Troubles

Soumis par HashtagCeline le dim 28/01/2018 - 11:29
Un roman terrible et magnifiquement mené par Madame Claudine Desmarteau.
#MonArticlePageDesLibraires

Camille est une adolescente presque comme les autres. Elle a une passion dans laquelle elle trouve refuge : le cinéma. De ses films coups de cœur, elle nous livre les scènes qui l’ont marquée. Elle nous décrit aussi son quotidien auprès de parents qui restent ensemble, mais ne s’aiment plus.

Et puis il y a les soirées qu’elle passe avec ses amis du lycée : Paul, la forte tête, Delphine, la discrète, Fred, son meilleur ami et Killian. Fred, lui, fume des joints. Un peu trop. Sous son apparence nonchalante et enjouée, il cache une blessure qu’il n’évoque jamais : la mort de sa mère. Il préfère se tourner vers la drogue. Killian, quant à lui, s’est fait rebaptiser Fukushima, car il « pue » et qu’il faudrait « le passer au jet » pour le décontaminer. Ce dernier est le souffre-douleur du groupe d’amis qui le tolère mais ne l’accepte pas vraiment.

Les jours et les soirées se suivent jusqu’à ce week-end dans la maison des grands-parents de Paul.

Ce titre, Troubles, prend tout son sens dans le rapport de Camille à la sexualité. À travers ses choix cinématographiques où se mêlent sang, sexe et mort, on découvre une jeune fille perturbée et sujette à nombreuses interrogations. Sans que cela soit explicitement dit, on devine son homosexualité qu’elle n’ose avouer, même à son meilleur ami. 

Troubles, c’est aussi la vision du monde altérée de ces adolescents ordinaires mais perdus. La drogue et l’alcool, consommés en excès, finissent de jeter la confusion dans leur vie. Le drame ne peut finalement pas être évité. Celui-ci détruira le groupe d’amis, mais permettra sans doute à Camille de s’assumer.

Claudine Desmarteau, après Teen song qui évoquait la passion d’une jeune fille pour le groupe Led Zeppelin, combine cette fois adolescence et cinéma. Troubles décrit de façon très juste les soirées, les interrogations amoureuses, familiales et les expériences qui permettent de passer à l’âge adulte. Et qui parfois peuvent déraper… Un roman qui fait réfléchir.

Coup de cœur !
Collection
Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
192
Langue
Français
Paru dans Page des Libraires

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Dépasse-toi Léa !
Une autrice que je découvre grâce aux réseaux sociaux !
#depassetoilea, #edithdeprendez, #editionsduvenasque
Cette nuit-là Cette nuit-là

“C’est la nuit qui me guette et suit les empreintes de mes pas.
C’est me dire que je pourrai plus jamais être refermé.
C’est le bruit du verre qui se brise.
C’est les autres, c’…
#cettenuitla, #aureliemasse, #slalom

Comment on fait les bébés?
"Qui saura répondre à cette question?" Euh... Pas les parents de cette histoire apparemment.
#commentonfaitlesbebes, #isabellejameson, #maudlegrand, #les400coups, #grimace
Faites attention à moi Faites attention à moi

“Je ne veux pas ouvrir les yeux. J’ai peur de ce que je vais voir. Ou plutôt, de ce que je ne vais pas voir. De qui je ne vais pas voir.”


#faitesattentionamoi, #alyssasheinmel, #casterman, #letsread
J'aimerais
"Aux rêves qui permettent de changer le monde !"
#jaimerais, #stephaniedemassepottier, #gerarddubois, #letageredubas, #album
Le Gang des Vieux Schnocks Le Gang des Vieux Schnocks

"- Victor, vous avez quelque chose contre les vieux. Ca tourne à l'idée fixe ! lança Gisèle, agacée.
- Moi? s'indigna Victor. Vous n'avez rien compris ! C'est cette société pourrie qui est…
#legangdesvieuxschnocks, #florencethinard, #gallimardjeunesse, #scripto

Roland Léléfan se déguise Roland Léléfan se déguise

"Roland n'est pas un éléphant comme les autres...
Question déguisement, nul ne peut l'égaler !"


#rolandlelefansedeguise, #rolandlelefan, #louisemezel, #lajoiedelire
Le bungalow a des crocs
" Les vacances commençaient pourtant bien pour mon frère, mes cousins et moi. À la location d’été, il y avait même un bungalow rien que pour nous ! On allait pouvoir rigoler jusqu’à pas d’heure avec…
#lebungalowadescrocs, #annabellefati, #qinleng, #sarbacane, #exprim
Falalalala
" Ce qu'il aurait voulu dire, c'est qu'elles ne sont pas que petites. Pas que difformes ou étranges ou anormales. Ça veut dire quoi, ça, d'ailleurs, "anormal"? Elles sont justes compliquées,…
#falalalala, #emiliechazerand, #sarbacane, #exprim
Parce que
"Pourquoi l'océan est bleu? Tous les soirs, quand tu t'endors, les poissons sortent leurs guitares. Ils jouent des chansons tristes et versent des larmes bleues."
#parceque, #isabellearsenault, #macbarnett, #littleurban