Vous retiendrez mon nom

Soumis par HashtagCeline le mar 14/06/2022 - 15:15

“J’arrivais pas à croire qu’elle était morte. Je pensais qu’en descendant la rue, j’allais la trouver dans la cage d’escalier de son immeuble, en train de bavarder avec Joyce et Khedima. Je lui dirais : “Ben, je croyais que tu étais morte!” et elle me répondrait en riant : “Mais non, c’était juste une blague.” Tout ça me broyait le bide.”
 

#FannyAbadie

J’avais lu et beaucoup aimé un des titres de cette autrice : Les insoumis du blizzard paru chez Sarbacane en 2018, un roman post-apocalyptique plutôt court qui m’avait particulièrement captivée.
Là, Fanny Abadie nous entraîne au coeur de la vie d’une banlieue dans laquelle le meurtre d’une jeune fille va mettre le feu aux poudres.
 

#QuatrièmeDeCouv'

"Un matin, entre deux voitures, Karim découvre le corps sans vie de Zineb, couverte de bleus et pieds nus. Zineb, pourtant, était une fille sans histoires. Deux jours plus tard, Sublime, un ami de Karim, disparaît en lui laissant un mot d’adieu et un souvenir encombrant : l’un des escarpins que Zineb portait le soir de sa mort. Sublime a-t-il quelque chose à voir avec le meurtre ? Et quel est le secret que les copines de Zineb semblent vouloir taire à tout prix ? Pour comprendre, Karim va mener sa propre enquête et, peu à peu, ouvrir les yeux sur le monde qui l’entoure."
 

#EntreDeuxFeux...

J’étais vraiment contente de retrouver l’autrice. Mais cette fois-ci, je suis un peu moins enthousiaste même si ce nouveau roman ne m’a pas complètement déçue (sinon je n’en parlerais pas par ici…) Malgré tout, j'y ai trouvé mon compte !
Fanny Abadie construit un récit foisonnant qui aborde de nombreux thèmes importants et d'actualité. Et c’est cela qui, malheureusement, m’a un peu décontenancée. Je vais y revenir.
En revanche, elle y met en scène des personnages très forts aux parcours de vie hétéroclites à commencer par Karim, le héros de l’histoire. Je l’ai trouvé très touchant, tiraillé entre l’envie de résoudre le mystère entourant le crime mais ne voulant pas trop se rapprocher de la police. Karim a aussi une histoire familiale compliquée. Pour oublier le départ inexpliqué de sa mère et le silence de son père, il boxe.  Il est bon. A la salle, il s’entraîne avec Hamza, un de ses amis qui est aussi le frère de Zineb. Celui-ci va partir en vrille à la mort de sa sœur et chercher à se faire justice lui-même. Tout cela va faire voler en éclats l’amitié qui liait les deux garçons. 
Autour, gravitent d’autres personnages notables, attachants ou agaçants : Bouli, l’autre petit frère de Zineb, Khedima et Joyce, les deux “meilleures” amies de la victime et puis Sublime, un jeune homme sans papier qui cherche à rejoindre l’Angleterre. Karim va devoir se rapprocher des uns et des autres pour démêler le sac de nœuds qui entoure la mort de Zineb.
Il y a beaucoup de tensions, trop de secrets et la pression monte au fur et à mesure du récit. On sent que tout peut craquer d’un moment à l'autre. 

Il y a donc un vrai suspense mais malheureusement, comme je le disais plus haut, je me suis un peu perdue dans tous les thèmes d’actualité que l’autrice a voulu insérer. Trafic de drogue, clandestinité, violences policières (je ne les citerai pas tous pour ne pas trop en dire sur l'intrigue)… Même si cela brouille les pistes pour l’enquête du héros, que ça sonne plutôt juste, cela a aussi l’inconvénient d’embrouiller le lecteur et de faire perdre un peu de crédibilité à l’ensemble. C’est vraiment dommage.

Mais voilà, j’avais quand même envie de vous le présenter parce que ce roman propose une histoire riche qui ne donne pas de leçons et qui pointe également les problématiques actuelles (notamment dans les banlieues) mais sans juger. C’est aussi une enquête policière atypique et assez haletante menée par un jeune garçon courageux et malgré les apparences, sensible. 

Il y a donc de vraies belles choses dans ce roman et si je n’y ai pas trouvé mon compte, je pense qu’il pourra séduire d’autres que moi. 

#PourQui?

Pour ceux et celles qui aiment les enquêtes et le suspense.
Pour ceux et celles qui cherchent un roman avec des héros du quotidien.

Pour tous et toutes à partir de 14 ans.
 

Auteur
Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
352
Prix
16.95 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Tous emmitouflés Tous emmitouflés

Impossible de perdre le fil de l'histoire. Il est rouge et nous entraîne au fil des pages à la rencontre d'animaux drôlement emmitouflés...


#tousemmitoufkes, #marienoellehorvath, #lajoiedelire
Aimée et Medhi...au fil de la vie
Une jolie collection d'albums mettant en scène deux héros confrontés à des petits et grands bouleversements du quotidien.
#aimeeetmedhiaufildelavie, #sophiefurlaud, #laurentsimon, #casterman
Hilda et le peuple caché
"Le vent soufflait et les woffs volaient tranquillement dans le ciel. Au loin, le soleil se couchait. Assise sur un rocher contre le flanc sud du mont Botte, une petite fille aux cheveux bleus tirait…
#hildaetlepeuplecache, #stephendavies, #lukepearson, #casterman, #netflix
The last one to die The last one to die

"Sans réfléchir, je m'avance un peu plus alors même qu'une petite voix me hurle de sortir. Il y a un truc qui cloche."


#thelastonetodie, #cynthiamurphy, #slalom
La balade de Koïshi
"Un seul grain de riz peut donner une rizière. D’une rizière et du soleil levant, Koïshi est né."
#labaladedekoishi, #agnesdomergue, #cecilehudrisier, #grassetjeunesse
Les quatre gars
Claire Renaud, en plus de son Pépix, nous propose un roman pour les (un peu) plus grands dans la collection Exprim. UNE REUSSITE !
#famille, #père, #grand-père, #frère, #absence, #femme, #quotidien, #humour
Vive la différence !
"Dans la mer, il y a des grands poissons et des petits poissons."
#viveladifference, #claudiabielinsky, #casterman
Les colères
"J'ai commencé à m'énerver. J'étais fâchée contre maman ! Comment pouvait-elle dire non? Mes oreilles bourdonnaient, mon coeur battait fort jusque dans ma tête."
#lescoleres, #isabellefilliozat, #ericveille, #lespetiteshistoiresfilliozat, #nathan
Faites attention à moi Faites attention à moi

“Je ne veux pas ouvrir les yeux. J’ai peur de ce que je vais voir. Ou plutôt, de ce que je ne vais pas voir. De qui je ne vais pas voir.”


#faitesattentionamoi, #alyssasheinmel, #casterman, #letsread
L'Antidote Mortel L'Antidote Mortel

"J'entendis le claquement d'un fouet, le hennissement réprobateur d'une monture, puis les roues s'ébranlèrent.

Je fus propulsée d'un côté à un autre sans ménagement.

L'espace…
#lantidotemortel, #cassandrelambert, #didierjeunesse