Cette nuit-là

Soumis par HashtagCeline le jeu 09/09/2021 - 15:02

“C’est la nuit qui me guette et suit les empreintes de mes pas.
C’est me dire que je pourrai plus jamais être refermé.
C’est le bruit du verre qui se brise.
C’est les autres, c’est la chair, c’est moi.
Le pire, c’est la vie qui continue malgré ça.”

#UneNuitSansFin

Cette nuit-là est un roman intense. Il l’est par les sujets qu’il aborde, par les personnages qu’il met en scène et par la force des émotions qu’il dégage.
Cette nuit-là est le roman d’une amitié, profonde, multiple qui lie Gabriel, Alexandre, Agathe, Sarah et Eden.
Ce roman, c’est celui d’Eden, jeune homme discret, secret, qui va plonger plus profondément dans le cauchemar qu’il vit depuis de nombreuses années déjà et qui l’isole et le détruit à petit feu.
Ce roman, c’est celui de l’enfance qui s’achève et de la difficulté à faire face à des problèmes intolérables, insoutenables, inconcevables. Comment réagir face à ce que l’on ne comprend pas ?
Ce roman, c’est celui d’une nuit pas comme les autres où chacun va devoir faire face au pire, affronter ses propres peurs, celle de l’autre et agir, pour que l’horreur s’arrête.

J’ai été assez bluffée par la maîtrise de ce texte qui est le premier à destination des ados d’Aurélie Massé (techniquement, j’ai vu qu’elle en avait écrit un autre pour adultes).
Son écriture, à fleur de peau, à fleur de sens, m’a un peu fait penser à celle de Joanne Richoux.
Je suis ressortie de cette lecture très émue car on y croise des personnalités touchantes, des adolescents qui ont des problèmes différents mais terriblement réalistes.
Comportements à risque, anorexie, pression parentale, solitude, abus sexuels… Les sujets sont nombreux et très bien traités, portés par des héros dont on se sent très vite proches, pas seulement parce qu’on les sent en détresse.
Chacun leur tour, ils vont nous livrer leur ressenti sur ce qu’ils vivent personnellement mais aussi face aux monstruosités qu’ils viennent de découvrir. De façon alternée, on entend la voix des uns et des autres ce qui rend le récit très prenant et les personnages très attachants .
J’ai aimé chacun d’entre eux. Sarah m’a émue, Gabriel m’a fait rire mais aussi touchée, Agathe m’a semblé si forte et Alexandre si perdu malgré les apparences. Et Eden...
Vous découvrirez son histoire, vous aussi, et elle vous fera trembler de rage, de douleur.
Je n’ai pas eu un tel groupe d’amis mais leurs rapports, leurs échanges, leurs difficultés à communiquer aussi m’ont semblé très justes. On se sent bien avec eux, même si on est aussi triste de voir tout ce qui leur arrive, même si on devine que les sourires sont souvent de façade.

C’est un livre qui se lit d’une traite. On navigue de l’un à l’autre, plongeant au cœur de l’intime, avec cette émotion grandissante, cette peur aussi (il y a certaines scènes très difficiles) mais cette envie de savoir ce que va donner le jour d’après cette nuit-là.

Un roman important en cette rentrée à côté duquel il ne faudra pas passer.

Cette nuit-là fait partie de la sélection du Prix Cendres (prix créé en hommage à Axl Cendres, cette autrice si talentueuse qui a laissé un grand vide). Et ce n’est pas étonnant.

 

#PourQui?

Pour ceux et celles qui cherchent un roman qui ne leur épargnera rien.
Pour ceux et celles qui aiment les histoires d’amitié.
Pour ceux et celles qui n’ont pas peur de la nuit, même la plus noire…
Pour tous et toutes à partir de 15 ans.

 

Coup de cœur !
Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
384
Prix
15.95 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Passé minuit Passé minuit

"Ma vie est un livre à trous. Au beau milieu d'une phrase, soudain un grand vide. L'histoire reprend trois feuillets plus tard. Si je tombais sur un bouquin pareil, j'appellerais l'éditeur pour me…
#passeminuit, #emmanuellecosso, #sarbacane, #exprim

Tu reverras ton frère Tu reverras ton frère

“Jules est de tous leurs rêves ; il comble le vide. A leur réveil, ça leur revient comme un coup dans le ventre, d’ailleurs, ça les cisaille.
Jules a disparu et il disparaît encore, chaque…
#tureverrastonfrere, #severinevidal, #nathan, #lireenlivre, #courttoujours

C'est bien ! C'est affreux !
"Sanji était assis sur une pierre, au milieu de la jungle, quand Java le tigre surgit. - Cours ! ordonna Java. Cours et je te chasserai. Je t'attraperai et je te mangerai."
#cestbiencestaffreux, #joanmlexau, #aliki, #saltimbanqueeditions
Ce que diraient nos pères
"-Dis, tu me dirais si ça n'allait pas? demande soudain la jeune fille. Il sourit mécaniquement. Tout se fissure en lui. Il n'a qu'une envie : se lover contre elle. Il oublierait tout. - Pourquoi ça…
#cequediraientnosperes, #pascalruter, #didierjeunesse
Les quatre gars
Claire Renaud, en plus de son Pépix, nous propose un roman pour les (un peu) plus grands dans la collection Exprim. UNE REUSSITE !
#famille, #père, #grand-père, #frère, #absence, #femme, #quotidien, #humour
Le canard le plus paresseux du monde et autres incroyables records
"Au cours de la rédaction de ce livre, [les auteurs] ont consommé 4978 sandwichs au bacon et bu 9983 bols de chocolat chaud."
#lecanardleplusparesseuxdumondeetautresincroyablesrecords, #johnyeoman, #queninblake, #littleurban, #premiersromans
Oeuf Oeuf

"Au moins une fois par soirée, David déclarait à Primrose :

- Je t’aime pas.

- Pareil, lui répondait-elle.”


#oeuf, #jeffspinelli, #neuf, #ecoledesloisirs
Les Cendres du Serpent-Monde Les Cendres du Serpent-Monde

"- Les Natii pensent que leurs cendres gagnent les cieux et, plus haut encore, la lune où ils se réincarnent sous la protection du Serpent-Monde. Chaque nuit, le grand serpent quitte sa tanière…
#lescendresduserpentmonde, #marinesivan, #tiphs, #scrineo, #partenariat

Kidnapping à la confiture
"Tout comme moi avec ma surdité et mon fichu caractère, tout comme Christophe-Eudes avec ses lunettes de taupe et son look bizarre, Darian a un handicap. En l'occurrence : sa mère."
#kidnappingalaconfiture, #marielennefouquet, #eglantineceulemans, #pepix, #sarbacane
Cassandre Lambert Entretien avec... Cassandre Lambert

L'Antidote Mortel est un énorme coup de coeur ! Tout au long de ma lecture, je ne cessais de me dire "Mais c'est tellement bien !" Et je voyais les pages défiler avec appréhension, sentant la fin…
#lantidotemortel, #cassandrelambert, #didierjeunesse