeux.

Pour ceux et celles qui aiment les fêtes foraines et surtout le train fantôme.

Pour tous et toutes à partir de 13 ans.

Auteur
Collection
Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
179
Prix
7.00 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Girlhood
"L'amitié, c'est comme une allumette...... il suffit d'une étincelle pour se brûler les doigts."
#girlhood, #catclarke, #collectionr, #robertlaffont
Les Nuées Livre 1 Érémos Les Nuées Livre 1 Érémos

 


#lesnuees, #eremos, #nathaliebernard, #thierrymagnier

Un thé à l'eau de parapluie Un thé à l'eau de parapluie

"Elmo observe la pluie ruisseler sur les fenêtres de son terrier.

"L'automne est bien là", songe-t-il le coeur serré."


#unthealeaudeparapluie, #karenhottois, #chloemalard, #seuiljeunesse
Toxic Girls
"Avant, elles étaient quatre. Maintenant, elle est seule."
#toxicgirls, #kitfrick, #bayard, #pageturners
Les tribulations d'Esther Parmentier Les tribulations d'Esther Parmentier - Cadavre haché Vampire fâché

 

"L'humour avait toujours été ma seule porte de sortie, l'unique manière que j'avais trouvée pour m'extirper des situations les plus inextricables. D'un point de vue émotionnel, j…
#lestribulationsdestherparmentier, #maelledesard, #rageot #sorcierestagiaire

Le loup, le canard et la souris
« Je vis très bien ici. J’ai peut-être été avalé, mais je n’ai aucune intention d’être mangé ! »
#lelouplecanardetlasouris, #jonklassen, #macbarnett, #pastel, #ecoledesloisirs
À l'ombre du Séquoia À l'ombre du Séquoia

"Ils vont tout faire pour te retrouver et te tuer, et ceux qui auront choisi de t'aider subiront le même sort."


#alombredusequoia, #soleneluna, #amazonpublishing, #calypso
Après les vagues Après les vagues

"Rien n'égale la douceur de se blottir l'un contre l'autre, à écouter le remous de nos coeurs comme le jeu des vagues."


#apreslesvagues, #sandrinekao, #grassetjeunesse, #emerveillements
Papa est en bas
« Papa veut tendre le bras pour essuyer mes larmes, mais il n’y arrive pas. Alors c’est moi qui viens et qui lui fais un câlin. »
#papaestenbas, #sophieadriansen, #nathan, #tomhaugomat
Gingo
"La question de savoir si la machine est humaine ou pas est évidemment toute tranchée- elle ne l'est pas. Seulement, il s'agit de savoir si l'humain, au sens où vous l'entendez, est si humain que ça…
#futur, #intelligenceartificielle, #controle, #education, #manipulation