Emerveillements

Soumis par HashtagCeline le jeu 06/06/2019 - 21:10
"Un jour incertain. On se réveille. Aujourd'hui semble pareil qu'hier. Pourtant..."
#LivreObjet

 

Après le splendide album La balade de Koïshi d'Agnès Domergue et Cécile Hudrisier, les éditions Grasset Jeunesse nous offrent à nouveau l'occasion de plonger dans un livre qui ne ressemble à aucun autre.
Son titre résume ce qui se dégage lors de sa lecture : de l'émerveillement.
Effectivement, à chaque page, on s'émerveille de la douceur des illustrations, de la subtilité du texte et de la profondeur de son message.
Sandrine Kao que j'avais eu l'occasion de découvrir à travers ses romans me montre une nouvelle facette de son talent à laquelle je ne m'attendais pas. Bravo !

 

#QuatrièmeDeCouv'

 

"Souvent, on se pose des questions, sans avoir de réponse. 

On se demande pourquoi cette graine ne germe pas, pourquoi les autres y arrivent, et pas soi.

Mais de ces petites pensées naissent toujours des idées...

Une pépite de douceur où l'esprit vagabonde, s'étonne et d'éveille."

 

#MerveilleuxEmerveillements

 

Déja, avant d'ouvrir cet album, on le caresse du bout des doigts. C'est obligé. La couverture est magnifique et très travaillée. Embossé et non pas imprimé, le titre se lit aussi en creux, avec les mains. Il s'effleure. C'est splendide !
Le format aussi est étonnant (210 x 350 mm). Il interpelle, indéniablement. 
Alors, il faut du temps pour quitter cette couverture douce et apaisante. Mais c'est pour mieux plonger dans ce qu'il renferme.
Sandrine Kao nous propose, sous la forme d'une BD, un album plein de poésie, de philosophie et empreint de sagesse.
Grâce au petit personnage (une sorte de petit chien tout mignon) que l'on suit tout du long, par petits épisodes d'une ou deux pages, on réfléchit à tout ce qui fait une vie : la naissance, l'apprentissage, les épreuves, la déception, la joie, l'amitié, l'amour, le bonheur, la découverte, la mort... 
Avec le héros, on s'attendrit, on réfléchit, on s'émeut... C'est subtil, c'est délicat, c'est très réussi.

Le dessin de Sandrine Kao est simplement magnifique. C'est tellement apaisant de contempler ces vignettes avec ou sans texte et surtout, de se laisser porter par la douceur de son trait et des couleurs. On tourne les pages, émerveillés. Il n'y a pas d'autres mots. 

Vraiment.

Emerveillements... Pouvait-on trouver meilleur titre pour décrire ce que la lecture de ce livre provoque chez ses lecteurs? Non, je ne crois pas.

Cet album est une réussite. Dans ma bibliothèque, il n'est pas vraiment rangé. Depuis que je l'ai reçu, je le reprends régulièrement pour le regarder, le relire, seule ou avec mon fils.

Un album incontournable.

 

#PourQui?

 

Mine de rien, cet album n'est pas si évident.
Immédiatement, j'ai voulu le faire découvrir à mon fils de 6 ans. Même si on l'a lu en entier, j'ai bien senti quelques flottements à certains moments. Mais, il m'a dit qu'il avait aimé. On a discuté. Depuis, c'est une lecture qu'on aime partager.
Cet album est très particulier. Et j'avoue que pour une fois, je ne saurais même pas trop à qui le conseiller.

Je pense que chacun y trouvera son compte, un écho à sa vie ou une résonance dans son passé. C'est un album au message universel.
Je vous laisse le découvrir.

Et je pense qu'en l'ouvrant, vous comprendrez.
 

Coup de cœur !
Auteur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
40
Prix
18.90 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Ce que diraient nos pères
"-Dis, tu me dirais si ça n'allait pas? demande soudain la jeune fille. Il sourit mécaniquement. Tout se fissure en lui. Il n'a qu'une envie : se lover contre elle. Il oublierait tout. - Pourquoi ça…
#cequediraientnosperes, #pascalruter, #didierjeunesse
Désaccordée Désaccordée

«J’aurais donné n’importe quoi pour qu’éclate un orage. Les gens s’agitent en vue d’échapper à la pluie; ils cavalent, déstabilisés. Ça ramène un peu d’égalité : moi, je me sens déstabilisée à…
#desaccordee, #joannerichoux, #echos, #gulfstream

Plein gris Plein gris

“Quand je me retourne, le visage de Victor est blême. Il a posé une main sur sa bouche, ses yeux sont agrandis d’horreur, comme dans un film.
- C’est ma faute ! J’ai laissé ouvert quand je…
#pleingris, #marionbrunet, #pocketjeunesse, #agencecomj

C'est bien ! C'est affreux !
"Sanji était assis sur une pierre, au milieu de la jungle, quand Java le tigre surgit. - Cours ! ordonna Java. Cours et je te chasserai. Je t'attraperai et je te mangerai."
#cestbiencestaffreux, #joanmlexau, #aliki, #saltimbanqueeditions
Emmurées
Sophie vient de vivre un drame. Elle part quelques jours chez son oncle pour se changer les idées... Etait-ce vraiment une bonne idée?
#emmurees, #alexbell, #milan, #pageturners, #frozencharlotte, #poupées
Vive la différence !
"Dans la mer, il y a des grands poissons et des petits poissons."
#viveladifference, #claudiabielinsky, #casterman
Partis sans laisser d'adresse
J'ai presque pleuré de joie en le découvrant et j'ai tout stoppé pour le commencer. C'est l'effet Susin Nielsen.
#partissanslaisserdadresse, #susinnielsen, #helium
Bandiya, la fille qui avait sa mère en prison
Une grand-mère, une mère et une tante braqueuses? La vie famille de l'héroïne sort de l'ordinaire!
#bandiyalafillequiavaitsamereenprison, #catherinegrive, #fleurus
D.O.G D.O.G

"Cétait quoi ça?

Comme du métal qui aurait râclé le mur ?

Et des pas?

- Il y a quelqu'un?

Pas de réponse.

- C'est pas drôle ! Répondez-m...


#dog, #nathaliebernard, #fredericportalet, #thierrymagnier

Nuit Nuit

"La nuit m'enveloppe, ses bras d'étoile me rassurent et dans les replis de son manteau d'encre, je me promène à l'ombre de mon imagination."


#nuit, #nancyguilbert, #annagriot, #courtesetlongues