Rosalie

Soumis par HashtagCeline le lun 09/05/2022 - 09:37

“Les jours de mistral, les voiles se gonflent et claquent au vent. Maman tient bon la barre pour lutter contre le courant. C’est qu’elle est forte maman, c’est une vraie pirate, elle ne se laissera jamais abattre !
- Ohé moussaillons ! Voyez cette belle terre à l’horizon ! nous crie-t-elle, en bon capitaine.”

#LesMondesDeNinon

Parler de ce texte est assez particulier.
Pourquoi? Parce que l’autrice est quelqu’un de particulier. Si vous passez du temps sur Instagram, vous avez peut-être croisé la route de Ninon et sa famille. Ninon, c’est une personnalité haute en couleurs, pleine d’énergie et qui a toujours mille projets dans ses cartons.
Et son premier roman illustré par Julien Martinière publié chez Voce Verso dans la collection Ginko est à son image : pétillant, coloré et positif ! 
 

Intérieur

#RésumonsUnPeu

Le jour où le papa de cette histoire est parti, la maman est revenue avec une Méhari. Cette voiture n’est pas comme les autres. Comme la maman qui a décidé de tout faire pour rendre la vie de ses 3 enfants ( et de leur chien) un peu plus douce, un peu plus folle ! Avec Rosalie, compagne à quatre roues vert kiwi, c’est tous les jours l’aventure !

Intérieur

#EnVoiture!

Déjà, rien que la couverture donne envie ! Ce vert pomme et ce violine accrochent le regard. Et tout du long, ces deux teintes vont ponctuer les illustrations et donner du pep’s au trait de Julien Martinière. Rien que d’un côté purement graphique, c’est très réussi. Mais c’est le propre de cette collection chez Voce Verso. La maquette des titres Ginko est très soignée !

L’esthétique générale et le nom de l’autrice m’avaient mis dans de bonnes dispositions. Et de fait, mon attente était grande. Et si je ne l’aimais pas ce texte ? Bon. Je n’ai pas eu à me poser très longtemps la question...

Rosalie est un très joli roman, un condensé d’énergie qui fait du bien. Le texte est doux et poétique. On sent beaucoup d’émotions derrière aussi. Cette maman qui embarque tout le monde dans un tourbillon de voyages, de liberté et d’expériences est très touchante.
Rosalie, la Méhari quant à elle, est vraiment un drôle de numéro. On peut y prendre un bain de pieds, on peut y dormir et laisser ses cheveux aller au vent. Cette voiture est un refuge pour cette famille. Elle est rassurante. Et ce n’est clairement pas un modèle qu’on croise à tous les coins de rue. C’est chouette, ça change. Grâce aux illustrations de Julien Martinière, on entre dans la vie de cette famille où même si, on le devine, tout n'est parfait, l'optimisme est de mise.
Ce petit roman est court mais véhicule (sans mauvais jeu de mots) un tas de belles idées. Et surtout il invite à voir la vie du bon côté malgré les épreuves. Tout ça de façon subtile et légère. Et en s'amusant également.

“C’est vrai que la vie est comme une route en lacets, on ne sait vraiment pas ce qui nous attend au tournant.” 

La maman de cette histoire, courageuse et battante, invite à prendre conscience que la vie ce sont des hauts et des bas mais qu’il y a toujours un chemin qui nous fera avancer et grandir.
Et puis surtout, qu’il faut parfois lâcher un peu prise, prendre le temps et suivre son instinct, ses envies. Bref, un texte très inspirant (et inspiré ;-) qui au-delà de toutes analyses trop poussées donne des envies notamment de virée en voiture…en Méhari vert kiwi. 

Pour les enfants à partir de 7 ans qui rêvent d'aventures en famille !
 

Illustrateur
Collection
Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
32
Prix
8.00 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Le canard le plus paresseux du monde et autres incroyables records
"Au cours de la rédaction de ce livre, [les auteurs] ont consommé 4978 sandwichs au bacon et bu 9983 bols de chocolat chaud."
#lecanardleplusparesseuxdumondeetautresincroyablesrecords, #johnyeoman, #queninblake, #littleurban, #premiersromans
Emmurées
Sophie vient de vivre un drame. Elle part quelques jours chez son oncle pour se changer les idées... Etait-ce vraiment une bonne idée?
#emmurees, #alexbell, #milan, #pageturners, #frozencharlotte, #poupées
L'imagier toc-toc
"Il est complètement toqué du toc-toc, cet imagier !"
#l'imagiertoctoc, #edouardmanceau, #milan, #humour, #rire
Nos jours perdus Nos jours perdus

(...) ils marchent en silence. Ensemble mais chacun dans leur bulle. Gina ressent un malaise diffus s’emparer d’elle. Elle pense “Ce sera quoi nos souvenirs de nos…
#magnardjeunesse

La seizième clé
"Seize, seize, seize... Du jour où il s'était mis à compter, Oswald avait su que le seize serait pour lui un nombre à part. Un talisman? Une malédiction? Après toutes ces années, il hésitait encore."
#laseiziemecle, #ericsenabre, #didierjeunesse
Les quatre gars
Claire Renaud, en plus de son Pépix, nous propose un roman pour les (un peu) plus grands dans la collection Exprim. UNE REUSSITE !
#famille, #père, #grand-père, #frère, #absence, #femme, #quotidien, #humour
Illuminae - Tome 1: Dossier Alexander
Voici un des nombreux romans que j’ai ouvert bien après sa sortie. Mon œil avait littéralement glissé sur ce titre quand j’étais libraire. Pourquoi ? Je ne sais pas. Et aujourd’hui, un peu plus d’an…
#aventure, #adolescents, #survie, #espace, #humour
Vive la différence !
"Dans la mer, il y a des grands poissons et des petits poissons."
#viveladifference, #claudiabielinsky, #casterman
Snap Killer
"La nuit est belle, noire, sans étoiles, sans lune, à peine fraîche."
#snapkiller, #sylvieallouche, #syrosjeunesse, #syros
L'homme qui voulut peindre la mer et autres nouvelles
Sept nouvelles qui nous plongent au coeur d'histoires comme je les aime : fantastiques et déconcertantes.
#lhommequivoulutpeindrelamer, #tristankoegel, #didierjeunesse, #mer, #nouvelles