Dans la gueule du loup

Soumis par HashtagCeline le dim 09/12/2018 - 21:38
Un nouveau Michael Morpurgo illustré par Barroux. Une pépite !
#MichaelMorpurgo

 

Je suis une grande admiratrice de Michael Morpurgo. Je trouve sa bibliographie magnifique.

J’ai lu un certain nombre de ses romans et chacun d’eux m’a émue tout en m’emportant dans une époque, une ambiance et une grande aventure. 

Dans la gueule du loup, texte court et poignant, est à lire absolument.

 

#RésumonsUnPeu

 

Un vieil homme vient de fêter ses 90 ans. La journée a été belle, le soir est venu et il est fatigué. 
Il va se coucher et son passé refait surface.  Il repense à sa vie et à toutes les personnes qui ont compté pour lui. 
Cet homme a une histoire marquée par l’Histoire puisqu’il a vécu la seconde guerre mondiale. 
A travers le récit de ses rencontres, ses joies, ses peines et surtout ses combats se dessine le portrait d’un homme pas comme les autres.

 

#Crépuscule

 

Tous les personnages dont s’inspire ce récit ont existé. Il en est d’ailleurs largement question à la fin du roman. Nous pouvons lire une courte biographie de tous les hommes et femmes que l'on croise au fil des pages.

Mais la particularité de cette histoire, c’est qu’elle touche Michael Morpurgo de près. En effet, elle relate la vie de deux de ses oncles : Francis et Pieter Cammaerts. 

Si on s’est déjà penché sur le cas de Michael Morpurgo, on connaît son grand intérêt pour la période des deux guerres. Il a déjà écrit de nombreux textes sur le sujet.

Ici, l’émotion est très forte. Est-ce parce que Michael Morpurgo parle de son histoire familiale ? Est-ce dans le choix de la narration ? Est-ce à cause des splendides illustrations de Barroux ?
Je pense que c’est tout cela à la fois qui donne à ce récit beaucoup de force et d'émotion.

Même si j’ai lu bon nombre de romans sur la période 39-45, je trouve que le point de vue adopté est intéressant et original. Le texte se découpe en petits chapitres, chacun sur un personnage important pour le narrateur. Mais l’ensemble forme quand même un tout, une unité qui nous offre une vision globale de ce qu’a été la vie du vieil homme et surtout l’incidence qu’a eu la guerre sur son existence. 

Francis, pacifiste dans l’âme, envisage son implication dans le conflit d’une manière radicalement différente à la mort de Pieter qui lui s’était tout de suite engagé dans la RAF, la Royal Air Force. Choqué par la disparition prématurée de son frère, Francis décide de se battre, à sa façon. Il rejoint le SOE, le service secret britannique. Il devient un agent secret.

S’il agit dans l’ombre, cela n'empêche pas qu'il se mette quotidiennement en danger. 
A travers ses actions, on découvre un autre aspect du conflit mais aussi une autre façon de se battre et de résister.

C’est passionnant !

Comme d’habitude, l’écriture est fluide et accessible.
Les souvenirs s’enchaînent tantôt émouvants, amusants ou étonnants. Ils prennent vie grâce aux superbes illustrations en noir et blanc de Barroux. C’est une très belle association texte/image qui a réellement un sens.

Dans la gueule du loup vient confirmer mon opinion sur Michael Morpurgo, grand conteur et merveilleux écrivain des grands événements de l’Histoire et des hommes qui l’ont faite. 

 

#PourQui?

 

Pour ceux et celles qui s’intéressent à la seconde guerre mondiale.
Pour ceux et celles qui aiment les histoires d’agent secret.
Pour ceux et celles qui aiment les romans émouvants.

Pour tous et toutes à partir de 10-11 ans. 

 

#BibliographieNonExhaustive

 

Michael Morpurgo a écrit plus d’une centaine de romans qui n’ont pas tous été traduits. Je vous en mets quelques-uns que je vous invite à découvrir.

- Le royaume de Kensuké : une version moderne de Robinson Crusoé. 

- Loin de la ville en flammes : le périple d’une famille sur les routes en compagnie d’un éléphant pendant la seconde guerre mondiale.

Et encore : 

- Enfant de la jungle : l’aventure terrible et magnifique d’un jeune garçon livré à lui-même au coeur de la jungle indonésienne après le passage d’un tsunami.

- Mauvais garçon : une belle histoire qui invite à prendre courage et toujours croire en un avenir meilleur.

- Soldat Peaceful : l'histoire émouvante de deux frères envoyés au combat en pleine première guerre mondiale. 

- Cheval de guerre : Ce roman qui a été adapté au cinéma par Spielberg en 2011 relate le parcours de Joey, cheval de ferme qui deviendra en 1914 un cheval de guerre.

Ce n’est qu’un tout petit aperçu de sa production littéraire. Il y a vraiment de quoi trouver son bonheur parmi tous les livres qu’il a écrit. Je vous invite à vous rendre sur le site de Gallimard Jeunesse où tous ses titres sont présentés. 
 

 

Coup de cœur !
Illustrateur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
170
Prix
14.50 €
Note
8
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

POV Point of view
Un sujet délicat traité de façon intelligente et pertinente.
#pov, #pointofview, #patrickbard, #syros
La fourmi rouge
Je crois que je peux le dire : c'est mon coup de coeur 2017 !
#lafourmirouge, #emiliechazerand, #sarbacane, #exprim, #humour, #deuil, #amour, #amitié, #confianceensoi
Dans l'oeuf
"Tout était sombre et silencieux. Chaud et confortable. Mais ça n'est pas resté comme ça très longtemps."
#dansloeuf, #emmalidiasquillari, #seuiljeunesse, #album
Passé minuit Passé minuit

"Ma vie est un livre à trous. Au beau milieu d'une phrase, soudain un grand vide. L'histoire reprend trois feuillets plus tard. Si je tombais sur un bouquin pareil, j'appellerais l'éditeur pour me…
#passeminuit, #emmanuellecosso, #sarbacane, #exprim

La fille sur le toit
"Deux mots, deux sifflements, deux crachats. (...) Bien articulés, bien pesés. Totalement déplacés dans sa bouche, totalement incongrus. (...) Mais ils jaillissent comme des poignards."
#lafillesurletoit, #anneloyer, #echos, #gulfstream
La maison aux 36 clés La maison aux 36 clés

"- Quand y en a plus, y en a encore...ai-je dit.

Suspendues à des clous, il y avait là une douzaine de clés. Il ne nous restait plus qu'à remplir le trousseau et à refaire le tour des…
#lamaisonaux36cles, #nadinedebertolis, #antoninfaure, #magnardjeunesse

Sauvages
Nathalie Bernard a bien choisi le titre de son nouveau roman : Sauvages. Ce mot peut définir un animal, un milieu, des hommes mais évoque aussi la cruauté et la violence. Ici, il est employé à…
#sauvages, #nathaliebernard, #thierrymagnier
Butter
Quand le mal-être est trop grand, il arrive que des décisions complètement déraisonnables soient prises. Butter va nous le prouver.
#butter, #erinlange, #ecoledesloisirs, #mediumplus
Amélia Fang et le bal barbare
"Que c’est barbant, un Bal barbare !" En tout cas, barbant, ce roman, lui, ne l'est pas.
#ameliafang, #lauraellenanderson, #casterman
Qui s'est bien brossé les dents ? Qui s'est bien brossé les dents ?

"Est-ce que le Prince s'est bien brossé les dents?

NON !

Hop hop !

Les dents et au lit le Prince !"


#quisestbienbrosselesdents, #christinebeigel, #christinedestours, #didierjeunesse