Les colères

Soumis par HashtagCeline le dim 24/11/2019 - 15:01
"J'ai commencé à m'énerver. J'étais fâchée contre maman ! Comment pouvait-elle dire non? Mes oreilles bourdonnaient, mon coeur battait fort jusque dans ma tête."
#AuRevoirColère

 

En règle générale, je ne lis pas beaucoup d'ouvrages de ce type avec les enfants. Je sais que cela peut pourtant donner matière à discussion mais je préfère quand c'est plus implicite.
Ici, deux choses m'ont clairement décidée à tester cet album:
1) le sujet
2) Eric Veillé
Résultat, on a a bien rigolé tout en mettant le doigt sur des petits moments qui posent encore problème au quotidien.

 

#Raaaaaaaahhh!!!

 

Isabelle Filliozat, doit-on encore la présenter?  Pour résumer, elle est psychothérapeute et c'est un peu la spécialiste des émotions notamment chez l'enfant. Virginie Limousin, quant à elle,est psychopraticienne et a été formée par la première.
Ensemble ou séparément, elles ont déjà publié de nombreux titres chez Nathan comme la série des "Cahiers Filliozat" qui propose des activités autour de thèmes comme la famille, les droits de l'enfant ou l'amitié. Ici, c'est une nouvelle collection qui débute et elle est vraiment réussie !

Comme le titre l'indique clairement, il est ici question de parler de ce sentiment difficile à gérer pour bien des enfants (et les adultes aussi bien souvent....) : la colère.
L'ouvrage propose en trois histoires distinctes d'identifier des situations à risque et donne des clés pour les désamorcer. Nous suivons une famille composée de deux parents et de leurs enfants Simon et Aya, qui vont tous deux céder à l'énervement.

Nous avons donc :
- "Le matelas" qui parle des sentiments négatifs qu'un enfant peut accumuler dans la journée et le conduire parfois à se mettre en colère pour des raisons qui ne le méritent pas ou à des moments tout à fait anodins.
- "L'anniversaire" qui parle de la jalousie
- "Chouchou rouge" qui aborde la frustration ( pour le refus de l'achat d'un jouet dans le cas présent : le chouchou rouge qui est vraiment trop mignon, il faut bien l'avouer)

Franchement, c'est vraiment très juste et on le lisant, je me suis dit que je pouvais aisément remplacer le nom des personnages par celui de mes enfants. Du coup, en le parcourant avec eux, j'ai bien senti, surtout avec le plus grand, le regard très attentif presque avide de lire et de connaître les conseils.
Et ce qui est parlant aussi , c'est que la petite (3 ans) et le plus grand (6 ans) me l'ont réclamé à de nombreuses reprises. Et encore et encore...
De mon côté, en tant que parent,  j'y ai aussi vu des petites astuces pour être plus à l'écoute, plus vigilante concernant ces accès de colère qui trouvent bien souvent une explication, même si on le voit pas au départ. Cela permet de mettre des mots, de réfléchir ensemble à la colère qui gâche les bons moments et met tout le monde à cran.

Après chaque histoire, il y a une petite explication de la saynète que l'on vient de lire puis quelques conseils avisés à destination de l'enfant dans la rubrique "Ce qui va t'aider". C'est simple et clair. C'est à hauteur d'enfants.

Et cerise sur le gâteau :  les illustrations. C'est Eric Veillé qui est en charge de nous mettre tout ce petit monde en scène et j'avoue que c'est très amusant. Son dessin se prête à exprimer les sentiments des uns et des autres. C'est vivant, c'est parlant et moi, ça me fait mourir de rire.

Je ne peux donc que vous conseiller la lecture de ce petit album qui peut, même si ce n'est pas la problématique du moment, permettre de lire et de rire avec les enfants tout en réfléchissant un peu à certains de nos comportements.

 

#PourQui?

 

Pour les enfants qui se mettent souvent en colère.
Pour les enfants qui veulent s'amuser.
Pour les enfants qui aiment les héros qui leur ressemblent.

Pour les enfants à partir de 3-4 ans (et leurs parents)

 

Illustrateur
Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
32
Prix
7.95 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

J'ai envie qu'on m'aime
"Personne ne sait ce que c'est l'amour, et on s'en fout, l'important, c'est ce qu'on vit, ce qu'on ressent, ce qui vibre en nous".
#jaienviequonmaime, #magaliwiener, #lerouergue, #doado
Passionnément...à ma folie
"Les histoires d'amour finissent mal...en général." Enfin, je dis ça, je dis rien.
#manipulation, #amour, #adolescence, #identité
Intérieur Y a pas que la vie

"Il aurait voulu la réveiller et se confier, parler de cette rencontre et des jours d’après. Elle aurait compris, à défaut de pardonner. Sûr, elle aurait compris jusqu’aux silences, parce qu’ils…
#yapasquelavie, #estellebillonspagnol, #exprim, #sarbacane

Bandiya, la fille qui avait sa mère en prison
Une grand-mère, une mère et une tante braqueuses? La vie famille de l'héroïne sort de l'ordinaire!
#bandiyalafillequiavaitsamereenprison, #catherinegrive, #fleurus
Meurtre mode d'emploi (à l'usage des jeunes filles)
“Pip savait beaucoup de choses, (...) ; elle savait que “hippopotomonstrosesquipédaliophobie” était le terme technique pour désigner la peur des mots trop longs, elle savait réciter par coeur les…
#meurtremodedemploialusagedesjeunesfilles, #meurtremodedemploi, #hollyjackson, #casterman, #letsread
Vive le sport !
Je n'ai qu'un seul mot à dire : Merveilleux !
#vivelesport, #olekonnecke, #ecoledesloisirs
Pëppo
Un coup de coeur pour ce roman qui allie humour, émotion et système D !
#peppo, #severinevidal, #bayardjeunesse
Ne ramenez jamais une fille du futur chez vous
Après avoir lu et adoré Signe particulier : Transparente de Nathalie Stragier, je n’avais qu’une hâte, me plonger dans sa trilogie La fille du futur.
#lafilledufutur, #nathaliestragier, #syros
Les Vanderbeeker Tome 1 On reste ici !
Une chronique familiale pleine de bons sentiments !
#lesvanderbeeker #onresteici, #casterman, #karinayanglaser, #letsread
Velvet
Il y a une ambiance bien particulière dans les romans de Mary Hooper. Je vous invite à la découvrir...
#amour, #mensonge, #spiritisme