Himboo Humboo

Soumis par HashtagCeline le dim 20/12/2020 - 14:37

"Éloignez votre lecture de vos yeux. Vous y verrez mieux et ça vous permettra accessoirement de prendre un peu de recul sur l'actualité.

Et si les symptômes persistent il faudra voir un spécialiste."

#Déconcertant

Il faut bien avouer que cet album m’a, de prime abord, un peu déconcertée.
Couverture poilue, titre énorme et farfelu, format XXL (27cm×38cm), graphisme étonnant, typo envahissante, aventure rythmée mais complètement désopilante…

Je n’ai d’abord pas trop su quoi en penser même si tous ces éléments rassemblés ne me laissaient clairement pas indifférente.

Et puis, je me suis dit que j’allais le tester avec mes enfants. Leur lire à voix haute et voir quel effet Himboo Humboo avait sur eux. Ma fille est un peu petite mais elle a, comme toujours, été très attentive. L’aventure de ce grand cyclope poilu a beaucoup plu à mon fils de 7 ans. Et en le lisant avec eux, je me suis enfin décidé : Himboo Humboo était adopté.
 

Intérieur

#QuatrièmeDeCouv'

“Himboo Humboo est un sympathique monstre poilu. Il aime siroter son café tous les matins en prenant le temps de découvrir les nouvelles dans le journal. Mais ce matin, malgré le soleil qui brille dehors, Himboo Humboo est de mauvais poil, quelque chose ne tourne pas rond…”
 

Intérieur

#L'OeilDuCyclope

Himboo Humboo, comme je l’ai dit plus haut, peut faire, au départ, une drôle d’impression. Mais avec les livres, comme avec les gens, il ne faut pas se fier aux apparences, non?
Car cet album casse les codes, à tous les niveaux. Le texte prend ses aises, écrit en lettres capitales de différentes tailles, au crayon à papier ou arc-en-ciel. Le graphisme, à la fois très sobre et classique, explose de couleurs quand Himboo-Humboo apparaît. Le pelage du personnage est magnifique ! Ce mélange des deux genres d'illustration est très efficace.
Sorte de conte en randonnée décalé, ce livre nous raconte avec humour la difficulté de ce grand personnage - peluche géante multicolore à l’oeil unique à la fois inquiétante et amusante- à trouver une solution à son problème : il n’arrive plus à lire son journal.
Ainsi, il va téléphoner ou frapper à la porte de plusieurs spécialistes pour tenter de remédier à son inconfort. En vain… Car une fois au bon endroit pour enfin régler la situation, il est encore et toujours bien mal orienté. Bref. 
Himboo Humboo s’énerve un peu mais persiste. Et au fil des pages, il devient très attachant. Malgré un physique imposant, un visage sans traits particuliers autre que cet oeil, le géant est très expressif. Et on a très envie de le prendre dans nos bras. 
C’est toute la force de cet album je trouve qui joue sur les apparences, sur les contrastes, sur les interprétations.
Himboo-Humboo ne semble pas à sa place dans ce monde gris, bien sérieux qui l’entoure. Bête curieuse, il est étudié mais pas réellement pris au sérieux. Ce qui rend aussi cette histoire un peu triste. Notre personnage va-t-il enfin trouver une oreille attentive ? Une réponse adaptée ? Rien n'est moins sûr...
La chute, au sens propre comme au figuré, clôt l’album sur un clin d’oeil, celui de Himboo Humboo qui a, un peu malgré lui, réglé son problème de vue !

C'est au final un album qui va trouver une bonne place dans la bibliothèque familiale non pas parce que le format est grand mais parce qu'il a su séduire tout le monde par son originalité et son extravagance. 

Un coup de coeur inattendu que je vous invite à découvrir !

Intérieur

#PourQui?

Pour les enfants qui aiment les histoires un peu farfelues.

Pour les enfants qui aiment les personnages étonnants.

Pour les enfants qui aiment les grands livres (ils sont nombreux).

Pour les enfants à partir de 4 ans.

Intérieur
Illustrateur
Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
48
Prix
16.00 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Ce que diraient nos pères
"-Dis, tu me dirais si ça n'allait pas? demande soudain la jeune fille. Il sourit mécaniquement. Tout se fissure en lui. Il n'a qu'une envie : se lover contre elle. Il oublierait tout. - Pourquoi ça…
#cequediraientnosperes, #pascalruter, #didierjeunesse
Désaccordée Désaccordée

«J’aurais donné n’importe quoi pour qu’éclate un orage. Les gens s’agitent en vue d’échapper à la pluie; ils cavalent, déstabilisés. Ça ramène un peu d’égalité : moi, je me sens déstabilisée à…
#desaccordee, #joannerichoux, #echos, #gulfstream

Plein gris Plein gris

“Quand je me retourne, le visage de Victor est blême. Il a posé une main sur sa bouche, ses yeux sont agrandis d’horreur, comme dans un film.
- C’est ma faute ! J’ai laissé ouvert quand je…
#pleingris, #marionbrunet, #pocketjeunesse, #agencecomj

C'est bien ! C'est affreux !
"Sanji était assis sur une pierre, au milieu de la jungle, quand Java le tigre surgit. - Cours ! ordonna Java. Cours et je te chasserai. Je t'attraperai et je te mangerai."
#cestbiencestaffreux, #joanmlexau, #aliki, #saltimbanqueeditions
Emmurées
Sophie vient de vivre un drame. Elle part quelques jours chez son oncle pour se changer les idées... Etait-ce vraiment une bonne idée?
#emmurees, #alexbell, #milan, #pageturners, #frozencharlotte, #poupées
Vive la différence !
"Dans la mer, il y a des grands poissons et des petits poissons."
#viveladifference, #claudiabielinsky, #casterman
Partis sans laisser d'adresse
J'ai presque pleuré de joie en le découvrant et j'ai tout stoppé pour le commencer. C'est l'effet Susin Nielsen.
#partissanslaisserdadresse, #susinnielsen, #helium
Bandiya, la fille qui avait sa mère en prison
Une grand-mère, une mère et une tante braqueuses? La vie famille de l'héroïne sort de l'ordinaire!
#bandiyalafillequiavaitsamereenprison, #catherinegrive, #fleurus
D.O.G D.O.G

"Cétait quoi ça?

Comme du métal qui aurait râclé le mur ?

Et des pas?

- Il y a quelqu'un?

Pas de réponse.

- C'est pas drôle ! Répondez-m...


#dog, #nathaliebernard, #fredericportalet, #thierrymagnier

Nuit Nuit

"La nuit m'enveloppe, ses bras d'étoile me rassurent et dans les replis de son manteau d'encre, je me promène à l'ombre de mon imagination."


#nuit, #nancyguilbert, #annagriot, #courtesetlongues