JULES et le renard

Soumis par HashtagCeline le mar 21/04/2020 - 21:03
"Sur terre, tous les animaux cherchaient à le croquer. Et sous terre, tous les animaux l'empêchaient de passer."
#JoeToddStanton

 

J'ai découvert cet auteur-illustrateur avec son magnifique album Le secret du rocher noir paru en 2018 à l'école des loisirs. J'étais très curieuse d'avoir en main ce nouveau titre de Joe Todd-Stanton pour lequel, rien qu'à voir la couverture, je pressentais un coup de coeur. Et je ne me suis pas beaucoup trompée. C'en est un !

Ici, on quitte la mer et ses mystères pour une promenade dans la forêt et le terrier de Jules, souriceau solitaire. Grâce à un dessin délicat et efficace au service d'une aventure amusante et rythmée, on passe un excellent moment en compagnie de Jules et du renard.

 

#TêteÀTête

 

Avant de débuter la lecture, prenez le temps de vous attarder sur la couverture qui est déjà un petit plaisir en soi avec sa texture, ses couleurs et ses surbrillances... La page de garde de début, par l'intermédiaire d'un petit plan simplifié (tant au niveau du dessin que du contenu), nous montre l'univers dans lequel l'aventure va se dérouler. Sous terre, habitent de nombreuses familles. Un terrier diffère. Celui de Jules qui y demeure en solitaire.

Effectivement, Jules est un vrai ermite. Il ne veut croiser personne. Et il a ses raisons.

"Sur terre, tous les animaux cherchaient à le croquer.

 Et sous terre, tous les animaux l'empêchaient de passer."

 

 

Jules a donc développé tout un tas de stratégies pour passer inaperçu en toutes situations. Il est malin ! Mais malgré ses efforts, quelqu'un, très rusé aussi, le surveille.

Qui? Un renard qui a repéré la maison de Jules et compte bien y entrer, coûte que coûte. Sauf qu'il va rester coincé ! Enfin, juste sa tête, à quelques centimètres de la table à manger de Jules. Dès lors, les deux personnages, souriceau et renard, vont se retrouver en colocation forcée, bien obligés de communiquer un minimum...

Cette histoire est simple, celle de deux êtres que tout oppose mais qui vont devoir s'entraider. La suite de l'histoire pourrait aussi paraître un peu "cliché" mais Joe Todd-Stanton sait faire passer de jolies idées avec habileté.

Jules et le renard vont établir une étonnante relation basée sur cette dette que le renard a contracté auprès du petit animal qui l'a malgré lui hébergé. Le renard saura s'en souvenir le moment venu. L'un et l'autre ne vont pas fondamentalement changer mais une sorte d'amitié, un peu particulière, se sera quand même instaurée.

C'est impossible de ne pas craquer devant cette histoire au dessin si vif, si coloré, si expressif et si réussi de Joe Todd-Stanton. La mise en page est très dynamique avec une alternance des illustrations en vignettes ou en grandes doubles pages. Différents points de vue, des gros plans ou encore des cadrages étonnants contribuent à donner de l'énergie à l'ensemble. Je ne suis peut-être pas objective mais franchement, ici, ce livre a conquis tout le monde, peut-être plus encore que le précédent (eh oui, Le secret du rocher noir s'est fait détrôner).

Comme Oliver Jeffers ou Jon Klassen, je sais que j'attendrai désormais chaque nouvel album de Joe Todd-Stanton avec une grande impatience. Il y a un petit quelque chose en plus dans sa façon de dessiner le monde qui me touche particulièrement.

Petit bémol sur cet album pour la version française en tout cas : pourquoi avoir mis en quatrième de couv' une image qui donne la chute d'un élément important de l'histoire? C'est un peu dommage je trouve mais bon, ça n'empêche pas le charme d'opérer.

 

#PourQui?

 

Pour les enfants qui aiment les animaux de la forêt, surtout les souriceaux et les renards.

Pour les enfants qui aiment les histoires d'amitié étonnantes.

Pour les enfants qui aiment l'humour et l'aventure.

Pour tous les enfants à partir de 4-5 ans.

 

Illustrateur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
36
Prix
12.20 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Amélia Fang et le bal barbare
"Que c’est barbant, un Bal barbare !" En tout cas, barbant, ce roman, lui, ne l'est pas.
#ameliafang, #lauraellenanderson, #casterman
Laurent le flamboyant
"Bon sang de bois, de bon bois de sang!" Encore un coup de coeur aux éditions MeMo...
#laurentleflamboyant, #karenhottois, #juliawoignier, #memo, #petitepolynie
Les incroyablissimes aventures de Rocket Les incroyablissimes aventures de Rocket

"Je mets la main sur celles de mes amis et nous soufflons fort dessus avant de mettre le poing en l'air. Nous hurlons "AMIGOS" avant de nous mettre en chemin. J'avoue, ce n'est pas très malin d'…
#lesincroyablissimesaventuresderocket, #holalasixieme, #amerikat, #bayardjeunesse

Entretien avec... David Moitet
"Les secrets de Tharanis nous plongent dans un monde médiéval saupoudré de magie..."
#lessecretsdetharanis, #davidmoitet, #didierjeunesse
La fille sans nom La fille sans nom

"Je me déteste moi. Oh, qu'est-ce que je me déteste ! Je ne suis qu'une fille sans nom, une esclave sans maître. Je manque de tout, même de courage et je n'ai rien. Je ne suis rien."…
#lafillesansnom, #maellefierpied, #lecoledsloisirs, #mediumplus

Héros 1/2 Le Réveil
Quand la réalité dépasse la fiction... cela donne le roman dense et inspiré de Benoît Minville.
#heros, #benoitminville, #sarbacane, #exprim
Où vont les racines des arbres?
"Les racines, tel un réseau internet végétal, permettent aux arbres...de communiquer entre eux." La vie secrète des arbres de Peter Wohlleben
#ouvontlesracinesdesarbres, #isabellecollioudmarichallot, #annederenne, #pileface, #a2mimo
Silence !
"Monsieur Martin aimait la tranquillité. Boire son café dans le calme... Lire son journal sans bruit... Faire une petite sieste en paix. Oui, monsieur Martin était un homme qui aimait avant tout le…
#silence, #celineclaire, #magalilehuche, #saltimbanqueeditions
Mur murs
Si les murs ont des oreilles, ils ont sûrement des choses à nous raconter...
#murmurs, #agathehalais, #voceverso
Mon école de Aïe à Zut Mon école de Aïe à Zut

“Aïe, aïe, aïe, affreux asticots

Vous m’assommez ! aboie la maîtresse à bout…”


#monecoledeaieazut, #elisabethbrami, #popymatigot, #saltimbanqueeditions, #album